Chevrolet Bolt EV 2020 : à nouveau reine de l’autonomie

Points forts
  • Autonomie intéressante
  • Maniabilité impressionnante
  • Excellente visibilité
Points faibles
  • Sièges peu confortables
  • Important sous-virage en accélération
  • Trop de plastiques durs à l’intérieur
Évaluation complète

Il s’en est passé des choses, depuis l’arrivée de la Chevrolet Bolt sur le marché en 2017.

Alors à peu près seule dans son camp, la voiture entièrement électrique de Chevrolet a depuis été rejointe par un paquet de modèles toujours plus compétitifs. On n’a qu’à penser au Hyundai Kona électrique, à la Nissan Leaf Plus, à la Kia Niro EV ou même à la Tesla Model 3.

Au chapitre de l’autonomie, un facteur d’une importance capitale pour l’adoption des véhicules électriques, la Bolt a tranquillement été dépassée par quelques rivales.

Pour l’année-modèle 2020, Chevrolet remet les pendules à l’heure. Grâce à une nouvelle batterie de 66 kWh, la Bolt propose désormais une autonomie électrique avoisinant les 417 kilomètres. C’est 34 kilomètres de plus qu’auparavant, la Bolt étant jusqu’alors équipée d’une batterie de 60 kWh permettant une autonomie de 383 kilomètres. Surtout, cela permet à la Bolt de reprendre la position de tête à ce chapitre parmi les véhicules offerts à un prix similaire.

Photo: Frédéric Mercier

Chevrolet assure aussi avoir amélioré le temps de recharge rapide. Connectée à une borne de niveau 3, la Bolt peut maintenant retrouver jusqu’à 160 kilomètres de plus lors des 30 premières minutes de recharge… quand la température le permet.

Cela dit, les ingénieurs de Chevrolet affirment aussi avoir augmenté les performances de la batterie par temps froid, laissant entrevoir une recharge nettement plus efficace et une perte énergétique moins importante lors de la conduite hivernale. Évidemment, il faut tout de même s’attendre à une baisse assez drastique.

Photo: Frédéric Mercier

Changements timides

On aurait pu croire que Chevrolet profiterait de cette mise à jour pour repenser légèrement le design de la Bolt. Les têtes dirigeantes de l’entreprise ont plutôt décidé de passer leur tour, se contentant de redessiner la partie avant si timidement que l’on peine à voir la différence. On a aussi ajouté deux couleurs au catalogue, Orange cayenne et Bleu oasis. Tout pour passer inaperçu!

La même chose se répète à l’intérieur, où la Bolt demeure inchangée, hormis quelques détails. La caméra de recul affiche une meilleure résolution et on a droit à une vision à 360 degrés, facilitant les manœuvres de stationnement. Côté sécurité, Chevrolet a intégré une alerte de détection de piétons qui avertit le conducteur à l’aide d’un signal sonore en cas de collision potentielle.

Photo: Frédéric Mercier

Pour le reste, la Chevrolet Bolt reste la même, pour le meilleur et pour le pire.

Avec une puissance inchangée de 200 chevaux et un couple de 266 livres-pied, la petite électrique ne manque pas de verve. Ajoutez à ça une direction étonnamment précise et vous vous retrouvez au volant d’une voiture franchement amusante à manœuvrer. D’ailleurs, Chevrolet souligne que la Bolt 2020 n’est pas plus lourde qu’auparavant, et ce, malgré la densité supérieure de la batterie.

Cependant, les défauts de la Bolt n’ont pas disparu comme par magie. Le couple élevé de la motorisation électrique fait déraper les pneus avant à la moindre accélération, ce qui peut rapidement devenir un désagrément.

Aussi, les sièges avant sont encore trop inconfortables, en dépit des nombreuses critiques des consommateurs et de plusieurs journalistes automobiles. À ce sujet, Chevrolet a raté une belle occasion de corriger un défaut flagrant.

Photo: Frédéric Mercier

Mis à part les sièges, l’habitacle de la Bolt demeure somme toute appréciable, même si certains matériaux en plastique dur mériteraient d’être remplacés. Heureusement, les grands espaces vitrés permettent une visibilité sans faille et l’affichage numérique est au goût du jour, aussi bien sur l’écran central que sur celui placé derrière le volant.

Chevrolet intègre également cette année une nouvelle fonctionnalité à son application mobile MyChevrolet qui permet de calculer l’itinéraire vers votre destination en fonction de la charge de votre batterie et de l’emplacement des bornes de recharge sur votre trajet. Toutefois , il faut absolument passer par votre téléphone pour utiliser cette fonctionnalité; impossible de le faire à même le système d’infodivertissement du véhicule...

