BMW M850i Cabriolet 2019 : coûteuse aubaine

Points forts
  • Puissance, performances et sonorité explosives
  • Attire beaucoup de regards et d’admiration
  • Peut asseoir quatre adultes
Points faibles
  • Visibilité vers l’extérieur difficile
  • Coffre pourrait être plus gros
  • Moins chère qu’une Classe S Cabriolet, mais tout de même très coûteuse
Évaluation complète

Comme si la BMW Série 6 n’était pas assez prestigieuse, la marque allemande l’a remplacée par la Série 8 récemment introduite, disponible en carrosseries coupé, cabriolet et – bientôt – Gran Coupé à quatre portes.

En sautant par-dessus la berline de Série 7, la Série 8 devient la gamme porte-étendard et doit afficher un prix en conséquence. Une 650i xDrive Cabriolet 2018 se détaillait à 113 000 $, et la nouvelle BMW M850i Cabriolet 2019 se vend à partir de 132 000 $ avant les frais de transport et de préparation. Est-ce que cette dernière vaut vraiment les 20 000 $ supplémentaires demandés par rapport à la première?

La 8 doit se frotter aux Mercedes-Benz Classe S et SL, mais aussi à la Porsche 911, la Jaguar F-TYPE et la Lexus LC. Les versions hautes performances M8 se mesureront aux équivalents AMG chez Mercedes ainsi qu’à d’autres machines très coûteuses comme la Bentley Continental GT, l’Acura NSX, l’Aston Martin DB11 et la Audi R8.

En fait, la M850i est davantage une voiture de grand tourisme qu’une pure auto sport, ce qui ne l’empêche pas d’être incroyablement puissante et rapide à couper le souffle. Elle est équipée d’un V8 biturbo de 4,4 litres produisant 523 chevaux ainsi qu’un couple de 553 livres-pied entre 1 800 et 4 600 tr/min. Jumelé à une boîte automatique à huit rapports et à un rouage intégral, ce moteur procure à cette grande décapotable des accélérations de 0 à 100 km/h en 4,0 secondes. Et l’on ne parle même pas des variantes M8 de 616 chevaux qui arriveront bientôt sur le marché.

Photo: Michel Deslauriers

La 650i devait se contenter de « seulement » 445 chevaux et avait besoin de 4,6 secondes pour atteindre 100 km/h. Quant à la M6 Cabriolet, qui coûtait 132 200 $ en 2018, elle franchissait 100 km/h en 4,3 secondes. La M850i est donc légèrement plus rapide que les deux variantes de la Série 6 tout en étant moins énergivore, avec une cote mixte ville/route de 11,6 L/100 km.

Nous avons observé une moyenne de 12,5 L/100 km lors de notre essai, qui comprenait bien sûr quelques accélérations appuyées. Assez difficile d’y résister, alors que le moteur V8 rugit, crache et grogne lorsque le sélecteur de modes de conduite est réglé à Sport ou Sport+. La voiture déborde de caractère, mais elle peut être tout aussi douce et silencieuse en mode Comfort, si l’on a envie d’une conduite plus relaxe.

L’habitacle de la BMW M850i Cabriolet 2019 est évidemment plus sophistiqué que dans la vieille Série 6, adoptant les nouveaux éléments stylistiques de la marque comme des boutons et des garnitures argentés, des coutures de sièges plus complexes et des grillages de haut-parleurs en aluminium.

Photo: Michel Deslauriers

Les acheteurs peuvent choisir entre plusieurs habillages bicolores, comme la très jolie sellerie rouge Fiona et noir dans notre voiture d’essai, ainsi que ce que BMW appelle CraftedClarity, une apparence style bijou sur le levier de vitesses et la molette de système multimédia – qui ne plaira pas à tout le monde. En roulant le toit baissé, les rayons du soleil se reflétaient sur la molette et nous frappaient directement dans les yeux, ce qui était légèrement distrayant.

L’espace intérieur n’est pas très généreux pour une si grosse voiture. En fait, il y a suffisamment de place pour les jambes et les épaules à l’avant, mais le pare-brise fortement incliné gêne le dégagement pour la tête et nous fait sentir à l’étroit. En revanche, quatre adultes peuvent monter à bord de la M850i si les occupants à l’avant acceptent d’avancer un peu leurs sièges.

