Acura MDX 2019 : il cache bien son jeu

Points forts
  • V6 performant
  • Une rare version hybride dans le segment
  • Version A-Spec visuellement intéressante
Points faibles
  • Transmission automatique lente à réagir
  • Moins spacieux que le Honda Pilot
  • Système d’infodivertissement désuet
Évaluation complète

L’Acura MDX fait partie de cette longue liste de véhicules – pour la plupart des VUS - qui laissent indifférents. Loin d’être mauvais, il ne soulève tout simplement pas les passions.

Grand frère du RDX, le MDX est assemblé sur la même plate-forme que celle du Honda Pilot. Introduit sur le marché en 2000, il en est actuellement à sa troisième génération depuis 2014. Un gros changement devrait arriver un jour… mais pas cette année! En attendant, on a conduit le MDX A-Spec 2019 et voici ce qu’on en a pensé.

Un V6 performant

Que vous optiez pour la version de base, Tech, A-Spec ou Élite un moteur V6 de 3,5 L logera sous le capot. Générant une puissance de 290 chevaux et un couple de 267 livres-pied, il réalise des performances plus que suffisantes.

Malheureusement pour lui (et pour la personne au volant), ce V6 est quelque peu handicapé par la transmission automatique à neuf rapports à laquelle il est jumelé. Cette dernière est parfois trop lente à réagir.

Pour ce qui est de la consommation, le MDX réussit à bien tirer son épingle du jeu. Ressources naturelles Canada annonce une cote de 10,8 L/100 km en conduite combinée pour l’Acura MDX. Par quelques dixièmes, cette cote est inférieure à celle de ses concurrents directs que sont les Infiniti QX60 (10,9 L/100 km), Buick Enclave (11,9 L/100 km) et Lexus RX 350 L (11,1 L/100 km). En conduite urbaine, l’ordinateur de bord du MDX essayé affichait une consommation aussi élevée que 15 L/100 km. Attention, ça peut monter vite.

Photo: Germain Goyer

Une troisième banquette symbolique

Comme c’est le cas pour la plupart des VUS munis d’une troisième rangée, cette dernière est symbolique. Et ça ne fait pas exception dans le cas du MDX. En plus d’être difficile d’accès, elle fournit un confort qui se rapproche de celui d’une table de pique-nique...

En comparaison avec le Pilot, l’aménagement intérieur n’est pas aussi optimal ce qui donne l’impression d’être plus à l’étroit.

Les consommateurs ont également le choix entre des versions à six ou sept places en fonction de leurs besoins.

Photo: Germain Goyer

Un système d’indodivertissement conçu par un dinosaure

Le système d’infodivertissement de l’Acura MDX est si vieux et peu intuitif qu’il donne l’impression d’avoir été conçu par un individu qui écoute encore sa musique avec un gramophone.

Autrement dit, un peu de modernité ne ferait pas de tort. Précisons en ajoutant que la combinaison des deux écrans n’est pas l’idée du siècle à notre avis. Alors que l’un se contrôle par une roulette, l’autre est tactile. En conduisant, il est plus que périlleux de tenter d’y naviguer. En fait, ça devient vite dangereux. Et ça, c’est sans parler de la résolution des écrans elle-même qui rappelle celle d’une télévision lorsque celle-ci était littéralement un meuble. Et j’exagère à peine.

Photo: Germain Goyer

Version hybride méconnue

Étant donné que les concurrents sont plus que nombreux dans ce segment, il faut parfois se creuser longtemps la tête pour réussir à tirer son épingle du jeu. Acura a eu un éclair de génie… dont le concept a été mal exécuté. En effet, une version hybride du MDX est proposée .

Or, le constructeur ne semble pas désireux de se différencier de ses concurrents qui n’offrent pas ce type de technologie puisqu’on n’en fait aucunement la promotion. Et évidemment, les concessionnaires qui en comptent en stock sont plus que rares. D’ailleurs, il y a fort à parier que bien des propriétaires actuels de MDX n’étaient même pas au courant qu’une telle version existait et celle-ci aurait sans doute pu les intéresser.

Hybride non rechargeable, l’Acura MDX Sport Hybrid compte sur la combinaison d’un moteur V6 à essence de 3,0 L à l’avant et de deux moteurs électriques à l’arrière. Le tout est jumelé à une transmission automatique à sept rapports.

Photo: Germain Goyer

Si la consommation d’essence en conduite combinée (9,0 L/100 km) est à peine inférieure à celle du V6 à essence, il en est autrement pour la puissance et le couple. En effet, 321 chevaux et 289 livres-pied sont développés. On commence à jaser!

Pour en obtenir une copie, il faut toutefois s’attendre à débourser minimalement plus de 15 000 $ de plus que pour une version de base du MDX. Notons que le MDX est vendu à partir de 51 596 $ et que la version mise à l’essai valait plus de 58 500 $.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesAcura annonce le retour des Type S avec ce concept
Acura dévoile cette semaine en Californie un nouveau concept de berline qui présage le lancement de deux modèles Type S axés sur la performance au cours des deux prochaines années, dont la TLX Type S de seconde génération. La compagnie n’a pas utilisé cette appellation depuis plus de 10 ans!
2019Acura MDX 2019: Toujours le chef de file
Le MDX est non seulement l’un des utilitaires sport de luxe les plus vendus sur notre marché, et ce succès remontent à plusieurs années alors que les ingénieurs ont réussi à développer, dès la première fois, un véhicule équilibré, offrant une tenue de route supérieure à la moyenne pour la …
EssaisAcura RDX 2019 : juste à temps
Ces jours-ci, si le portfolio d’une marque de luxe ne déborde pas de VUS de tout gabarit, quelqu’un en poste de direction au sein de la compagnie dormait au gaz. Nous ne savons pas qui est à blâmer chez Acura, mais avec plus de dix modèles dans le segment des …
EssaisAcura NSX 2019 : on l'avait presque oubliée
Dans l’histoire des supercars , celle de la NSX n’est pas la plus glorieuse. Et attention, je n’évoque pas ici celle de la première génération, dont la carrière a débuté en 1990 pour s’achever quinze ans plus tard. Il est plutôt question de l’actuelle NSX, issue d’une voiture dévoilée sous …
EssaisCadillac XT6 2020 : concurrence oblige...
Vous en conviendrez, Cadillac a mis beaucoup de temps avant de définir sa gamme complète de VUS. Une situation plutôt curieuse, considérant le désintérêt des acheteurs nord-américains pour les voitures et le succès des marques rivales qui proposent d’innombrables VUS. À ce propos, Cadillac ne cache pas la prise de …
Commentaires