Une subvention qui aide beaucoup

Malgré le changement de batterie qui attribue à la Chevrolet Bolt EV une autonomie de 417 kilomètres, son prix demeure pratiquement identique pour 2020, passant de 44 800 $ à 44 998 $.

Pour un véhicule de ce gabarit, c’est encore énormément d’argent. Beaucoup plus que pour un modèle à essence aux dimensions et à l’équipement similaires.

Photo: Frédéric Mercier

Ce qui vient changer la donne, ce sont les aides financières octroyées par les gouvernement fédéral et provincial aux acheteurs de véhicules électriques. En optant pour une Bolt, les automobilistes québécois reçoivent un chèque - assez alléchant merci - de 13 000 $. Additionnez à ça les milliers de dollars que vous économiserez en essence annuellement et ça commence à en valoir la peine sur le plan financier.

D’ailleurs, à 44 998 $, le PDSF de la Bolt est habilement placé tout juste sous la barre des 45 000 $, la limite établie par le gouvernement fédéral pour avoir droit à la subvention de 5 000 $. Drôle de coïncidence…

Photo: Frédéric Mercier

Et après?

Bien que la Bolt soit actuellement la seule voiture entièrement électrique de Chevrolet, le constructeur américain pourrait bientôt se servir de la même plate-forme pour développer un véhicule un peu plus haut sur pattes, à l’image du Kona de Hyundai.

En attendant, la Bolt continue de rouler sa bosse et se veut un produit bien pensé, amusant à conduire et dont l’autonomie et les temps de recharge sont plus intéressants que jamais.

Qui plus est, il n’y a à peu près pas de temps d’attente pour en obtenir un exemplaire chez les concessionnaires. Un élément qui devient très important quand on sait qu’il faut parfois patienter plusieurs mois pour mettre la main sur certains modèles concurrents…

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueEn studio : plus d'autonomie pour la Chevrolet Bolt 2020
Avec le journaliste du Guide de l'auto Antoine Joubert accompagné de Daniel Melançon, il est question aujourd’hui de la Chevrolet Bolt EV 2020 . On fait le tour de ses avantages face aux modèles concurrents et il y en a plusieurs… Vous y retrouvez-vous sur le marché des voitures 100% …
guideauto.tvLa Chevrolet Bolt EV à l’essai sur circuit
Quand on pense à la Chevrolet Bolt EV , ce ne sont pas les performances qui nous viennent à l’esprit en premier. Et pourtant, avec une puissance de 200 chevaux et un couple de 266 livres-pied, cette petite voiture à hayon 100% électrique propose des spécifications similaires à celles d’une …
EssaisChevrolet Bolt EV 2019 : bienvenue au Québec
Deux ans après son lancement officiel, la Chevrolet Bolt EV demeure concurrentielle dans le marché, et ce, même si elle doit maintenant affronter de solides adversaires comme la Nissan LEAF PLUS à autonomie prolongée et le Hyundai Kona électrique . De plus, la Tesla Model 3 est enfin arrivée et …
guideauto.tvLa Tesla Model 3 à l’essai sur circuit
S’il y a bien un modèle électrique qui a suscité l’intérêt des Québécois depuis sa mise en marché, c’est bien la Tesla Model 3 . Véhicule le plus abordable du constructeur californien Tesla, la Model 3 ne fait rien comme les autres. Avec son système de conduite semi-autonome Autopilot, son …
BlogueEn route vers 100 000 véhicules électriques au Québec : et après?
Le dévoilement récent par la SAAQ et l’AVÉQ des statistiques de l’évolution du nombre de véhicules électriques au Québec démontre que l’intérêt des Québécois envers ceux-ci ne se dément pas. En date du 30 septembre 2019, on retrouvait 60 784 véhicules zéro émission (véhicules hybrides rechargeables et 100% électriques) sur …
RappelsGM rappelle près de 38 000 véhicules au Canada
General Motors (GM) a procédé au rappel de 37 373 VUS et camionnettes à cause d’une défaillance du capteur de vitesse de roue qui pourrait causer un freinage non désiré. Le rappel couvre les Chevrolet Suburban , Chevrolet Tahoe et GMC Yukon des années 2015 à 2020, ainsi que les …
ÉlectriqueChevrolet lance son VUS électrique… pour la Chine
Ça fait longtemps que General Motors nous promet un véhicule utilitaire électrique plus gros et plus pratique que la Chevrolet Bolt EV . En voici finalement un! Le problème, c’est que celui-ci est réservé à la Chine. Le Menlo EV devient le premier modèle entièrement électrique de Chevrolet dans le …
Commentaires