Seconde vie pour le moteur rotatif de Mazda

Dans sa version actuelle, le moteur rotatif de Mazda demeure une entité à part. Il est vrai qu’il est ultra compact, léger et produit beaucoup de puissance par rapport à sa cylindrée. Mais, par ailleurs, sa consommation de carburant demeure élevée et il est difficile à démarrer par temps froid. Toutefois, les recherches effectuées par les ingénieurs de ce constructeur tentent à démontrer que ce même moteur à piston rotatif est fort bien adapté à l’utilisation de l’hydrogène comme carburant. C’est ainsi que moteur rotatif à hydrogène (RE à hydrogène) est l’une des réalisations dont Mazda est le plus fier en matière de mise au point de groupes motopropulseurs pour l’avenir.

Pour illustrer la performance de ce moteur qui consomme de l’hydrogène pour générer sa puissance motrice et qui n’émet pas de CO2, Mazda offre la Mazda RX-8 RE à hydrogène en location aux corporations et aux organismes gouvernementaux japonais depuis 2006. À l’usage, la RX-8 RE à hydrogène offre la même sensation de conduite qu’un véhicule conventionnel alimenté par un moteur à combustion interne à essence. Grâce à son système bicarburant, la Mazda RX-8 RE à hydrogène peut passer du mode hydrogène au mode essence à la simple pression d’un bouton; même s’il s’agit d’une voiture à carburant de remplacement, elle offre toutes les caractéristiques acclamées de la RX-8 de base, y compris de l’espace pour quatre passagers adultes.

Un autre pas en avant

La nouvelle Mazda Premacy - Mazda 5 au Canada- RE hybride à hydrogène dévoilée au Salon de l’auto de Tokyo cette année est actuellement en cours de mise au point et le constructeur prévoit un programme de location similaire à celui de la RX-8. Ce modèle incorpore le système bicarburant de la RX-8 RE à hydrogène mais propose un nouveau système hybride.

Celui-ci transforme l’énergie libérée par la combustion d’hydrogène en électricité pour alimenter le moteur électrique. Grâce à la propulsion électrique, le système génère des perfromances nerveuses jumelées à une faible consommation de carburant. L’accélération réagit dès que la pédale d’accélérateur est enfoncée, ce qui donne une sensation dynamique dûe à la synchronisation de la puissance du moteur et du moteur électrique. Les composants principaux du système hybride – le moteur rotatif à hydrogène et la génératrice, le convertisseur continu-alternatif, le moteur et la batterie – sont contrôlés de façon à produire de l’électricité et pour recharger et décharger la batterie en fonction de l’état des routes. Comme c’est son habitude, le constructeur d’Hiroshima a trouvé une solution originale dans le développement de véhicules plus propres et mois gourmands en carburant.

Partager sur Facebook
Commentaires