Une fonctionnalité pratique sur la plupart des décapotables allemandes est la possibilité d’abaisser ou de remonter le toit pendant que la voiture est en mouvement. Dans la M850i, cette tâche peut être effectuée tout en filant jusqu’à une vitesse de 50 km/h, ce qui nous épargne un temps précieux – bon OK, environ dix secondes – en arrivant à notre destination. Le toit peut aussi être monté ou baissé à distance avec la télécommande.

Photo: Michel Deslauriers

En parlant de celle-ci, nous ne sommes pas très emballés de la clé à affichage BMW, une option de 300 $ sur la Série 8. Elle inclut un petit écran ACL que l’on peut utiliser pour vérifier si les portes sont verrouillées ou non ainsi que pour démarrer le moteur à distance. Par contre, cette clé est grosse et encombrante, et glissante comme un pain de savon, et l’on ne pouvait pas la garder dans la même poche que notre porte-clés habituel par peur de l’égratigner.

L’espace du coffre est évalué à 280 litres – par rapport à 420 litres pour le coupé de Série 8 – ce qui est à peine suffisant pour une escapade le temps d’une fin de semaine. Abaisser le toit réduira ce volume, cependant. Le coffre de la Mercedes-Benz Classe S Cabriolet est plus gros à 351 litres.

Alors, la M850i vaut-elle la dépense additionnelle par rapport à la Série 6? Difficile de répondre à cette question. La 650i était presque aussi rapide, presque aussi luxueuse et pouvait également couvrir de longues distances, le toit baissé et dans un confort absolu. On aime bien le système multimédia plus moderne – même si les interfaces de BMW n’offrent pas l’intégration Android Auto – et les nouvelles caractéristiques comme le système de chauffage au cou, mais la hausse de 20 000 $ est difficile à justifier.

Photo: Michel Deslauriers

En contrepartie, la BMW semble être une aubaine par rapport à la Classe S Cabriolet, vendue à partir de 169 000 $ pour la variante S 560 à 463 chevaux. Notre M850i à l’essai comprenait des sièges avant ventilés, une sellerie en cuir plus riche et une chaîne audio ambiophonique Bowers & Wilkins Diamond, pour un total de 143 500 $ – environ 25 k$ de moins que la Benz. La F-TYPE SVR à 567 chevaux coûte quelque 145 000 $, mais il s’agit d’un biplace sport et non d’une GT. Toutes les autres rivales se vendent 200 000 $ et plus.

La M850i Cabriolet possède les performances, la sonorité et les accommodations de luxe dont on a besoin pour être heureux. Elle est loin d’être abordable, mais le fait que ses concurrentes soient beaucoup plus chères la rend encore plus convaincante.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesLa BMW M8 2020 passe de la piste à la route
La gamme de la BMW Série 8 accueille enfin les nouvelles M8 Coupé et Cabriolet 2020, disponibles en versions de base et Competition. Leur lancement survient presque deux ans après le début de la M8 GTE de course dans le championnat de voitures sport IMSA WeatherTech, où elle a d’ailleurs …
ActualitéLa BMW Série 8 Gran Coupé 2020 s’amène
La gamme de la BMW Série 8 s’agrandit une fois de plus avec le lancement de la Série 8 Gran Coupé 2020. Après le Coupé , le Cabriolet et les M8 , ce grand coupé à quatre portes sera disponible en version M850i xDrive à rouage intégral lors de son …
ÉlectriqueConfirmé : la BMW i3 ne sera pas renouvelée
La BMW i3 électrique ne figure plus dans les plans du constructeur allemand et elle prendra sa retraite à la fin de la génération actuelle – la première et la seule. Il n’y aura pas d’autres mises à jour non plus. La nouvelle a été confirmée au Financial Times par …
ActualitéLa future BMW M3 va être géniale... et manuelle!
Depuis notre premier contact avec la nouvelle BMW Série 3 2019 au Portugal en décembre dernier, on ne peut s’empêcher de penser à la prochaine génération des BMW M3 et M4. Si vous êtes un amateur des voitures compactes haute performance du constructeur bavarois, vous vous demandez sans doute les …
Commentaires