BMW X3 M 2020: riposte bavaroise

Points forts
  • Plaisir de conduire
  • Suspensions et direction très efficaces
  • Puissance ahurissante
  • Confort étonnant
Points faibles
  • Roues de 21 pouces + route du Québec = cauchemar
  • Facture dans les six chiffres
  • Certaines options inadmissibles
Évaluation complète

Et voilà ! Nous y sommes. 100 000 $ pour un VUS compact de luxe. Cette constatation, je l’avais d’abord faite en prenant le volant d’un Mercedes-AMG GLC63 S il y a deux ans, puis en conduisant l’année passée le phénoménal Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio.

S’ajoutait également à la compétition l’an dernier le puissant Jaguar SVR, dans un créneau qui, en y pensant bien, a fait débuté avec le Porsche Macan Turbo.

Alors oui, ce n’était qu’une question de temps avant que la firme bavaroise débarque avec une déclinaison M du X3. Parce que lorsqu’un constructeur allemand lève le voile sur une nouvelle idée, les autres suivent généralement sans trop tarder.

Allez hop, au gym!

Directement dans la mire du GLC façon AMG, le X3 M affirme esthétiquement ses aptitudes sportives. La gueule grande ouverte, il laisse d’abord pénétrer un important débit d’air nécessaire au moteur, qui doit bénéficier de tout l’oxygène essentiel à son rendement. Le pare-chocs trapu aux larges orifices, typiquement M, constitue ainsi une première signature visuelle.

Ailes élargies, « narines » allongées, présence de volets d’air latéraux et de pourtours d’ailes de couleur assortie viennent également donner du tonus à la bête, qui chante sa puissance via ses quatre pots d’échappement. Mentionnons que la caisse est abaissée de 10 millimètres et que l’on y retrouve des jantes de 21 pouces, lesquelles avaient toutefois été remplacées par des jantes accessoires de 20 pouces sur notre modèle d’essai, saison hivernale oblige.

Photo: Antoine Joubert

Bien que notre sujet tentait de séduire par quelques options ajoutées, l’habitacle avait déjà tout pour plaire, à commencer par des logos M illuminés fixés aux appuie-têtes. Assemblé avec soin, l’environnement témoigne d’ailleurs lui aussi du degré de performance que peut livrer le X3 M. Sièges sport avec sellerie « couleur tire-éponge » et coutures à diamant sautent aux yeux, mais vous remarquerez le volant sport orné de petits boutons rouges, visant à paramétrer rapidement la conduite.

Puis, la fibre de carbone et l’éclairage d’ambiance orangé viennent couronner l’aspect sportif de cet habitacle, qui présente bien sûr une instrumentation identifiée à la sauce M.

Souhaitant limiter au maximum le dépaysement causé par l’abandon de son coupé sport, le plus grand défi de l’acheteur du X3 M est sans doute de trouver un siège d’appoint pour bébé esthétiquement en harmonie avec celui sur lequel on l’installe. Car disons-le, le principal intérêt de ce genre de véhicule est de transmettre un maximum de sensations de voiture sport, à travers un VUS capable de convenir aux besoins du quotidien. Et, soyez-en certain, le X3 M s’acquitte de cette tâche avec brio.

En mode réconciliation

Qu’importe le type de VUS, trop nombreux sont les utilitaires qui tentent maladroitement d’insuffler des sensations de voiture sport. Souvent, l’électronique combat les lois de la physique, pendant que les haut-parleurs transmettent une fausse sonorité mécanique qui, pour les initiés, a le même effet qu’une surdose de Botox sur un visage non assumé.

Photo: Antoine Joubert

Pire, certains constructeurs n’ont toujours pas réalisé que le fait d’augmenter le diamètre des jantes, de raffermir les suspensions et d’accroître la puissance ne suffit pas pour convertir un camion en bagnole sport. Tout comme une canette de Red Bull et une paire d’Adidas ne peuvent transformer Méo (Les Boys) en un athlète olympique!

Ces derniers temps, plusieurs VUS de la famille AMG m’ont déçu en ce sens. Trop fermes, trop lourds et pas particulièrement agiles. Même chose en ce qui concerne le Range Rover Sport SVR, plus rapide que réellement maniable, au même titre que le Ford Edge ST. Or, il en va autrement chez BMW qui a su transformer le X3 en une véritable fusée bonne à tout faire, dans sa version M.

Voilà donc un VUS rapide, agile, capable de procurer de belles sensations routières, en restant collé au bitume grâce à des suspensions magnifiquement calibrées. Il faut dire qu’avec une quasi parfaite répartition des masses (49,9 : 50,1), le X3 M met toutes les chances de son côté. Puis, grâce à une direction qui à mon sens, demeure une des références de l’industrie, on parvient à transmettre des sensations particulièrement difficiles à obtenir d’un VUS.

Photo: Antoine Joubert

Évidemment, le X3 M vous permet de régler chacun des paramètres de conduite comme bon vous semble, proposant ainsi une conduite à la carte. Et c’est en « jouant » avec les différentes fonctions que l’on réalise rapidement sa capacité à offrir un étonnant niveau de confort ou un comportement littéralement endiablé. Par ailleurs, le rouage intégral est d’une grande efficacité et que les pneus de 20 pouces sont tout simplement mieux adaptés aux routes du Québec, hiver comme été.

