Les concessionnaires ouverts dès le 4 mai au Québec, et le 11 mai à Montréal

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, a annoncé en point de presse aujourd’hui que les commerces de détail qui ont une porte menant à l’extérieur, dont les concessionnaires, pourront rouvrir au Québec dès le 4 mai, soit lundi prochain.

Dans le cas de Montréal, comme la situation quant à la pandémie est plus sérieuse, la réouverture se fera une semaine plus tard, le 11 mai.

Dès lundi, la majorité des concessionnaires de la province pourront donc recommencer à vendre des véhicules. Rappelons que les services d'entretien mécaniques étaient poyr leur part déjà ouverts, eux qui ont été ajoutés à la liste des services essentiels le 15 avril dernier.

Malgré cette annonce, Pierre Fitzgibbon a précisé que les employés qui peuvent faire leur travail à distance devront continuer de le faire, pour une période indéterminée. Il a d’ailleurs précisé que le télétravail était quelque chose de bon pour l’environnement, et qu’il s’inscrit dans la modernité.

Peu importe ce qui est attendu par cette dernière déclaration, sachez que cette réouverture n’implique pas que nous allons pouvoir nous rassembler dans les commerces. En effet, les entreprises qui reprendront du service devront le faire en suivant les normes de sécurité gouvernementales, spécialement concoctées afin de minimiser les risques de contamination.

En vidéo: Entrevue avec Robert Poëti, PDG de la CCAQ

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéTesla augmente ses ventes pendant que l’industrie s’écroule
La publication cette semaine des résultats de ventes de voitures pour le mois de mars et le premier trimestre de 2020 a enfin permis de quantifier l’impact de la COVID-19 dans l’industrie automobile. Au Canada, on parle d’une baisse globale de 48% et 20%, respectivement, par rapport aux mêmes périodes …
ActualitéCOVID-19 : l’impact sur les ventes automobiles enfin chiffré
La pandémie de COVID-19 ainsi que les mesures de prévention et de restriction qui en découlent ont un lourd impact sur la demande des consommateurs et l’achalandage chez les concessionnaires automobiles. Maintenant, on a enfin une idée précise de l’ampleur de la baisse des ventes au Canada avec la publication …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires