Une grève qui atteint le milliard de dollars chez GM

La grève inédite en cours chez General Motors (GM) aux États-Unis a déjà coûté au moins un milliard de dollars au constructeur automobile, estiment des analystes. Ce mouvement social, le premier depuis 2007, a entraîné l’arrêt de la production de voitures dans les usines américaines et perturbé des sites du groupe au Canada et au Mexique.

Le géant de Detroit a produit environ 2 millions de véhicules aux États-Unis l’an dernier, soit 38 500 par semaine, calculent les analystes de JPMorgan Chase dans une note. Quand on rajoute la production du Canada et du Mexique, ce sont au total 3 millions de véhicules que GM produisait en Amérique du Nord, au rythme de 57 500 par semaine. Par conséquent, l’arrêt de la production depuis le 16 septembre du fait de la grève a coûté environ 480 millions de dollars au groupe lors de la première semaine et 575 millions pour la deuxième, évalue JPMorgan Chase.

Les experts de RBC Capital Markets estiment, eux, le manque à gagner entre 75 et 100 millions de dollars par jour pour le constructeur automobile, ce qui représente entre 1 et 1,4 milliard de dollars. GM pourrait toutefois récupérer une partie des pertes, en transférant au quatrième trimestre une partie de la production prévue lors des semaines de grève, avance JPMorgan Chase.

Il lui serait néanmoins difficile d’intensifier le rythme de production pour ses gros pickups, dont la demande est élevée, en raison de capacités limitées, explique la banque. Par ailleurs, GM et le puissant syndicat UAW n’ont toujours pas trouvé d’accord.

Les négociations entre les deux parties se poursuivent, a indiqué mardi à l’AFP Brian Rothenberg, le porte-parole de l’UAW, refusant de se prononcer sur l’éventualité d’un compromis d’ici la fin de la semaine. GM a reporté à mercredi la publication des chiffres de ses ventes de voitures pour le troisième trimestre prévue initialement ce mardi.

Près de 50 000 salariés américains de GM sont en grève pour réclamer des hausses des salaires et l’amélioration de la situation des salariés embauchés après le sauvetage historique du groupe de la faillite en 2009 par l’administration Obama.

L’UAW voudrait aussi que le géant de Detroit réactive quatre usines mises à l’arrêt en novembre 2018, dont une dans l’État industriel de l’Ohio, affecté par les délocalisations.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BlogueGeneral Motors réduit sa gamme de voitures. Et alors?
Le géant américain General Motors a récemment annoncé la fermeture de son usine d’Oshawa ainsi que de quatre étatsuniennes et de deux autres établissements à l’extérieur de l’Amérique de Nord. Et ce, malgré un investissement de modernisation de plus d’un milliard $ en 2008 et où la qualité du travail …
ActualitéGeneral Motors éliminera six de ses voitures
Dans le plan de restructuration que General Motors vient de présenter figure notamment l’arrêt de la production de six de ses voitures. Parmi les modèles confirmés par Reuters, notons les Chevrolet Cruze , Cadillac CT6 et Buick LaCrosse . Les Chevrolet Volt , Chevrolet Impala et Cadillac XTS pourraient également …
ActualitéGM rappelle près de 3,5 millions de voitures
General Motors (GM) a décidé de rappeler près de 3,5 millions de voitures pour un problème de pompe à vide affectant le freinage, selon des documents publiés par l’agence fédérale de la sécurité routière (NHTSA). Le constructeur automobile explique, dans ces documents consultables mercredi sur le site internet de NHTSA, …
ActualitéLa production de la Corvette 2020 sera retardée
Mauvaise nouvelle pour ceux qui ont déjà commandé leur exemplaire de la toute nouvelle Chevrolet Corvette Stingray 2020 : il faudra patienter un peu plus longtemps. Deux personnes bien au fait des opérations de General Motors ont expliqué au quotidien Detroit Free Press que le constructeur devra retarder le début …
BlogueEt si Pontiac revenait?
Il y a un peu plus de dix ans, en juin 2009, General Motors se plaçait sous la loi de la protection contre la faillite. Cette situation allait avoir un impact majeur sur l’industrie automobile mondiale, alors que le géant américain devait fermer quelques milliers de concessions tout en abandonnant …
ActualitéFin de grève en vue chez General Motors aux États-Unis
Washington | Après presque cinq semaines de grève aux États-Unis, le syndicat UAW a annoncé mercredi un accord préliminaire avec la direction du groupe automobile General Motors qui pourrait mettre fin au mouvement sans précédent depuis plus d’une décennie. Le texte doit encore être approuvé par le Conseil national du …
Commentaires