Vous souvenez-vous du… Lincoln Blackwood?

Que faire quand vous voulez construire un pick-up plus cher et moins pratique? Lincoln a trouvé la solution.

Faire feu de tout bois

En juillet 1996, Ford présente son VUS pleine grandeur Expedition. Le véhicule est un joli succès qui amène les dirigeants de Ford à proposer une version huppée exactement un an plus tard : le Lincoln Navigator. C’est un nouveau succès qui obligera Cadillac à réagir dans la panique et lancer un premier Escalade dessiné à la hâte. Lincoln, après deux décennies difficiles, croit qu’il vient de trouver la poule aux œufs d’or. Il est temps de capitaliser.

Lincoln touche du bois

C’est au Salon de l’auto de Detroit, en janvier 1999, qu’est dévoilé le concept Blackwood, qui veut littéralement dire bois noir. Si à l’avant les lignes sont celles du Navigator, à l’arrière on retrouve une boîte de pick-up. Et pas n’importe quelle boîte! Ses panneaux extérieurs sont construits en bois de wengé, ou palissandre d’Afrique, un bois très sombre (nous y voilà) et dense.

Durable, il est utilisé dans différentes applications, dont la sculpture, la lutherie et l’ébénisterie fine. Le contraste est réalisé par de minces lignes en aluminium. À l’arrière, le classique hayon est remplacé par deux petites portes à ouverture latérale. Une fois le couvercle en composite à commande hydraulique relevé, on a droit à un coffre (Lincoln n’emploie pas l’appellation de boîte) luxueusement fini : acier inoxydable sur les côtés, moquette épaisse, boîtes de rangement, éclairage au néon.

Photo: Ford

À l’intérieur, il y a de la place pour 4 (il y a aussi une console centrale à l’arrière) et la planche de bord provient du Navigator, à l’exception d’un système de navigation. L’accueil du public et de la presse est enthousiaste et Lincoln prend rapidement la décision de produire le Blackwood en série.

Il est à noter que le Blackwood concept a été vendu aux enchères par la maison Christie’s en juin 2002.

Un bois noble

Les lignes et la finition du Blackwood de production sont très proches du concept. Bien évidemment, les panneaux en bois ont disparu. À la place, on retrouve des appliques en vinyle imitant le bois. La base technique est celle du Navigator et c’est donc un V8 de 5,4 litres développant 300 chevaux qui est chargé de mouvoir l’engin. La transmission est une 4R100 à 4 rapports. La capacité de remorquage s'élève à 8 700 livres. La suspension arrière bénéficie de ressorts à air qui améliorent grandement la tenue de route.

Une seule version est disponible : extérieur et intérieur noir, 2 roues motrices et 4 sièges. Côté équipement, le contrôle de traction, l’ABS, les pédales ajustables, les sièges chauffants et ventilés ainsi qu’un radar de recul viennent de série. La seule option disponible est un système de navigation (facturé 2 000 $ US) avec écran de 5 pouces, installé dans la console centrale, comme sur le prototype.

Photo: Ford

La production démarre en août 2001 pour le millésime 2002. Les livraisons connaissent du retard à cause de problèmes de fabrication du couvercle arrière en composite et commencent finalement en octobre 2001. À ce moment, Lincoln fait fièrement savoir que la production sera limitée à 10 000 exemplaires par année, afin de conserver le côté exclusif du Blackwood. Le prix annoncé est de 52 500 dollars US.

Plus exclusifs encore sont les 50 modèles spécialement construits pour le catalogue Neiman Marcus du printemps 2001. Chacun dispose de sièges brodés du logo de l’enseigne de distribution, d’une console centrale arrière recouverte de cuir et comprenant un lecteur DVD avec écran de 7 pouces et écouteurs sans fil ainsi qu’un espace réfrigéré. Sans oublier l’indispensable certificat d’authenticité. La facture passe alors à 58 800 dollars US. Le prix de l’exclusivité…

Lincoln n’est pas sorti du bois

Très rapidement, il apparaît que les chiffres de ventes sont désastreux. Ce qui amène Lincoln à annoncer en cours d’année-modèle que la production du Blackwood sera arrêtée à la fin du millésime. Quelques exemplaires seront écoulés pour 2003, notamment au Mexique, où le Blackwood s’est un peu mieux vendu. Il n’a jamais été proposé au Canada.

Au total, Lincoln aura fabriqué 3 356 exemplaires à son usine de Claycomo, dans le Missouri. Les raisons de l’échec sont multiples : un prix trop élevé, une seule couleur disponible, la concurrence du Cadillac Escalade EXT (avec un arrière modulaire et la disponibilité de 4 roues motrices) et un côté pratique beaucoup trop limité.

Photo: Ford

En effet, si vous avez besoin de transporter occasionnellement de lourdes charges, un F-150 Lariat ou King Ranch est presque aussi luxueusement équipé et bien plus fonctionnel et si vous voulez n’emporter que quelques sacs de golf, un Navigator fera parfaitement l’affaire et vous avez jusqu’à 7 places.

En 2006, lorsque vient le temps de lancer un nouveau pick-up de luxe, Lincoln a appris de ses erreurs. Plus question d’arrière bizarre et de finition unique pour le Mark LT. Cela ne l’empêchera pourtant pas de connaître l'échec à son tour l’échec (sauf, encore une fois, au Mexique). La gueule de bois en quelque sorte…

En vidéo : Antoine Joubert présente le Lincoln Aviator 2020

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Voitures anciennesVous souvenez-vous du… Hummer H2?
Ah, le Hummer H2! Icône de la surconsommation et de la dépendance au pétrole pour les uns, véritable franchisseur pour les autres, peu de véhicules ont autant polarisé dans les dernières années. Retour sur une courte carrière. Tout commence en 1979, lorsque l’armée américaine lance un appel d’offres pour une …
Voitures anciennesVous souvenez-vous du… Lincoln Aviator?
Alors que Lincoln vient de démarrer la vente de son nouvel Aviator 2020 , il est temps de se souvenir que le nom avait déjà été utilisé dans la première moitié des années 2000… avec assez peu de succès! D’où la question : pourquoi ressortir le nom? Succès surprise! La …
EssaisLincoln Corsair 2020 : oubliez le MKC!
Avec sa nouvelle gamme de VUS, Lincoln prend un nouveau virage. L’objectif? Se différencier plus nettement des produits Ford. Il faut dire que l’on a souvent reproché à beaucoup de modèles Lincoln récents d’être des Ford endimanchés, des modèles trop chers qui n’en offraient pas suffisamment considérant le prix payé.
guideauto.tvSalut Bonjour : Antoine Joubert présente le Lincoln Aviator 2020
Lincoln effectue un retour en grande pompe avec le Lincoln Aviator 2020 . Le journaliste du Guide de l’auto Antoine Joubert a conduit un modèle orné de plusieurs équipements et confirme avoir entre les mains un véhicule sérieux. L’Aviator se démarque de la compétition intense et surtout de son principal …
Voitures anciennesVous souvenez-vous de la…BMW 750iL à moteur V16?
Motoriste réputé depuis de nombreuses années, BMW est surtout célèbre pour ses moteurs à 6-cylindres en ligne. Mais le constructeur a aussi produit des V8, des V10 et même des V12 dignes de mention. En 1987, une équipe d’ingénieurs du constructeur bavarois travaille sur un projet hallucinant : un moteur …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires