Range Rover Evoque 2020 : prise deux

Points forts
  • Beau look
  • Bonnes capacités hors route
  • Technologiquement à jour
Points faibles
  • Interface de climatisation distrayante
  • Pas de gain d’économie d’essence avec la motorisation hybride
  • Manque d’espace pour les jambes à l’arrière
Évaluation complète

L’Evoque a choqué le monde des petits VUS de luxe lorsqu’il est apparu en 2011. Non seulement était-il une bouffée d’air frais dans la gamme Land Rover, mais il a également annoncé un moment important concernant la sous-marque Range Rover plus cossue.

Autrefois le concepteur de véhicules utilitaires très énergivores mais incroyablement habiles, Land Rover a modernisé ses opérations avec de nouvelles technologies, des matériaux plus légers et des motorisations de plus petite cylindrée. La compagnie entreprend maintenant la phase de l’électrification avec l’introduction de motorisations hybride et hybride rechargeable.

L’Evoque, plus ou moins la bougie d’allumage de ce tournant, vient d’être redessiné, passant à sa deuxième génération pour le millésime 2020. Il concurrence une fois de plus le Mercedes-Benz GLC, l’Audi Q5, le BMW X3, le Lexus NX, l’Infiniti QX50, le Volvo XC60 et l’Acura RDX, entre autres.

Il affiche toujours la petite forme trapue de son devancier. Toutefois, son devant n’est plus unique, son apparence étant désormais partagée avec le Range Rover Velar et, de façon discutable, avec les Land Rover Discovery et Discovery Sport. Comme avant, le véhicule arbore une ligne de toit plongeante et un porte-à-faux arrière très court, ce qui lui confère un popotin très plat. En revanche, les arches de roue musclées à l’avant lui donnent une posture athlétique.

Photo: Michel Deslauriers

À l’instar de la première génération de l’Evoque, la seconde est équipée d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres et d’une boîte automatique à neuf rapports. Le moteur P250 développe 246 chevaux et un couple de 269 livres-pied, alors que le P300 – celui que nous avons essayé – produit 296 chevaux et 295 livres-pied. Un système hybride léger à 48 volts a été ajouté au P300 pour 2020, qui intervient à des vitesses sous les 17 km/h, prêtant main-forte au moteur à combustion qui prend une pause. Le système fonctionne de façon imperceptible, et si l’on ne nous avait pas dit qu’il s’agissait d’un hybride, on ne l’aurait pas remarqué.

Notre moyenne observée de 9,4 L/100 km n’a pas révélé son assistance électrique non plus. On ne connaît pas encore les cotes ville/route officielles au Canada, mais aux États-Unis, l’Evoque affiche une moyenne mixte de 10,2 L/100 km. Ironiquement, l’ancien Evoque enregistrait une cote mixte de 9,6 L/100 km selon les calculs de Ressources naturelles Canada.à

Photo: Michel Deslauriers

L’Evoque de 296 chevaux peut accélérer de 0 à 100 km/h en 6,6 secondes, selon le constructeur, alors que la vitesse de pointe annoncée est de 242 km/h. Bref, malgré sa petite cylindrée, ce Range Rover est assez rapide. D’un autre côté, il n’y a pas encore de variante hautes performances du Evoque, tandis que le Range Rover Velar, le Range Rover Sport et le gros Range Rover sont tous disponibles avec un V8 suralimenté de 5,0 litres avec 543 chevaux et plus. Dommage.

L’habitacle du Evoque R-Dynamic est très moderne, avec une instrumentation numérique de 12,3 pouces pour le conducteur et une interface tactile pour la climatisation. Cette dernière est résolument chic, mais la plupart des fonctionnalités nécessitent au moins deux étapes et elle peut être drôlement distrayante en conduisant.

Photo: Michel Deslauriers

Au-dessus, on retrouve un écran multimédia tactile de 10 pouces pour régler les fonctions audio et de navigation. Dommage que ledit écran soit convexe et reluisant, devenant illisible sous les rayons du soleil.

L’intégration Apple CarPlay et Android Auto figure de série, et l’on peut communiquer avec le véhicule à distance à l’aide d’une application sur notre téléphone ou notre montre, nous permettant de verrouiller et déverrouiller les portes à distance, démarrer le moteur et vérifier le niveau d’essence dans le réservoir.

De plus, les chaînes ambiophoniques Meridian disponibles dans les produits Jaguar et Land Rover émettent une excellente qualité sonore, et figurent parmi les meilleures de l’industrie. Notre VUS à l’essai disposait de la chaîne de 825 watts à 15 haut-parleurs, une option de 600 $ au-delà du prix de la version R-Dynamic HSE et son système Meridian à 10 haut-parleurs. Ça en vaut la dépense.

