Aston Martin rend hommage au Concorde avec cette DBS Superleggera

Aston Martin célèbre le 50e anniversaire du premier vol de l’avion passager supersonique Concorde en offrant une édition spéciale de sa DBS Superleggera, la Concorde Edition.

Elle fait partie de la « Wing Series », une association entre la marque britannique et la Royal Air Force. Le projet est dirigé par la division des voitures sur commande d’Aston Martin, « Q ». Cette dernière produira 10 éditions spéciales de la DBS Superleggera.

Marek Reichman, vice-président et directeur de la création chez Aston Martin Lagonda, a déclaré à propos de la nouvelle voiture : « Il va de soi qu’[Aston Martin] marque la réussite des équipes incroyablement dévouées, talentueuses et ambitieuses […] qui ont fait du Concorde, et des voyages aériens supersoniques, une réalité dans nos cieux il y a 50 ans ».

À l’extérieur, cette Aston Martin sera notamment munie d’un toit tinté noir en fibre de carbone avec un dessin du Concorde. Les couleurs de la compagnie d’aviation British Airways se retrouvent sur le becquet, sur le côté de la ligne de toit ainsi que sur le pare-choc avant. Le logo de la marque est unique à cette édition, et nous y trouvons le symbole du British Airways, placé sur les ailes avant.

Parmi les éléments stylistiques retrouvés à l’intérieur, cette version de la DBS arborera notamment le logo de l’avion Concorde sur les sièges. Par ailleurs, un graphique « Mach Meter » sera intégré sur le pare-soleil du conducteur et les palettes au volant seront fabriquées en titane provenant directement de pièces de l’avion.

L’Édition Concorde sera dotée du même V12 5,2 litres biturbo qu’on retrouve sous le capot de la DBS Superleggera conventionnelle. Le moteur développe une puissance de 715 chevaux et un couple de 663 livres-pied. La vitesse de pointe est de 340 km/h. L’accélération jusqu’à 100 km/h se fait en 3,4 secondes, alors que le 0-100 mi/h (160 km/h) s’effectue en 6,4 secondes.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLe père de Lance Stroll voudrait une part majoritaire d’Aston Martin
Le riche homme d’affaires canadien Lawrence Stroll, propriétaire du Circuit Mont-Tremblant et de l’écurie de F1 Racing Point où évolue son fils Lance, est à la tête d’un consortium qui désire acquérir une part majoritaire du constructeur automobile britannique Aston Martin , selon ce que rapporte Autocar et le site …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires