Ford Escape/Mazda Tribute, le duo qui persiste !

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Il faut avouer que le Mazda Tribute et le Ford Escape, deux jumeaux pratiquement identiques, continuent contre vent et marée à maintenir un niveau de vente plus que raisonnable. Alors que la majeure partie des VUS de style plus classique sont remplacés par des modèles de type multisegment, ce duo réussi à survivre à la tendance et représente un choix plus qu'intéressant chez les VUS compacts. C'est surtout leur prix compétitif qui en fin de compte paraît en convaincre plus d'un.

Mazda a bien failli jeter la serviette en retirant le Tribute de son catalogue il y a quelque temps, mais le constructeur s'est rapidement ravisé. On croyait que la Mazda5 et la CX-7 combleraient les besoins, mais il semble que le Tribute avait toujours sa place. De son côté, Ford croit encore aussi aux vertus de son Escape, et ce, malgré la venue d'une panoplie de VUS compacts et multisegments. D'ailleurs, ce véhicule a l’air beaucoup plus adapté à la gamme Ford puisque le Tribute n'a rien de l'ADN « Zoom Zoom » des autres produits Mazda  puisque ce véhicule affiche des origines beaucoup plus « fordiennes ».

De nombreux choix

L'intérêt face à ce duo a aussi été alimenté par de nombreuses améliorations au fil des années. Si on retrouve peu de changements pour 2010, les deux précédentes années auront apporté plusieurs améliorations à la gamme. Le duo aura eu droit à un léger remodelage en 2008, alors que 2009 aura apporté des motorisations révisées, un élément fort appréciable. On retrouve donc à la base un quatre cylindres de 2,5 litres développant 170 chevaux pour un couple de 171 livres-pied. Ce moteur peut être marié à une boîte manuelle à cinq rapports dans le cas de l’Escape de base, tandis que les autres versions profitent d'une boîte automatique à six rapports. Voilà une motorisation qui n'est pas dénudée d'intérêts, qui se veut plus abordable et économique. Concernant l’Escape, vous pourrez obtenir ce quatre cylindres dans une version entièrement équipée et luxueuse. Mais GM vient de lancer un pavé dans la marre avec son Equinox dont le moteur quatre cylindres de 2,4 litres produit 182 chevaux tout en promettant une impressionnante économie de carburant.

Pour plus de puissance, vous pourrez opter pour le six cylindres de 3,0 litres, ce dernier développant une puissance de 240 chevaux pour un couple de 223 lb-pi. Offrant de série la boîte automatique à six rapports, ce moteur se veut plus vif et mieux adapté que le précédent V6 et plusieurs technologies permettent de réduire sa consommation. Cependant, cette dernière n'a toujours rien d'exemplaire. Bien entendu, il existe une panoplie de choix, surtout dans le cas de l’Escape. Diverses versions apportent plus ou moins de luxe et de gadgets, alors que vous pourrez dans la majeure partie des cas obtenir un rouage intégral, fort populaire dans notre contrée.

Et l'hybride ?

Il existe finalement une troisième motorisation, hybride, unique à l’Escape : un moteur à essence de quatre cylindres, développant 153 chevaux auquel on a greffé un moteur électrique apporte une puissance supplémentaire d'environ 94 chevaux. À la manière du système de Toyota, il est possible de circuler uniquement en mode électrique, mais il faudra être des plus doux avec l'accélérateur. C'est encore plus vrai lors des températures froides alors que le moteur à essence est beaucoup plus sollicité, réduisant ainsi l'efficacité de cette motorisation. Alors que le constructeur livrait en 2009 une édition plug-in  à Hydro-Québec, il est peu probable qu'on retrouve une telle version sur nos routes d'ici peu. L'élément le plus intéressant avec l'Escape Hybride est qu'il est maintenant possible de l'obtenir avec différents niveaux d'équipement, ainsi qu'en versions à deux ou quatre roues motrices, ce qui permet d'élargir les horizons de ce modèle.

Sur la route

Au volant, plusieurs aiment la position de conduite élevée, typique aux VUS plus classiques. Les traits plus carrés du véhicule contribuent à une bonne visibilité, élément de plus en plus rare chez les nouveaux VUS, plus stylisés. Les sièges ne sont pas des plus confortables pour les longs trajets, mais leurs nombreux ajustements permettent toutefois de trouver une bonne position. La direction n'est pas surassistée, ce qui donne un bon sentiment de contrôle.

La suspensionest bien calibrée  et sa  fermeté minimise un peu mieux les transferts de poids en virage et au freinage. Le tout est rendu possible grâce notamment à des barres stabilisatrices à l'avant et à l'arrière. Quant aux motorisations, le choix le plus sensé s'avère sans doute le moteur quatre cylindres jumelé à la boîte automatique à six rapports et au rouage intégral. Voilà probablement le meilleur compromis, surtout en ce qui a trait à la consommation de carburant, mais particulièrement en raison du  prix plus abordable du véhicule.

Bref, ces deux véhicules méritent, année après année, l'attention des acheteurs. Ils disposent de plusieurs atouts appréciés des consommateurs, dans un format bien équilibré et abordable.  Et il est important de souligner que l'Escape Hybride est deplus en plus populaire étant la seule dans cette catégorie. D'Autant plus que cette motorisation plus écologique est raffinée.

Feu vert

Bon duo de moteurs
Variété de choix
Prix compétitif
Équipement complet

Feu rouge

V6 toujours plus gourmand
Moins de choix avec le Tribute
Sièges fermes

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires