BMW Alpina B7 2020 : au sommet de la chaîne alimentaire

Points forts
  • Unique et distinguée
  • Performances ahurissantes
  • Confort exemplaire
Points faibles
  • Prix élevé
  • Consommation d’essence élevée
  • Coûts d’entretien à la hausse
Évaluation complète

SPARTANBURG (Caroline du Sud) - Imaginez être assez nanti pour entrer chez un concessionnaire BMW est exiger une Série 7 à empattement long. Évidemment, puisque vous menez une vie très occupée, ce genre de véhicule n’est pas pour vous, mais plutôt pour votre chauffeur qui se chargera de vous reconduire à vos rendez-vous ou de vous ramener à la maison après une soirée VIP bien arrosée.

Visualisez maintenant être tellement riche, que même l’opulente BMW M760Li avec son puissant moteur V12 ne vous impressionne plus. On fait quoi rendu là?

Vous demandez à votre vendeur BMW de vous offrir quelque chose d’un peu plus spécial. Une auto qui sort de l’ordinaire et qui a un peu plus de piquant. Compréhensif, il vous guide donc vers un endroit reculé de la concession et vous montre l’Alpina B7 2020.

Un salon… à 300 km/h

Si vous faites partie de ceux qui ne savent toujours pas ce qu’est une Alpina, permettez-nous de vous raconter son histoire.

Alpina était originalement un équipementier allemand spécialisé dans la conception de pièces de performance pour les véhicules BMW. La firme s’est rapidement forgé une solide réputation lorsqu’elle développa des carburateurs et des culasses pour ses propres voitures de course : des BMW modifiées.

En 1970, Alpina remporta à la fois les championnats European Touring Car, German Hillclimb et les 24 heures du circuit Spa-Francorchamps, en Belgique. L’entreprise fut ensuite reconnue comme un réel constructeur automobile par le Ministère fédéral des Transports allemand, en 1983.

Aujourd’hui, Alpina œuvre de concert avec BMW pour la mise en marché de modèles rares et distingués, intégrant ses technologies à même le processus de conception du géant bavarois. Ses voitures sont même assemblées sur les chaînes de montage de BMW.

Photo: William Clavey

La B7 est sa plus récente création. Largement basée sur une BMW Série 7 2020 alimentée par un V8 biturbo de 4,4 litres, la voiture a entièrement été modifiée, tant sur le plan mécanique qu’esthétique afin de procurer à son propriétaire une expérience de luxe et des performances hors du commun.

Pour arriver à leurs fins, les ingénieurs d’Alpina ont remplacé les turbocompresseurs, les refroidisseurs et ont revu la programmation du moteur V8 pour qu’il puisse développer ses imposants 600 chevaux et ses 590 lb-pi de couple. Certes, ces chiffres sont identiques à ceux de la BMW M60Li, mais l’Alpina affiche une masse nette totale réduite en raison de son moteur plus léger. Le constructeur niche affirme également que le couple du moteur V8 s’active désormais plus bas dans la plage de régime, à seulement 2 000 tr/min.

Idem pour la boîte automatique à huit rapports fournie par l’équipementier allemand ZF qui a été, elle aussi, rééquilibrée afin d’enfiler les rapports avec un peu plus de vigueur. Alpina remplace ensuite les palettes au volant par ses traditionnels boutons, et ajoute quelques touches de carrosserie uniques au modèle, comme un pare-chocs avant avec lettrage ALPINA et des roues exclusives de 21 pouces.

Photo: William Clavey

La transmission intégrale xDrive demeure identique à celle d’une M760Li, ainsi que les roues arrière directionnelles. Finalement, l’Alpina B7 2020 s’avère la berline de grande taille de production la plus rapide au monde avec un sprint 0-100 km/h en seulement 3,6 secondes et une vitesse de pointe théorique de 330 km/h. Fait intéressant : la BMW M760Li est limitée à une vitesse maximale de 256 km/h.

Sortez votre chéquier

Bien entendu, il nous a été impossible d’exploiter de telles performances sur les routes de la Caroline du Sud, où notre essai s’est déroulé. À moins d’avoir accès à son propre circuit de course ou à l’autobahn, il est carrément impensable de même approcher une telle vitesse de pointe. Cependant, le simple fait que la B7 puisse s’y rendre dépasse l’imaginaire.

Ce qui étonne probablement encore plus que ses prouesses dynamiques, ce sont les montants que l’on doit payer pour s’en procurer une... Le prix d’entrée pour une Alpina B7 est de 162 748 $, ce qui est, croyez-le ou non, moins onéreux qu’une M760Li (176 098$). Même une fois que l’on empile ses opulentes options, la B7 finit par être vraiment plus abordable que sa jumelle à douze cylindres. Il faut toutefois en avoir les moyens, parce que ça demeure très cher!

À titre d’exemple, il faut débourser 1 000 $ supplémentaires pour l’iconique vert métallisé Alpina. Encore 1 000 $ pour une boiserie d’habitacle en myrte foncé (jusqu’à 11 sélections possibles), et 10 000 $ pour l’option Salon d’affaires niveau 2, qui ajoute à cette déjà très confortable bagnole la possibilité de transformer le siège du passager avant en pouf. Parce que... pourquoi pas?

Photo: William Clavey

Une console centrale incorporant une tablette tactile de 7 pouces permet de configurer les fonctions de confort et de divertissement à votre guise. On peut tout ajuster : l’éclairage, les rideaux, la polarisation du toit ouvrant, la climatisation, etc. Des sièges chauffés et ventilés avec fonction de massage et appuie-têtes rembourrés complètent le tout.

Bref, notre version d’essai s’élevait à 193 598 $.

Mais le plus fascinant avec une Alpina B7, c’est qu’en plus de parfumer l’habitacle et de visionner un bon film pendant que l’on roule à des vitesses ahurissantes, elle demeure performante et habile dans les courbes malgré son imposant gabarit. Et avec une masse nette de 4 900 lb (2 222 kg), on est loin d’une M2 au chapitre de la maniabilité!

Mais ce que l’Alpina perd en légèreté, elle le regagne en stabilité sur les routes abîmées. En outre, son habitacle demeure toujours confortable, peu importe la surface sur laquelle l’auto roule.

Il suffit de caresser la pédale de l’accélérateur afin de se retrouver à des vitesses bien au-delà des limites permises. Son châssis répond rapidement à nos commandes, et l‘auto affiche une dynamique de conduite de haut calibre lorsqu’on la pousse sur une route sinueuse. Si l’on désire s’amuser, ne serait-ce que quelques secondes, on active le système Départ-canon. La B7 accélère aussi vite que certaines supervoitures!

Photo: William Clavey

Et si, par malheur, vous vous rendez soudainement compte que votre vitesse de croisière peut vous faire perdre votre permis de conduire, pas de panique : effleurez la pédale du centre pour que ses gigantesques freins vous ramènent à des vitesses légales en une fraction de seconde.

Vous allez nous dire qu’une voiture aussi sophistiquée n’a pas sa place sur les routes du Québec. Sachez que pour sa clientèle cible – et elle est plus grande que vous le croyez -, le fait de savoir qu’il est possible d’en faire autant avec son automobile constitue un des éléments de base du grand luxe.

Parce qu’en fin de compte, se vanter du fait que votre chauffeur vous a reconduit au gala en BMW Série 7, c’est glamour, certes. Mais mentionner que l’on roule en Alpina B7, ça sort de l’ordinaire.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéLa BMW Alpina B7 2020 pourra atteindre 328 km/h
Bien entendu, il sera impossible d’exploiter toute cette puissance sur les routes du Québec, à moins d’être sur un circuit fermé. Même là. Mais dans cette catégorie de voitures, les chiffres élevés sont la raison d’être de telles bolides. Et pour Alpina, il est primordial d’offrir la berline de luxe …
TokyoL’Alpina B3 offre un petit avant-goût de la future BMW M3
Alors que nous terminons notre couverture du Salon de l’auto de Tokyo 2019 , où les véhicules électrifiés sont à l’honneur, nous avons pensé faire plaisir aux amateurs de performance en présentant la nouvelle berline Alpina B3 dévoilée par le réputé préparateur de BMW. Construite à partir de la Série …
Nouveaux modèlesLa BMW M2 CS de 444 chevaux s’en vient au Canada
La division M de BMW lance une édition limitée exclusive de la Série 2 pour la première fois. Et la bonne nouvelle est que les Canadiens pourront en commander une. Suivant les traces des M3 CS et M4 CS de la génération sortante, la nouvelle BMW M2 CS se veut …
Premiers contactsBMW X6 M50i xDrive 2020 : la suite des choses
SPARTANBURG (Caroline du Sud) – Dans le monde fascinant des VUS de luxe, il existe depuis quelques années une tendance intrigante. Tout commence par le véhicule utilitaire traditionnel, capable de remorquer une bonne charge, de transporter quelques passagers en plein confort et même d’affronter les sentiers battus. On enveloppe ensuite …
guideauto.tvSur la route : On a mis la BMW M8 2020 à l'essai sur circuit
La nouvelle BMW M8 Coupe 2020 est sans aucun doute une splendide bagnole à tester sur circuit. Notre journaliste Gabriel Gélinas s’est rendu au Portugal pour explorer le comportement de cette sportive de luxe sur les sinueuses courbes du circuit de Portimao… BMW mise sur la recette classique d’une voiture …
Commentaires