Subaru Impreza, WRX, WRX STI, des hormones distinctes

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Il faut avouer que plusieurs personnes n'ont pas la Subaru Impreza en tête lorsque vient le temps de magasiner pour une nouvelle voiture compacte. Voilà un modèle qui reste dans l'ombre et qui pourtant n'est pas dénuée d'intérêt, notamment en raison de son rouage intégral offert de série. En fait, ce sont ses dérivés plus sportifs que sont la WRX et la WRX qui semblent attirer le plus l'attention dans cette gamme. Bref, voilà une lignée de modèles drôlement distincts, s'adressant à une vaste clientèle.

Impreza 2.5i

Difficile d'expliquer le peu de succès que connaît le modèle de base, l'Impreza 2.5i. Tout comme plusieurs de ses rivales, elle est proposée en deux configurations, soit une berline quatre portes et une familiale cinq portes. Ses nombreuses versions, dont une nouvelle Limited cette année, apportent aussi un choix varié selon le budget. Bien entendu, comme c'est souvent le cas, la familiale est plus attrayante esthétiquement, tout en demeurant plus pratique. Un des éléments pourrait expliquer des chiffres de ventes moins éloquents pourrait être son prix de base qui se situe au dessus des 20 000$. Dans ce créneau, on recherche bien souvent une voiture offrant un bon rapport prix/équipement, ce qui ici n'avantage pas l'Impreza 2.5i.

Cette dernière dispose tout de même de bons arguments. Elle propose un moteur quatre cylindres de 2,5 litres développant 170 chevaux pour un couple équivalent. Ce moteur est jumelé de série à une boîte manuelle à cinq rapports de série, plus intéressante que l'automatique à quatre rapports optionnelle, et bien entendu, on retrouve un rouage intégral de série, élément qui l'avantage face à la concurrence.

Et la WRX

De son côté, la WRX jouit d'une réputation enviable et plusieurs puristes apprécient les performances de cette compacte sportive. Alors que la WRX nous était offerte l'an passé avec deux motorisations, la WRX et la WRX 265, on retourne pour 2010 à une motorisation unique avec la disparition du moteur de 224 chevaux. Toutes les WRX disposent pour 2010 du moteur de 2,5 litres, ce dernier développant 265 chevaux grâce à son turbocompresseur à haute pression.

Ses 41 chevaux et ses 18 lb-pi de couple de plus procurent à cette WRX un comportement beaucoup plus dynamique, redonnant ses lettres de noblesse à la WRX. Les ingénieurs ont aussi raffermi les ressorts de la suspension, tout en empruntant quelques éléments de la STi, notamment ses barres stabilisatrices plus larges. Bref, certes cette édition dispose d'une puissance accrue, mais ce sont plutôt l'ensemble des réglages plus dynamiques qui la rendent aussi intéressante ou du moins, performante.

Finalement la WRX STI  

À tout seigneur tout honneur, la diabolique STI, éternelle rivale de la Lancer Evolution, occupe le haut du pavé. Avec son prix de base de près de 40 000$, on est loin d'une voiture économique, mais il faut avouer que vous obtenez tout en bolide pour le prix, surtout depuis une baisse importante de ce dernier l'an passé. La plus puissante des WRX reçoit un moteur quatre cylindres à plat de 2,5 litres développant 305 chevaux à 6 000 tr/min pour un couple de 290 lb-pi à 4 000 tr/min. Cette puissance est transmise aux quatre roues par le biais d'une boîte manuelle à six rapports, la seule offerte. La STi comprend sur un rouage intégral à prise constante comportant un différentiel avant autobloquant hélicoïdal et un différentiel arrière autobloquant Torsen sensible au couple. Offrant des performances de premier plan peu importe les conditions routières, ce rouage répartit le couple aux quatre roues d'une manière optimale. Voilà une voiture qui laisse peu de compromis au chapitre des performances, mais qui demeure beaucoup plus civilisée que la précédente génération.

Un ADN commun

Que vous optiez pour l'Impreza 2.5i ou la diabolique STI, tous ces modèles adoptent la même philosophie. La sportivité est mise à l'avant-plan et toutes disposent d'un bon groupe motopropulseur. Ajoutez un excellent rouage intégral, différent selon la transmission choisie, mais tout aussi efficace, vous obtenez des modèles drôlement agréable à conduire et efficace sur la route. Cependant, malgré des réajustements de prix significatif pour plusieurs modèles au cours des dernières années, tous ne sont pas prêts à payer le prix bien souvent supérieur. De plus, la sportivité demeure aussi au premier plan dans l'habitacle et l'essentiel des efforts technologiques ont été axée sur le groupe motopropulseur, non pas en ce qui a trait aux gadgets et au luxe. Certains trouveront l'habitacle trop sobre et moins intéressant une question de goût.

Quoi qu'il en soit, c'est lorsque l'on prend le volant qu'on est charmé par l'Impreza, surtout dans les livrées plus sportives. Toutes affichent une direction précise et une étonnante stabilité, ce qui vous donne un bon sentiment de contrôle.

Bref, malgré de bons efforts depuis deux ans, l'Impreza n'est pas la voiture qui propose le meilleur rapport équipement/prix, mais si pour vous le plaisir de conduite et la sportivité doit être à l'avant plan, voilà qui devrait vous satisfaire amplement. Pour les autres, il existe une panoplie d'autres modèles !

Feux vert

Bon choix de modèles
Rouage intégral de série
Qualité d'assemblage
Performance de premier plan

Feux rouge

Tableau de bord sobre
Peu devenir dispendieuses
Boîte automatique à quatre rapports

Partager sur Facebook
Commentaires