Hyundai Palisade 2020 : savoir s’imposer

Points forts
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Beaucoup d’équipements de série et livrables
  • Motorisation puissante et bien adaptée
Points faibles
  • Prévention de sortie de voie agaçante
  • Consommation d’essence perfectible
  • Diamètre de braquage un peu large
Évaluation complète

Aux États-Unis et au Canada, environ 1,5 million de VUS intermédiaires à trois rangées de sièges sont vendus chaque année. C’est un segment important, pas juste en matière de taille, mais en profitabilité aussi, et tout le monde veut sa part des récoltes. Voilà pourquoi Hyundai vient d’introduire le Palisade 2020.

Oh, ce n’est pas le premier effort du constructeur à produire un tel véhicule. Il a vendu le Veracruz de 2007 à 2012, puis le Santa Fe XL de 2013 à 2019. Toutefois, le nouveau Palisade génère plus d’intérêt que ses deux devanciers.

Pourquoi? Parce qu’il est gros. Par rapport au Santa Fe XL, le Hyundai Palisade 2020 repose sur un empattement plus long, mais c’est surtout la largeur additionnelle qui le rend plus imposant. Elle permet au Palisade de proposer un aménagement pour un maximum de huit passagers, un de plus que dans ces prédécesseurs ainsi que dans plusieurs autres VUS intermédiaires. Ou sept passagers si l’on opte pour les sièges capitaines dans la deuxième rangée.

Photo: Michel Deslauriers

Hyundai a également travaillé fort pour rendre ce VUS agréable pour toute la famille, que ce soit au chapitre de l’espace ou de la polyvalence. Les sièges de deuxième rangée dans notre véhicule à l’essai peuvent être repliés et coulissés vers l’avant au simple toucher d’un bouton, alors les enfants n’auront pas de difficulté à accéder à la dernière rangée sans l’assistance d’un adulte. Les déclinaisons haut de gamme incluent aussi des dossiers de troisième rangée à commande électrique. À l’avant comme à l’arrière, on retrouve une pléthore de porte-gobelets et de porte-bouteilles ainsi que des ports USB afin que chacun puisse garder ses appareils portatifs bien chargés.

Le Hyundai Palisade 2020 figure parmi les véhicules les plus spacieux de son segment, aux côtés des Honda Pilot et Chevrolet Traverse. Avec tous les sièges occupés, le volume de chargement s’élève à 509 litres, supérieur à la moyenne, bien que plusieurs rivaux en offrent davantage lorsque la troisième rangée est rabattue, comme le Volkswagen Atlas et le Subaru Ascent. Le volume maximal se chiffre à 2 447 litres, que seuls le Pilot, le Traverse et l’Atlas peuvent battre de façon significative.

Photo: Michel Deslauriers

Sous le capot, on retrouve un V6 de 3,8 litres produisant 291 chevaux et un couple de 262 livres-pied, assorti d’une boîte automatique à huit rapports. Seule la version de base propose le rouage à traction, alors que les autres incluent la transmission intégrale.

Il s’agit d’une motorisation en mesure de propulser ce gros VUS, tout en consommant raisonnablement avec une cote mixte ville/route de 11,1 L/100 km. Certains rivaux peuvent faire mieux, comme les Ford Explorer, Subaru Ascent et Mazda CX-9, mais ceux-ci sont équipés de moteurs quatre cylindres turbocompressés. Malgré son gabarit et son poids à vide de 2 022 kg (4 460 lb), le Palisade est moins énergivore que le Santa Fe XL et le vieux Veracruz.

Lors d’un récent voyage aller-retour en famille de Montréal au New Hampshire, comprenant évidemment beaucoup d’autoroute, nous avons observé une moyenne de 9,8 L/100 km. Comme bien d’autres VUS intermédiaires, le Hyundai Palisade 2020 peut remorquer jusqu’à 2 268 kg (5 000 lb), si l’on possède des freins de remorque.

