Une rare Mini sans portière vendue plus de 300 000 $

Sur le site d’enchères Bring a Trailer s’est vendue une Austin Mini 1962 dépourvue de portières pour la somme de 230 000 $ US.

Converti en dollar canadien, ce montant représente environ 305 000 $.

Non seulement cette voiture est rare, mais son histoire ne pourrait être plus riche et mieux documentée.

En effet, en 1962, une quinzaine d’unités de cette version « Beach Car » ont été produites. Treize d’entre elles étaient munies d’un volant à gauche et elles ont toutes été exportées aux États-Unis afin de faire mousser l’engouement entourant cette sous-compacte anglaise. L’une d’elles s’est retrouvée au Michigan chez Falvey Motor Sales Company qui était un détaillant de véhicules britanniques.

Photo: Bring a Trailer

Assemblée le 19 mars 1962, cette Austin Mini est sortie de l’usine sans portières latérales et de pilier B afin de lui conférer une apparence de voiturette de plage. Dans le même ordre d’idée, des sièges recouverts d’osier lui ont été installés. Sa carrosserie est peinte en gris Smoke alors que son toit est découpé en blanc Snowberry.

Le 23 août 1965, le propriétaire de l’entreprise s’en est porté acquéreur. À la mort de ce dernier en 1986, son fils, qui est celui qui l’a récemment mise en vente, en a hérité et l’a entreposée. En 2004, elle est sortie de sa tanière et une révision mécanique lui a été apportée au fil du temps.

Photo: Bring a Trailer

Cette rare déclinaison de l’Austin Mini rappelle notamment les Citroën Méhari, Renault 4L Plein Air et Fiat 500 Jolly.

Sous le capot avant loge un bloc à quatre cylindres de 850 centimètres cube qui est marié à une boîte manuelle à quatre rapports.

Sur l’odomètre, on peut lire 3000 milles, soit l’équivalent de 4928 kilomètres.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéMINI : 60 ans plus tard, voici la dix millionième voiture
La Mini classique a été conçue par Alec Issigonis en 1959 et s’est vendue en quelque 5,3 millions d’exemplaires à travers le monde. Soixante ans plus tard, la marque se porte plutôt bien. D’ailleurs, elle vient tout juste de fabriquer sa 10 millionième voiture à l’usine d’Oxford, au Royaume-Uni. Il …
EssaisMINI Cooper S Édition 60 ans 2019 : six décennies de plaisir
On peut remercier Alec Issigonis d’avoir créé la Mini classique en 1959 et de s’être associé à John Cooper dès l’année suivante. Ces deux hommes nous ont donné de petites voitures au style légendaire offrant un agrément de conduite exceptionnel. Soixante ans plus tard, la marque anglaise revitalisée poursuit la …
Premiers contactsMini John Cooper Works Clubman 2020 : 301 chevaux sous le capot
301 chevaux. Voilà la puissance développée par le nouveau moteur quatre cylindres turbocompressé de deux litres qui anime les Mini John Cooper Works Clubman et Mini John Cooper Works Countryman 2020. Il s’agit d’une hausse notable de 32% par rapport au modèle antérieur.. Le couple maximal est maintenant chiffré à …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires