Explosion ou incendie : les véhicules électriques ne sont pas plus à risque

L’explosion d’une voiture électrique qui a eu lieu il y a quelques jours dans la région de Montréal a suscité plusieurs réactions et encore plus de questions sur la sécurité des véhicules électriques vis-à-vis leur contreparties à essence.

Devrait-on conclure de cet accident que les véhicules électriques sont à risque? Regardons de plus près les statistiques.

Le triangle du feu

Pour qu’un feu prenne naissance, trois éléments doivent être combinés : de l’oxygène, un combustible et de la chaleur. C’est ce qu’on appelle le triangle du feu. Sachant cela, les constructeurs automobiles mettent au point des stratégies afin de limiter les risques que ce triangle se crée aussi bien pour les véhicules à essence que les véhicules électriques.

Cela dit, les véhicules à essence vieillissants peuvent devenir plus à risque d’un incendie... surtout s’ils ne sont pas ou peu entretenus. Les fuites d’huile ou de carburant, les problèmes électriques, les câbles qui pendouillent ou de brusques augmentations de la température du moteur peuvent d’ailleurs être des signes avant-coureurs d’un incendie.

Beaucoup plus de feux qu’on pourrait le croire

Selon le Federal Emergency Management Agency (FEMA), environ 171 500 véhicules ont pris feu à chaque année entre 2014 et 2016 aux États-Unis.

De ce nombre,

  • 83% des incendies ont eu lieu à bord de véhicules personnels;
  • 62% de ces incendies et 36% des incendies mortels ont débuté dans les régions du moteur, de la transmission ou des roues;
  • 45% des incendies ont été causés par une défectuosité mécanique.

Les véhicules électriques: pas plus à risque

Selon une étude approfondie publiée en octobre 2017 par le National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) sur la question de la sécurité des batteries lithium-ion pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, le rapport en est venu à la conclusion « que la propension et la sévérité des feux et explosions provenant de l’allumage accidentel de solvants électrolytiques inflammables utilisés dans les systèmes de batteries Li-Ion sont anticipés d’être comparable ou légèrement moins élevés que les feux et explosions des combustibles des véhicules fonctionnant à l’essence ou au diesel. On s’attend donc à ce que les conséquences des batteries Li-Ion soient moindres à cause de la plus petite quantité de solvants inflammables relâchés et en feu dans une situation de défaillance catastrophique. »

Autrement dit, les véhicules électriques seraient aussi peu ou légèrement moins à risque d’explosion ou d’incendie que les véhicules à essence ou au diesel.

Le feu est pris... dans les médias sociaux

Pourquoi alors les incidents et incendies de véhicules électriques font-ils les manchettes? J’ai pourtant vu de mes propres yeux deux véhicules à essence en feu depuis le mois dernier sans que cela ne se retrouve aux nouvelles!

« Probablement parce que cette technologie est nouvelle et attire plus l’attention » de répondre Karim Zaghib, directeur du centre d’excellence en électrification des transports et de stockage d’énergie d’Hydro-Québec. « Pourtant, les constructeurs ont mis en place des systèmes de sécurité très sophistiqués afin de prévenir de tels accidents tels que les systèmes de thermorégulation et de gestion de la batterie afin de s’assurer que la température de celle-ci demeure tempérée. Qui plus est, nous travaillons présentement au développement de batteries solides dont l’électrolyte est ininflammable. Elles seront donc encore plus sécuritaires tout en étant plus performantes que les batteries actuelles.

Bref, la voiture électrique, déjà sécuritaire, ne le sera que de plus en plus au fil des prochaines années. » d’ajouter M. Zaghib.

L’explosion de cette Hyundai Kona électrique mérite néanmoins qu’on s’y attarde. Même rarissimes, de tels accidents doivent être investigués. C’est d’autant plus important que les constructeurs Hyundai et Kia font présentement l’objet de deux enquêtes du NHTSA après plus de 3 000 incendies sans collision déclarés à bord de certains de leurs véhicules à essence vendus aux États-Unis.

Hyundai Canada a ainsi annoncé en début de semaine qu’il participerait à l’enquête sur l’explosion de ce véhicule afin qu’on puisse avoir le fin mot de cette histoire.

D’ici là, vous pouvez rouler électrique en toute quiétude.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BuzzIncendie mystérieux pour plus de 400 Hyundai et Kia
Plus de 400 véhicules des marques Hyundai et Kia ont pris feu, et ce, sans qu’un accrochage en soit à l’origine. C’est ce que prétend l’organisation Center For Auto Safety qui fait pression auprès de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour émettre un rappel. Dans un article publié …
RappelsFord rappelle 2 millions de F-150 pour risque d'incendie
Ford procède à un important rappel qui touche son véhicule le plus populaire, le F-150. Le Ford F-150 est le véhicule toutes catégories confondues le plus vendu au Canada depuis des dizaines d’années. Selon Transports Canada, sur certains véhicules, l’activation des prétendeurs de ceintures de sécurité avant lors d’une collision …
Commentaires