Photo: Michel Deslauriers

Une caméra arrière peut être projetée dans le rétroviseur intérieur si, par exemple, on transporte de gros objets obstruant la lunette arrière. Une caractéristique pratique, mais ladite caméra est montée dans l’antenne sur le toit, on doit donc s’habituer à sa prise de vue en plongée. On retrouve aussi des caméras à l’avant pouvant projeter ce qui se passe sous l’Evoque, comme si le capot et le compartiment moteur étaient invisibles. Un ajout intéressant lors des aventures hors route, mais plus ou moins pratique dans le stationnement chez Costco.

Le Range Rover Evoque 2020 est un véhicule compact, alors on doit invariablement s’attendre à un espace suffisant à l’avant ainsi qu’à une banquette arrière mieux appropriée pour deux adultes au lieu de trois.

Le dégagement pour les jambes à l’arrière est particulièrement problématique, et le plus petit de sa catégorie. La petite fenestration latérale coupe la visibilité vers l’extérieur et rend la cabine encore plus étriquée. L’aire de chargement de l’Evoque est également déficiente, avec un volume maximal de 1 383 litres lorsque les dossiers sont rabattus. Avec tous les sièges occupés, le volume s’élève à 591 litres – seuls les Mercedes-Benz GLC et Lexus NX font pire à ce chapitre.

Photo: Michel Deslauriers

Le nouvel Evoque se détaille à partir de 47 950 $ avant les frais de transport et de préparation, qui incluent le moteur P250 et des caractéristiques telles que les sièges avant et le volant chauffants, la sellerie en cuir et les garnitures intérieures en aluminium.

Notre version R-Dynamic HSE à l’essai affichait un PDSF de 62 500 $ et plus de 9 000 $ d’options à bord – dont un toit panoramique, un affichage tête haute, des sièges à 16 réglages électriques et une fonction de massage ainsi qu’un système de caméras à vision périphérique. Un Evoque à 72 000 $ est assez coûteux. La bonne nouvelle, c’est que les options sont généralement réparties individuellement et non regroupées, on peut ainsi choisir celles que l’on veut et se retrouver avec un véhicule d’environ 60 000 $ – une somme moins exorbitante.

Photo: Michel Deslauriers

Le Range Rover Evoque 2020 ne fait pas une entrée en scène spectaculaire comme l’a fait la première génération. Normal, puisque la deuxième mouture est une évolution au lieu d’un tout nouveau design. Cela dit, il ne fait pas partie de ce groupe de VUS qui se ressemblent tous, et ses habiletés hors route sont indéniables. En revanche, il pourrait être plus logeable et la nouvelle motorisation hybride ne nous a pas impressionnés pas non plus.

Il y a beaucoup de choses à aimer à propos du Range Rover Evoque. Cependant, ce segment de marché est bourré de modèles qui sont plus amusants à conduire, plus pratiques et dans certains cas, plus abordables.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisRange Rover Velar 2019 : BCBG
Est-ce ironique que les modèles les plus onéreux dans la gamme de Land Rover au Canada soient ceux qui se vendent le plus? Alors que les acheteurs de véhicules de luxe accordent une grande importance à la perception des marques, il est tout à fait normal que la ligne de …
SurvolLand Rover Defender 2020 : cinq choses à savoir
La nouvelle génération du Land Rover Defender a fait sa sortie au Salon de l’auto de Francfort 2019 , il y a quelques semaines à peine. L’icône du tout-terrain a subi une transformation complète, tout en conservant une certaine tradition dans l'image de marque. Voici cinq choses à savoir à …
ActualitéUn Land Rover Defender téléguidé est en préparation
Tesla fait beaucoup jaser depuis le lancement de sa mise à jour logicielle 10.0, qui comprend une fonction de valet intelligent faisant en sorte que le véhicule se déplace sans conducteur dans un stationnement, mais on vient d’apprendre qu’un autre constructeur travaille à mettre au point un système de téléguidage.
Nouveaux modèlesLe Land Rover Defender fait son grand retour
On nous l’annonçait depuis un bon bout de temps. Aujourd’hui, le tout nouveau Land Rover Defender confirme son grand retour avec une première mondiale au Salon de l’auto de Francfort 2019. VUS de choix pour les amateurs d’expéditions et les organismes humanitaires depuis sept décennies, ce véhicule emblématique a été …
Commentaires