En fait, la seule chose que vous pourriez reprocher au X3 M est une sonorité peut-être un peu moins exotique que celle du GLC 63 S, qui fait appel à un V8. Parce que même si les passages de vitesse donnent lieu à des vrombissements plutôt agréables à l’oreille, le six cylindres en ligne ne chante pas comme le V8 AMG.

Prêt pour la compétition?

BMW vous propose le choix d’une version M « ordinaire » ou du X3 M Competition. La différence? Quelques artifices esthétiques, un échappement sport et une trentaine de chevaux en renfort. Les jantes de 21 pouces sont également livrées de série alors qu’avec le X3 M « non compétitif », on se contente de 20 pouces.

Maintenant, à quel point le six cylindres turbocompressé décoiffe-t-il? À un niveau qui vous en décrocherait la mâchoire, d’autant plus que le son initial de l’échappement ne laisse pas deviner ce degré de performance. La poussée en accélération (0-100 km/h en 4,1 sec.) est donc non seulement ahurissante, mais également très linéaire. Comme si l’essoufflement était impossible.

Remarquez, il s’agit du plus puissant six cylindres en ligne jamais produit par BMW. Traduction? 503 chevaux et 442 lb-pi de couple, le tout jumelé à une boîte ZF à huit rapports.

En terminant, si les 503 chevaux vous disent déjà quelque chose, c’est qu’il s’agit aussi de la puissance annoncée pour le Mercedes-AMG GLC63 S. Mais le comble, c’est que BMW demande la coquette somme de 93 000 $ pour le X3 M Competition, soit exactement le même prix que pour le GLC63 S. Le fruit du hasard? Je vous laisse deviner…

En vidéo : dans le bois avec le Chevrolet Colorado ZR2 Bison

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéBientôt une rivale de la Porsche 911 chez BMW?
La légendaire Porsche 911 pourrait devoir affronter d’ici quelques années une nouvelle concurrente provenant de BMW . C’est du moins le souhait exprimé par le responsable du design du constructeur bavarois, Adrian von Hooydonk. « C'est une bonne idée, BMW devrait vraiment s'intéresser à ce projet, a-t-il déclaré récemment au …
ÉlectriquePlus de détails à propos du BMW X3 électrique
BMW a dévoilé de plus amples détails sur son tout nouveau X3 électrique, qui se fera appeler officiellement iX3. Basé sur le concept du même nom qui avait été présenté à Pékin en 2018, le futur iX3 commencera à sortir de son usine chinoise en 2020 et profitera de la …
Voitures anciennesVous souvenez-vous de… la BMW Z1?
Elle a fait la couverture du Guide de l’auto 1988 , mais elle n’a jamais été vendue chez nous. Elle était au départ un prototype, mais a finalement été commercialisée. On pouvait la conduire les portes ouvertes en toute sécurité. « Elle », c’est la BMW Z1. Un projet d’ingénieurs …
ActualitéBMW : des moteurs à essence pour au moins 30 ans encore
La nouvelle décennie qui s’amorce sera celle de la popularisation à grande échelle des véhicules hybrides et 100% électriques, au point où on peut se demander ce qu’il adviendra des véhicules conventionnels. Ironiquement, la même semaine où BMW annonce une version hybride rechargeable de ses petits utilitaires X1 et X2 …
ActualitéBMW modifie son célèbre logo
Le constructeur automobile BMW s’est offert un premier changement d’image en plus de deux décennies, affichant désormais un logo plus épuré que sa dernière version. La nouvelle image de marque de la compagnie allemande abandonne son traditionnel contour noir pour un cercle transparent. La typographie des lettres B, M et …
EssaisBMW Série 3 2020: Celle qu’on aime conduire
Une nouvelle Série 3 a fait ses débuts chez BMW en mars 2019. Pour les amateurs de conduite sportive, c’était une grande nouvelle, car les automobiles de ce constructeur sont du genre que l’on aime conduire encore et encore ! La M340i xDrive dont nous avons fait l’essai ne fait …
Premiers contactsBMW X5 M et X6 M 2020 : les monstres gentils
PHOENIX, Arizona - La fiche technique du X5 M est presque intimidante, à l’image de ses ailes élargies, de ses gros pare-chocs et de ses grandes roues. Imposant par sa taille, le nouveau VUS signé BMW impressionne aussi par ses performances. Sous le capot, le gros V8 biturbo de 4,4 …
Pleins feux surOn s’en va conduire les BMW X5 M et X6 M 2020
Si vous êtes un fidèle lecteur du Guide de l’auto, vous avez sans toute remarqué que nous venons de publier un essai routier du BMW X3 M . Il est maintenant temps de prendre le volant de son grand frère le X5 M. Motorisé par un V8 biturbo de 4,4 …
ActualitéBMW ne veut pas aplatir la courbe… de la puissance
Toute personne raisonnable peut se demander si les moteurs des voitures vont plafonner un jour. Autrement dit, y aura-t-il une limite à leurs capacités? Mais les amateurs de performance n’ont pas l’habitude d’écouter la raison; ils préfèrent les émotions et les sensations. Pour eux, BMW a une bonne nouvelle. Le …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires