COVID-19 : des baisses de prix à prévoir pour les véhicules usagés

Il a beaucoup été question de la forte baisse des ventes de véhicules neufs depuis le début de la pandémie de COVID-19, mais les véhicules usagés en prennent pour leur rhume eux aussi.

D’une part, les particuliers qui souhaitaient vendre leur voiture ou leur camion ce printemps doivent changer leur plan, car les acheteurs potentiels sont quasi inexistants. Qui veut en effet aller inspecter un véhicule sans avoir la certitude que le vendeur l’a bien désinfecté? Ou acheter un modèle possiblement avec quelques problèmes mécaniques ou électroniques sans en faire l’essai?

Mais surtout, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) se limite actuellement aux services essentiels pour les conducteurs qui travaillent dans les secteurs d’activité jugés prioritaires par le gouvernement. Le transfert de véhicules entre particuliers n’est donc plus possible pour l’instant.

De toute évidence, le nombre de véhicules d’occasion sur le marché va augmenter considérablement à la sortie de la crise. Les vendeurs vont aussi être un peu plus pressés de s’en départir, ce qui risque fort de faire baisser les prix.

D’autre part, il ne faut pas oublier tous ces véhicules qui atterrissent dans les cours de concessionnaires après une location. À l’heure actuelle, certains clients remettent leur voiture parce que leur contrat les oblige à le faire, sans nécessairement repartir avec une autre.

Plusieurs vont profiter des extensions de baux offertes par des constructeurs tels que Hyundai et Mazda. Selon Brian Murphy, vice-président de la recherche et de l’analyse au Canadian Black Book, de 35 000 à 40 000 véhicules loués devaient retourner sur le marché chaque mois entre mars et juin.

Il faut donc prévoir des retours massifs cet été, ce qui encore une fois pourrait affecter la valeur des véhicules d’occasion.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Dossiers et conseilsTrois outils pour déterminer la valeur de votre auto
Quand vient le temps de vendre son véhicule, plusieurs stratégies peuvent être employées, mais il est important de suivre les différentes étapes du processus pour que le tout se fasse rondement. L’une d’elles fera toute la différence dans la transaction : déterminer le prix. Pour cela, il existe un certain …
ActualitéCOVID-19 : l’impact sur les ventes automobiles enfin chiffré
La pandémie de COVID-19 ainsi que les mesures de prévention et de restriction qui en découlent ont un lourd impact sur la demande des consommateurs et l’achalandage chez les concessionnaires automobiles. Maintenant, on a enfin une idée précise de l’ampleur de la baisse des ventes au Canada avec la publication …
BaladoCOVID-19 : les effets sur l’industrie de l’après-marché
Histoire de discuter des effets de la crise de la COVID-19 sur l’industrie de l’automobile, Antoine Joubert et Germain Goyer ont reçu André Gamelin, président de Pièces d’Auto Super, à l’émission Le Guide de l’auto sur QUB Radio . M. Gamelin est catégorique quant à la survie de certains ateliers …
BlogueAcheter une voiture, oui ou non?
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la définition de ce qui est « essentiel » en matière de transport est à l’image de l’éclairage d’un phare rempli d’humidité. Flou et inefficace. D’ailleurs, encore à ce jour, on ne sait trop quel type d’entretien peut être fait sur un …
ActualitéCOVID-19: BMW prolonge l’interruption de production jusqu’au 30 avril
Francfort | Le constructeur automobile BMW a prolongé lundi jusqu’au 30 avril l’arrêt de production dans ses usines en Europe, en Afrique du Sud et aux États-Unis en raison de la pandémie du coronavirus, a annoncé un porte-parole. Ses compatriotes Volkswagen et Daimler ont également prolongé récemment la fermeture de …
Actualité32 000 employés ne sont plus payés chez Toyota, Honda et Nissan
Après avoir annoncé l’extension de la fermeture de leurs usines nord-américaines, les trois grands constructeurs automobiles du Japon n’ont d’autre choix que d’arrêter de payer des milliers de travailleurs. Collectivement, Toyota (5 000), Honda (16 900) et Nissan (10 000) ont donc dit à quelque 32 000 Américains qu’ils ne …
ActualitéPrimes d’assurance: des économies pouvant atteindre 600 millions $
TORONTO – Une réduction des primes d’assurance automobile peut être consentie par les compagnies d’assurances aux Canadiens qui ne se servent plus aussi souvent de leur véhicule en ces temps de confinement liés à la pandémie de COVID-19. Selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC), les économies totales pour refléter …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires