Honda CR-V 2020: un incontournable

Points forts
  • Intérieur convenant à quatre adultes
  • Coffre transformable très volumineux
  • Moteur souple et performant
Points faibles
  • Pas de version hybride
  • Système d’alerte de trafic arrière transversal sur éditions coûteuses seulement
  • Dispositif d’arrêt-démarrage automatique au ralenti perfectible
Évaluation complète

Depuis deux décennies, le Honda CR-V domine le créneau des véhicules utilitaires compacts. Grand rival du Toyota RAV-4, sa version 2020 bénéficie de petites retouches esthétiques  et d’une dotation enrichie.

Voici un incontournable du marché automobile canadien que vous connaissez sûrement. Il s’agit du Honda CR-V, un utilitaire compact qui fait partie de notre faune motorisée depuis la fin des années 90.

Au fil des ans, une conception efficace, des performances raisonnables et des prix attrayants l’ont propulsé au sommet du palmarès des ventes. Aujourd’hui, il talonne le Toyota RAV4, le modèle le plus populaire de sa catégorie.

Son importance ne se limite toutefois pas au créneau dont il fait partie. En effet, il compte parmi les cinq véhicules les plus vendus au pays en 2019, toutes catégories confondues. Pas étonnant que l’on en voit tant sur nos routes.

Pour maintenir cette popularité et le faire paraître un brin nouveau, Honda a choisi de bonifier la dotation du modèle 2020, tout en apportant de légères retouches esthétiques à sa carrosserie et à son intérieur

Photo: Honda

Tout est dans le détail

Au premier coup d’oeil, on reconnaît la forme volumineuse du CR-V 2017, qui a inauguré la cinquième génération de cet utilitaire populaire. Ce sont donc des détails qui distinguent le modèle 2020 de ses prédécesseurs : une calandre redessinée, de nouvelles roues, des pare-chocs avant et arrière plus amples ornés de garnitures chromées, de même que des antibrouillards à quintuples DEL réservés aux versions haut de gamme Touring et Black.

Le design des roues en alliage a changé, tout comme la variété de leurs dimensions. Ainsi, à l’instar des modèles 2019, les CR-V LX d’entrée de gamme (à 2 et 4 roues motrices) ont des roues de 17 po, alors que l’EX-L a des roues de 18 po. Par contre, les versions Sport, Touring et Black sont parées de roues de 19 po, une nouveauté. Ces dernières ajoutent au coup d’oeil, certes, mais il en coûtera plus cher de les chausser de pneus d’hiver. En revanche, l’essai d’un CR-V Sport réalisé en début d’année nous a permis de constater que ces grosses « galoches » ne réduisent pas le confort de roulement pour autant.

À l’intérieur, les changements sont plus subtils. Ils se résument à certains nouveaux matériaux qui habillent les sièges. Ceux des versions LX ont le même tissu noir que l’an dernier, mais la version Sport, qui a remplacé en quelque sorte l’EX 2019, est dotée de sièges recouverts d’une élégante combinaison de similicuir et de tissu noir, une autre nouveauté. Enfin, c’est maintenant une sellerie en cuir noir perforé qui sert aux sièges des versions EX-L, Touring et Black. Tristement, le cuir ivoire perforé, qui rendait le CR-V Touring 2019 si chic, a disparu du catalogue.

Tableau de bord ergonomique

Le design du tableau de bord, lui, n’a pas changé d’un iota. Et c’est bien ainsi puisque son ergonomie est sans reproche, tout comme l’espace réservé aux pieds du conducteur, depuis qu’un frein de stationnement électrique a remplacé l’inconfortable pédale à ressort qu’il y avait dans les modèles de quatrième génération, jusqu’en 2016.

L’intérieur est très spacieux. Quatre adultes y trouvent le confort voulu, devant comme derrière, pour de longs périples. De plus, le coffre transformable est vaste et facile d’accès grâce, d’une part, au seuil de plancher très bas et, d’autre part, à l’ouverture généreusement découpée que découvre le hayon en se soulevant. Ses cotes de volume utile (minimum et maximum) démontrent d’ailleurs qu’il est un des plus grands de cette catégorie.

La dotation de série demeure très complète. Elle comprend toujours, entre autres équipements, des sièges avant chauffants, les systèmes d’infodivertissement Bluetooth, CarPlay et Android Auto, des essuie-glaces avant à dégivreur et un écran tactile de 7 po.À cela s’ajoute désormais un ensemble de dispositifs d’aide à la conduite très complet qui, l’an dernier encore, n’était pas accessible aux acheteurs du modèle LX à deux roues motrices.

Photo: Honda

La conduite du CR-V est agréable. Sa servodirection est bien dosée et le freinage est puissant et facile à moduler. De plus, une surface vitrée généreuse procure un grand champ de vision, même vers l’arrière. Les gros rétroviseurs extérieurs et le système LaneWatch y contribuent naturellement. Celui-ci affiche l’angle mort du côté passager sur l’écran central du tableau de bord, lorsque l’on enclenche les clignotants de droite. Ce dispositif ingénieux fait défaut cependant à la dotation des deux versions LX.  

Moteur pimpant

L’agrément de conduite provient aussi du 4 cylindres suralimenté de 1,5 L qui a remplacé un moteur atmosphérique de 2,4 L en 2017. À l’aide d’une boîte de vitesses automatique à variation continue à laquelle il est jumelé, ce 4 cylindres pimpant a contribué à réduire la consommation d’essence d’environ 5 % comparativement à l’ancien moteur. La cote moyenne a donc chuté de 8,6 à 8,1 L/100 km dans le cas des versions à quatre roues motrices. Cette cote égale d’ailleurs, à 0,1 L près, celle d’un Toyota RAV4 2020 à transmission intégrale.

Cette boîte automatique fait preuve d’une grande douceur de fonctionnement et d’une discrétion appréciable, grâce à une insonorisation efficace de l’habitacle. Naturellement, quand on sollicite hardiment les 190 chevaux du moteur, comme toute autre boîte à variation continue, celle-ci le rend plus audible, mais vraiment pas au point de s’en plaindre.

Photo: Honda

La capacité de remorquage du CR-V est limitée à 680 kg, comme le modèle de la génération antérieure. C’est peu, disent les partisans du RAV4 et du Ford Escape, des VUS qui font miroiter une cote deux fois plus élevée (1 587 kg) offerte pour certaines de leurs versions. L’explication de Honda à ce sujet est simple et plausible : plutôt que de concevoir un CR-V capable de tirer un char d'assaut, on lui a donné une capacité correspondant aux attentes d’une majorité d’acheteurs de petits VUS, en sachant que ceux qui souhaitent remorquer de plus lourdes charges optent naturellement pour des véhicules plus robustes, tels que le Pilot et le Passport.

Enfin, précisons que contrairement à Toyota et à Ford, qui offrent déjà des versions hybrides de leurs VUS compacts respectifs (et qui sortiront même des hybrides rechargeables bientôt), Honda a choisi de s’en tenir à sa seule motorisation thermique... au Canada, du moins. En effet, depuis le mois de mars, nos voisins étatsuniens peuvent se payer un CR-V hybride, s’ils le veulent. Pour un supplément de 2 700 $ US, cette motorisation offerte dans toutes les versions (même celles à quatre roues motrices) permet de réduire de 30 % la consommation moyenne de ce véhicule. Viendra ou viendra pas cet hybride dans notre royaume de l’électrification des transports? Chez Honda Canada, on répond simplement : « il n'est pas possible, pour le moment, de confirmer la venue du CR-V hybride ».

En vidéo: un Honda CR-V au lieu d'un Subaru Outback?

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéHonda actualise son Odyssey pour 2021
C’est une bonne chose que Honda nous présente sa fourgonnette Odyssey 2021 modernisée avant la première mondiale officielle, car celle-ci devait avoir lieu au Salon de l’auto de New York le mois prochain, mais tel qu’annoncé hier, la classique printanière a été repoussée en août en raison de l’épidémie de …
ÉlectriqueLa Honda Clarity électrique abandonnée aux États-Unis
Oubliez tout espoir de voir arriver au Canada la version 100% électrique de la Honda Clarity : le constructeur vient de confirmer son abandon aux États-Unis. D’ailleurs, la production avait cessé à la fin de l'année 2019. C’est encore une autre berline qui disparaît du marché nord-américain. Étrangement, par contre, …
Matchs comparatifsToyota RAV4 et Honda CR-V: comparons les chiffres
Dans la catégorie des véhicules utilitaires compacts, deux modèles se livrent une guerre incessante depuis plus de 20 ans: le Honda CR-V et le Toyota RAV4 . Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décortiqué les spécifications des ces deux populaires véhicules pour l’année-modèle 2020. Voici ce …
guideauto.tvEn vidéo: le Honda CR-V 2020 mis à l'essai
Dans la catégorie des véhicules utilitaires compacts, le Honda CR-V jouit d’une popularité enviable. Mais est-ce que c’est mérité? Avec un espace de chargement impressionnant et une économie de carburant concurrentielle, le CR-V demeure l’un des modèles les plus vendus de sa catégorie. Ses principaux rivaux sont le Mazda CX-5 …
ActualitéCOVID-19 : Honda rouvre ses usines aujourd’hui
Honda , qui avait fermé ses usines nord-américaines le 23 mars, annonce une reprise graduelle de la production à compter d’aujourd’hui, le 11 mai. Ceci concerne toutes les usines de véhicules et de moteurs au Canada et aux États-Unis, incluant les usines d’Alliston, en Ontario, qui fabriquent des Honda Civic …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires