Lexus IS 300 Black Line 2019 : trop peu, trop tard

Points forts
  • Sièges sport très confortables
  • Qualité de roulement
  • Fiabilité de Lexus
Points faibles
  • Design vieillissant
  • Système multimédia affreux
  • Places arrière restreintes
Évaluation complète

Si certaines voitures résistent bien à l’épreuve du temps, la Lexus IS 2019 en arrache par rapport aux autres berlines compactes de luxe plus modernes sur le marché. En fait, elle et l’Infiniti Q50 sont les plus vieilles de la catégorie, la génération actuelle datant de 2014.

Lexus a modernisé la carrosserie et l’équipement pour 2017. Cependant, la nouvelle mouture ne sera lancée que l’an prochain comme modèle 2021. En attendant, la compagnie essaie de maintenir l’intérêt aussi bien qu’elle le peut, notamment avec une édition spéciale Black Line 2019 que l’on vient tout juste d’essayer.

Spéciale comment?

Basée sur la Lexus IS 300 AWD, celle-ci est disponible en trois couleurs – Ultra blanc, Argent atomique et Noir obsidienne – mais se démarque surtout visuellement par le fini noir de ses roues de 18 pouces à rayons divisés Black Vapor Chrome, de ses boîtiers de rétroviseurs et de son mince aileron arrière. À cela s’ajoutent des phares à DEL à triple faisceau.

L’habitacle reçoit pour sa part un volant F SPORT chauffant garni de cuir perforé et de bois noir (eh oui, du bois sur un volant sport!), de très confortables sièges sport en cuir NuLuxe noir ornés de garnitures rouges exclusives sur les renforts latéraux et des coussins ornés de garnitures rouges sur le bloc de commandes central. Il y a également des surpiqûres rouges contrastantes à différents endroits.

Bien peu de gens peuvent profiter de l’édition Black Line, car seulement 150 unités sont allouées pour le Canada. Toutefois, au moment d’écrire ces lignes, il était encore possible d’en configurer une sur le site de Lexus (MISE À JOUR : les modèles IS 2020 y apparaissent maintenant aussi. Le traitement Black Line est toujours disponible avec la IS 300 AWD et il s'ajoute même à la IS 350 AWD, plus puissante).

L’ensemble s’accompagne de plusieurs autres options et quelques accessoires F SPORT, ce qui augmente le prix de 7 550 $ pour un total de 51 100 $ avant les frais de transport et de préparation. Est-ce que ça en vaut la peine? À notre avis, non. Une version comparable sans les éléments noirs coûte environ 1 000 $ de moins, mais on peut facilement se contenter d’un simple ensemble F SPORT 1 (3 850 $).

Photo: Guillaume Rivard

Choisir la bonne IS

Pour 2019, Lexus a choisi d’offrir cette édition spéciale avec la version IS 300 AWD seulement, ce qui est discutable, car cette dernière n’est pas la meilleure ni celle qui vous en donne le plus pour votre argent.

Son V6 de 3,5 litres développe 260 chevaux et un couple de 236 livres-pied, soit beaucoup moins que le même moteur dans la IS 350 AWD, qui fournit 311 chevaux et 280 livres-pied… sans brûler plus d’essence super, étrangement (10,9 L/100 km en moyenne). La boîte automatique à six rapports fait du bon travail, sans plus, tandis que le rouage intégral inspire confiance sur une chaussée mouillée.

Si vous ne tenez pas forcément à avoir quatre roues motrices ou encore le son d’un V6, la version de base IS 300 à propulsion représente un excellent choix, possiblement le meilleur. Dotée d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, elle génère presque autant de puissance (241 chevaux) que le V6 de la IS 300 AWD et surtout plus de couple (258 livres-pied), dont la majeure partie est accessible à bas régime comme lors des départs arrêtés.

Ce n’est pas tout : elle est la seule à bénéficier d’une boîte automatique à huit rapports, qui rend les accélérations plus douces et réduit aussi la facture à la pompe (9,5 L/100 km en moyenne).

Photo: Guillaume Rivard

Pas comme les bagnoles allemandes

Une autre raison pour laquelle on recommande cette version, c’est que la Lexus IS n’est plus la berline sport qu’elle a déjà été (surtout depuis l’abandon de la très performante IS F à moteur V8). Sa direction, bien que précise, manque de sensations. De plus, le confort de roulement l’emporte sur l’agilité et le vrai plaisir de conduire, même en mode Sport.

Donc, puisqu’il est inutile de chercher à battre les bagnoles allemandes (d’autant plus que les BMW Série 3 et Audi A4 viennent de se renouveler complètement), mieux vaut y aller en toute simplicité et payer moins cher à l’achat. La IS 300 2019 de base se vend à partir d’un prix fort intéressant de 41 050 $ et vous profiterez du même niveau de qualité qu’avec les autres, sans oublier l’extraordinaire fiabilité de Lexus.

Un dernier point qu’il faut absolument mentionner, par contre, c’est le système multimédia mal conçu, démodé et réellement frustrant à utiliser – rien à voir avec iDrive de BMW ou MBUX de Mercedes-Benz, par exemple. On le contrôle à l’aide de quelques boutons et d’une petite souris rectangulaire sur la console, mais ça devient vite pénible. Vivement la nouvelle génération!

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Balado30 ans plus tard, où en est Lexus?
À l’émission Le Guide de l’auto , diffusée sur QUB Radio , les animateurs Antoine Joubert et Germain Goyer ont discuté de quelques actualités marquantes des derniers jours : un propriétaire d’Audi E-tron qui parcourt le Canada d’ouest en est, l’annonce de la fin de la Chevrolet Malibu , la …
ActualitéSubaru et Lexus ont les clients les plus fidèles, selon JD Power
Vendre des véhicules attrayants et de qualité est une chose, mais s’assurer qu’ils soient assez fiables et durables pour que les clients en redemandent en est une autre. Et on sait que des clients fidèles sont plus susceptibles de recommander la marque à leurs parents et amis qui magasinent pour …
ActualitéPlus d’options de connectivité chez Toyota et Lexus pour 2020
Toyota Canada a annoncé que de nouvelles caractéristiques visant à améliorer l’expérience multimédia et la connectivité pour les automobilistes seront ajoutés à certains véhicules de l’année-modèle 2020, et ce, à compter du mois d’août chez Toyota et du mois de septembre chez Lexus. Les modèles en question sont les Toyota …
2019Lexus IS 2019: Si seulement voyager dans le temps était possible
Il aura fallu près d’une décennie pour que Lexus réalise qu’il avait fait une grave erreur. Entre 1999 et 2005, l’IS était la prétendante à la BMW de Série 3 dans la catégorie des voitures compactes sportives de luxe. Du haut de mes 25 ans en 2001, et dans le …
Commentaires