Jaguar XJ, la tradition n’en a plus pour longtemps!

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Parmi les voitures les plus exclusives, la Jaguar XJ occupe une place de choix. Tout d’abord parce que cette longue berline respire l’aristocratie britannique à plein nez, que son prix d’achat est très élevé et aussi, tout simplement… parce qu’on en voit bien peu sur nos routes! Le style de la XJ, à des lieues du modernisme, et aussi son légendaire manque de fiabilité ont fait fuir nombre d’acheteurs. Les lignes de la XJ actuelle datent de 1968. Avec les années, elles ont évolué. Mais tellement lentement…

Le temps était venu, depuis un bon moment, de passer à autre chose. D’ici quelques semaines, Jaguar proposera à son public une toute nouvelle XJ. Et là, il ne s’agira pas d’un énième raffinement de l’ancien design! La nouvelle XJ, qui arrivera chez les concessionnaires en janvier 2010, reprend, en gros, les lignes du coupé XF. C’est un peu comme si Henry Ford était passé directement du Modèle T à la Thunderbird! Si le style de la XJ 2010 devrait plaire à une majorité de gens, il est certain que la clientèle traditionnelle de Jaguar risque de ne pas apprécier un changement aussi drastique.

De cette nouvelle venue, on commence à peine, au moment d’écrire ces lignes, à en savoir un peu plus. Les dimensions et le poids n’ont pas été communiqués, mais il est à peu près certain que, comme pour toute voiture renouvelée, ils seront supérieurs à ceux de la XJ actuelle. Le coffre, par exemple, passera de 464 à 521 litres (sans compter le pneu de secours, toutefois). Par contre, le communiqué de presse fait état du châssis et de la carrosserie, toujours faits d’aluminium, ce qui permettra à la britannique de peser 136 kilos de moins que ses rivales… Mais comme on ne dit pas de quelles rivales il s’agit (Audi A8, BMW Série 7, Mercedes-Benz Classe S et Lexus LS460, entre autres), on est bien avancé! La future XJ, tout comme l’ancienne, sera proposée en versions régulière (XJ) et allongée (XJL). Sur tous les modèles, et ce de façon standard, le toit sera panoramique. Une version coupé, encore plus désirable, serait déjà prévue. On vous tiendra au courant sur notre site www.guideautoweb.com.

Là où c’est plus clair, c’est au niveau des moteurs. En Amérique, trois sont au programme et ils possèdent tous la même cylindrée, soit 5,0 litres. Le premier en lice, à aspiration normale, sera offert dans la XJ et la XJL « de base (!) ». Il fait dans les 385 chevaux et 380 lb-pi de couple. Le deuxième, surcompressé (le compresseur provient de chez Roots) et à injection directe, qui se retrouvera dans la XJ Supercharged, affiche 470 chevaux pour un couple de 424 livres-pied. Enfin, les XJ et XJL Supersport auront droit au même moteur surcompressé, mais d’une écurie de 510 chevaux et d’un couple de 461 livres-pied. On ne sait pas encore si la fiabilité sera au rendez-vous, mais pour les performances, même pas besoin de faire l’essai de la voiture pour savoir qu’elle se débrouillera assez bien, merci! Les Européens auront droit à un V6 diesel. La transmission demeurera l’automatique à six rapports qui officie dans la XJ actuelle, mais elle sera améliorée pour l’occasion.
Parmi les autres caractéristiques de la XJ 2010, dessinée par Ian Callum, on parle de phares au xénon, d’accents chrome et noir piano dans l’habitacle (la couleur noir piano, très laquée, devrait en fait s’appeler noir poussière, mais ne nous enfargeons pas dans la sémantique), d’un écran de 12,3 pouces (31,2 cm!), d’un système audio optionnel Bowers & Wilkins de 1200 watts et de tout ce qui est imaginable en fait de connections média.

Au niveau de la sécurité, encore là, on ne fera sans doute pas dans le peu. Pour l’instant, Jaguar annonce le « Adaptive Dynamics », un système qui adapte différents paramètres de la voiture au style du conducteur, ainsi que l’« Active Differential Control » disponible sur les modèles Supercharged et Supersport. Même si on en sait très peu sur ces systèmes, il y a fort à parier qu’ils ressembleront un peu à ce que Mercedes-Benz, Audi et BMW offrent déjà sur leurs voitures de grand luxe. Les prix de la XJ 2010 débutent à 88 000 $ (tant qu’à débuter…) pour une version régulière, tandis que la version allongée est de 95 500 $. Une Supercharged peut s’obtenir pour 107 000 $ et une Supersport à empattement régulier sera de 130 500 $. Ajoutez un petit 3 000 $ pour l’empattement long. À ce prix-là, pourquoi s’en priver?

Et la XJ 2009 dans tout ça?

Au moment où vous lisez ces lignes, la XJ 2009 est toujours offerte. Si sa silhouette surannée n’a plus la cote, elle n’en est toujours pas moins très élégante. Deux modèles sont proposés, soit à empattement régulier et long. La XJ régulière et la Vanden Plas offrent, d’office, un V8 de 4,2 litres atmosphérique de 300 chevaux, alors que la XJR et la Super 8 amènent ce moteur à déballer 400 chevaux, ce qui n’est pas rien, mais qui semble un tantinet juste comparativement à ce qu’offrira le millésime 2010.

Grâce à des suspensions parfaitement calibrées, la XJ actuelle fait preuve d’un confort à l’épreuve de nos routes, et même à des vitesses Illégales (avec un « I » majuscule…) sur une route secondaire bosselée, la tenue de cap n’est rien de moins que fantastique. La tenue de route est épatante, mais les sièges de la version régulière auraient intérêt à offrir un meilleur soutien latéral. Dommage aussi que la direction soit aussi légère et que le boudin du volant soit si petit.

La XJ actuelle est la dernière représentante de l’ancienne Jaguar. En changeant son style du tout au tout, la marque britannique, désormais propriété d’un certain Tata, assure probablement son avenir. En se positionnant plus haut dans l’échelle des prix et de la technologie, la XJ n’a plus droit à l’erreur.

Feu vert

Lignes toujours nobles (2009)
Lignes spectaculaires (2010)
Moteurs très puissants (2009… et 2010)
Prestige assuré
Confort à toute épreuve

Feu rouge

Style vieillot (2009)
Lignes choquantes pour certains (2010)
Prix démesurés
Frais d’entretien faramineux
Fiabilité encore douteuse

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires