Nissan teste un service d’abonnement aux États-Unis

Nissan, qui cherche par tous les moyens ces temps-ci à contrer sa dégringolade et à renflouer ses coffres, vient d’annoncer la mise sur pied d’un nouveau service d’abonnement appelé Nissan Switch.

À l’instar de Porsche, qui avait démarré son programme Passeport avec un projet pilote à Atlanta, le constructeur japonais procèdera d’abord à un essai dans la région de Houston.

L’idée est d’offrir aux clients une alternative à l’achat et à la location en mettant l’accent sur le choix et la flexibilité. Aucun engagement à long terme n’est requis et les abonnés pourront changer de véhicule aussi souvent qu’ils le désirent.

Imaginez, vous sauvez de l’essence en semaine avec une LEAF, puis vous l’échanger contre un Pathfinder pour transporter une partie de l’équipe de soccer de votre fils à son tournoi le samedi. La fin de semaine suivante, vous empruntez une GT-R pour aller vous amuser en piste.

Photo: Nissan

Combien ça coûte?

Au-delà du coût d’abonnement initial de 495 $, les mensualités s’élèvent à 699 $ pour une Altima, un Rogue, un Pathfinder ou un Frontier, et à 899 $ pour une LEAF PLUS, une Maxima, un Murano, un Armada, un TITAN, une 370Z ou une GT-R. Cette dernière exige toutefois un supplément quotidien de 100 $ avec une limite de sept jours consécutifs.

Tout est inclus ou presque : les changements de véhicule, la livraison (c’est un préposé qui vous apporte le nouveau véhicule à l’endroit de votre choix et repart avec l’autre), le nettoyage, les assurances, l’assistance routière et l’entretien régulier. Évidemment, l’utilisateur doit payer pour l’essence.

Si l’essai est concluant, Nissan pourrait étendre le service Switch à d’autres villes nord-américaines l’an prochain. Qu’en pensez-vous?

En vidéo : la Versa berline arrive officiellement au Canada

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéNissan en faillite d’ici 2-3 ans, prédit son ancien patron
Si vous suivez un tant soit peu l’actualité automobile, vous savez que les choses vont mal chez Nissan depuis un an environ. Annonces de coupures massives, profits qui dégringolent, modèles éliminés, relations tendues avec son partenaire Renault et des problèmes judiciaires de quelques dirigeants. Eh bien, la compagnie fera probablement …
ActualitéEst-ce que ça va bien chez Nissan?
Au début du mois de décembre, on apprenait que la division américaine de Nissan, allait fermer les 2 et 3 janvier afin d'économiser de l’argent. Cette mesure devrait priver de deux jours de revenus des dizaines de milliers de personnes, mais permettre à Nissan US de sauver quelques millions dont …
Dossiers et conseilsAbonnement automobile : une alternative à la location?
Traditionnellement, il y a deux façons de se procurer une voiture neuve : l’achat et la location. Mais depuis quelque temps, on voit arriver une nouvelle tendance d’achat, celle de l’abonnement directement auprès des constructeurs automobiles. L’idée semble intéressante, et quelques grandes marques l’offrent actuellement, mais est-ce que cette nouvelle …
ActualitéNissan demande une aide de 6,5 milliards de dollars à ses prêteurs!
Le manufacturier automobile Nissan, dont la situation n’était pas particulièrement rose avant la présente crise économique provoquée par la pandémie de la COVID-19, a besoin de liquidités. Au Canada, depuis le début de l’année, ses ventes ont chuté de près de 36%. Quant aux ventes d’Infiniti, sa marque de luxe, …
ActualitéCoupures majeures chez Nissan
En perte pour la première fois depuis 11 ans, Nissan a annoncé jeudi la fermeture d’une usine espagnole dans le cadre d’un nouveau plan stratégique visant à réduire d’environ 20% ses capacités mondiales de production d’ici mars 2023. Le constructeur automobile japonais, touché de plein fouet par la crise du …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires