Les véhicules d’occasion avec la meilleure valeur de revente en 2020

La firme ALG, une référence dans l’industrie automobile quand vient le temps de prédire la valeur de revente au Canada et aux États-Unis, a annoncé hier les gagnants de ses prix 2020 du côté des véhicules d’occasion.

Ceux-ci reconnaissent les modèles âgés de deux ans qui devraient se déprécier le moins au cours des trois prochaines années, soit de 2019 à 2022.

ALG procède à une évaluation détaillée de la performance des véhicules, de leur compétitivité dans le marché et de la situation de leur marque respective. Afin de tenir compte des différences entre les versions d’un même modèle, une moyenne est calculée à partir de leur proportion au sein de la gamme.

Photo: William Clavey

Avec leur grande réputation de qualité et de fiabilité, ce sont les marques Toyota et Lexus qui dominent le tableau encore une fois.

En ce qui concerne les modèles, voici la liste complète des véhicules d’occasion qui remportent un prix ALG pour la valeur de revente cette année :

Voiture sous-compacte : Mitsubishi Mirage
Voiture compacte : Ford C-Max
Voiture compacte de luxe : Mercedes-Benz Classe CLA
Voiture intermédiaire : Toyota Camry
Voiture intermédiaire de luxe : Infiniti Q50
Voiture pleine grandeur : Kia Cadenza
Voiture pleine grandeur de luxe : Cadillac CT6
Voiture de prestige : Mercedes-Benz Classe S
Voiture sport : Subaru BRZ
Voiture sport de luxe : Nissan GT-R
VUS sous-compact : Honda HR-V
VUS sous-compact de luxe : Audi Q3
VUS compact : Jeep Compass
VUS compact de luxe : Land Rover Discovery Sport
VUS intermédiaire (2 rangées) : Subaru Outback
VUS intermédiaire (3 rangées) : Toyota Highlander
VUS intermédiaire de luxe (2 rangées) : Lexus RX
VUS intermédiaire de luxe (3 rangées) : Lexus GX
VUS pleine grandeur : Toyota Sequoia
VUS pleine grandeur de luxe : Cadillac Escalade
VUS hors route : Toyota 4Runner
Fourgonnette : Toyota Sienna
Camionnette intermédiaire : Toyota Tacoma
Camionnette pleine grandeur : GMC Sierra 1500

En vidéo : l'inspection mécanique obligatoire, pour ou contre?

Partager sur Facebook