Photo: Michel Deslauriers

Le Palisade est équipé d’un système multimédia facile à utiliser, plus moderne que ce l’on retrouve dans d’autres produits de la marque. Les versions plus chères comprennent un écran tactile de 10,25 pouces au fini lustré ainsi qu’une chaîne ambiophonique Harman/Kardon de 630 watts. Une rangée de boutons permet d’accéder rapidement aux multiples fonctions du système, alors que l’intégration Apple CarPlay et Android Auto figure de série.

On doit composer avec des boutons pour la boîte de vitesses au lieu d’un traditionnel levier de vitesses, ce qui est moins intuitif. Juste à côté, une molette permet de choisir parmi plusieurs modes de conduite, dont Sport et Éco, mais aussi des programmes de conduite hors route comme Sable et Boue. On ne sait pas qui s’aventurera au fond des bois à bord de ce Hyundai, mais il sera capable de nous amener au chalet situé au bout d’un sentier sans problème. On aimerait toutefois que le diamètre de braquage soit un peu plus court, afin de faciliter les manœuvres de stationnement.

On est moins impressionnés par certaines aides à la conduite sécuritaire à bord du Hyundai Palisade 2020, notamment la prévention de sortie de voie qui fait gigoter le volant entre nos mains lorsqu’elle est activée. De plus, l’avertisseur de sortie de voie est très sensible. On se lasse donc de ces bidules et on les désactive au lieu qu’ils nous soient utiles. En revanche, le régulateur de vitesse adaptatif fonctionne à merveille, même dans le trafic qui s’immobilise et qui redémarre à nouveau.

Photo: Michel Deslauriers

Se détaillant à partir de 38 499 $ avant les frais de transport et de préparation, le Palisade propose une bonne quantité de caractéristiques de série. Les versions Essential et Preferred à rouage intégral sont les choix logiques à 40 499 $ et 45 499 $ respectivement. Notre déclinaison Ultimate à l’essai, très bien équipée et très luxueuse, se vend 53 999 $, également une bonne affaire.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, à l’autre bout de la ville ou de l’autre côté de la rue, le concessionnaire Kia présente aussi un nouveau VUS intermédiaire à trois rangées s’appelant le Telluride. Il est aussi gros que le Palisade et partage ses composants mécaniques, différant surtout au chapitre du design. On n’a plus ou moins qu’à choisir celui que l’on trouve le plus joli.

Par contre, en sortant de l’épicerie un dimanche après-midi, on a rencontré deux messieurs qui faisaient le tour du Palisade, étonnés par sa stature et son design, mais aussi de constater à quel point la marque a progressé depuis son arrivée au Canada. On ne sait pas pourquoi, mais les gens comparent encore les nouveaux produits de Hyundai aux Pony, Stellar et Excel. Beaucoup de choses peuvent changer en 30 ans, vous savez…

Photo: Michel Deslauriers

Une chose est sûre : le Hyundai Palisade 2020 dispose de tout ce qu’il faut pour donner des maux de tête à la concurrence. En fait, ce qui manque peut-être, c’est une motorisation hybride pour mieux affronter les Ford Explorer et Toyota Highlander.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisHyundai Kona 2019 : turbo ou pas turbo?
On le sait, le segment des petits utilitaires gagne en popularité et les consommateurs canadiens semblent vouloir s’en procurer un en échange de leur voiture compacte. Ces véhicules à la mode ne sont peut-être pas des plus spacieux, mais la majorité est offerte avec un rouage intégral pour survivre à …
EssaisHyundai Santa Fe 2019 : grimper d’un échelon
Le Hyundai Santa Fe a grandement évolué depuis son introduction sur notre marché en 2000. Profitant d’une refonte majeure, la quatrième génération est en vente depuis environ un an, il est plus gros et plus raffiné que jamais. Le nouveau design rapproche le Hyundai Santa Fe 2019 de son populaire …
ActualitéLes meilleures innovations de 2020 selon l’AJAC
Dans le cadre de son événement annuel servant à évaluer les véhicules éligibles aux prix de la Voiture et du Véhicule utilitaire de l’année, l'Association des journalistes automobile du Canada (AJAC) a annoncé cette semaine les gagnants des prix de l’innovation automobile 2020. Les membres du jury ont tenu compte …
Commentaires