MINI Cooper Clubman ALL4 2019 : une voiture différente

Points forts
  • Design unique
  • Amusante à conduire
  • Bonne polyvalence
Points faibles
  • Exige de l’essence super
  • Visibilité vers l’arrière réduite
  • Pas de dispositifs de sécurité avancés
Évaluation complète

Êtes-vous à la recherche de quelque chose d’unique dans le segment des petites voitures? Êtes-vous lassés des modèles qui se ressemblent tous et qui sont trop banals à votre goût? Il faut alors jeter un coup d’œil à la MINI Clubman.

Bien sûr, elle coûtera plus cher qu’une Hyundai Elantra GT, une Mazda3 Sport ou une Volkswagen Golf, mais elle est belle sans être trop mignonne, elle est frugale et peut être équipée de plusieurs caractéristiques de confort et de commodité. Il y a toutefois des compromis à faire…

D’abord, la Cooper Clubman de base est équipée d’un rouage intégral et d’un moteur à trois cylindres turbocompressé de 1,5 litre. Ce dernier développe 134 chevaux ainsi qu’un couple de 162 livres-pied entre 1 250 et 4 300 tr/min. Bref, malgré sa petite cylindrée, cette motorisation affiche assez de puissance pour animer la Clubman avec aisance, et sa sonorité n’est pas vilaine non plus.

Avec la boîte automatique à huit rapports livrable – une manuelle à six rapports figure de série – la Cooper ALL4 accélère de 0 à 100 km/h en 9,6 secondes. Ce n’est franchement pas très rapide pour une voiture moderne, mais le couple généreux à bas régime nous donne l’impression que la voiture est plus nerveuse.

Photo: Michel Deslauriers

On peut aussi monter d’un échelon et choisir la Cooper S Clubman avec son quatre cylindres turbo de 2,0 litres, développant 189 chevaux, mais le prix augmente en conséquence, tout comme la consommation. En parlant de celle-ci, la Cooper Clubman et son moteur tricylindre affiche une cote mixte ville/route de 9,0 L/100 km, et lors de notre essai, nous avons obtenu une moyenne de 8,3 L/100 km. Le compromis, c’est que l’essence super est exigée.

Le design de la voiture se démarque, et ses dimensions plus grandes permettent un habitacle plus logeable que dans les MINI 3 portes et MINI 5 portes, surtout à l’arrière. Et pour lui donner encore plus d’unicité, l’aire de chargement de la Clubman est accessible par deux portes battantes. C’est vraiment cool comme caractéristique, mais le pilier central réduit considérablement la visibilité et la surface vitrée restante est obstruée par les appuie-tête arrière. Sur une note plus positive, le coffre propose un volume décent de 360 litres, ou jusqu’à 1 250 litres avec les dossiers arrière rabattus.

Photo: Michel Deslauriers

L’habitacle est aussi excentrique que la carrosserie, avec des formes circulaires réparties sur le tableau de bord, une instrumentation minimaliste pour le conducteur ainsi que des commutateurs à bascule sur la planche centrale et au plafond. Les commandes de climatisation ne pourraient être plus simples, et le système multimédia est une version modifiée du iDrive de BMW, avec une interface facile à utiliser. L’intégration Apple CarPlay est livrable, mais Android Auto n’est pas disponible.

La Cooper Clubman se détaille à partir de 28 690 $ avant les frais de transport et de préparation. Sa liste d’équipement est modeste, mais peut être rehaussée avec une de plusieurs gammes, dont Classic (1 300 $), Premier (3 100 $) et Premier+ (5 850 $). Notre voiture à l’essai était équipée de cette dernière ajoutant une clé intelligente, un toit ouvrant panoramique, des sièges avant chauffants et à réglage électrique ainsi que des phares et des phares antibrouillards à DEL. L’ensemble navigation branché à 1 600 $ regroupe les services ConnectedDrive, la recharge d’appareils par induction, Apple CarPlay, le système de navigation et l’écran tactile de 8,8 pouces. Les 750 $ demandés pour la chaîne audio Harman/Kardon avec radio satellite SiriusXM valent également la dépense. La facture pour notre voiture à l’essai s’élève à 41 430 $.

Photo: Michel Deslauriers

C’est beaucoup d’argent, et l’on doit noter que les véhicules MINI n’offrent pas de dispositifs de sécurité avancés comme le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage autonome d’urgence, l’avertisseur et la prévention de sortie de voie ainsi que la surveillance des angles morts, par exemple. Avec un budget de 35 000 $ et plus, on peut aussi choisir une MINI John Cooper Works Clubman dégarnie de 228 chevaux, une Volkswagen Golf R de 288 chevaux ou une Mercedes-Benz Classe A de 221 chevaux.

Les MINI comprennent tout de même quatre ans d’entretien sans frais, ce qui est une bonne nouvelle. Si l’on préfère la location au lieu de l’achat, les frais se limiteront probablement aux mensualités et à l’essence sur cette voiture. Quant à la réputation du manque de fiabilité de la marque, les choses se sont drôlement améliorées depuis quelques années. On ne doit quand même pas s’attendre à ce que les MINI soient aussi fiables qu’une Toyota ou une Lexus, du moins pour l’instant.

Photo: Michel Deslauriers

La MINI Clubman 2019 est un choix intéressant pour ceux qui ne peuvent s’imaginer au volant d’une Honda Civic ou d’une Toyota Corolla, mais qui ont le budget pour se payer une voiture plus chic. De plus, elle est assez spacieuse pour la famille et plutôt polyvalente. Tout dépend des compromis que nous sommes prêts à faire pour être différents.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsMini John Cooper Works Clubman 2020 : 301 chevaux sous le capot
301 chevaux. Voilà la puissance développée par le nouveau moteur quatre cylindres turbocompressé de deux litres qui anime les Mini John Cooper Works Clubman et Mini John Cooper Works Countryman 2020. Il s’agit d’une hausse notable de 32% par rapport au modèle antérieur.. Le couple maximal est maintenant chiffré à …
Commentaires