Hyundai Elantra 2019 : une favorite qui reste au goût du jour

Points forts
  • Consommation très raisonnable
  • Intérieur spacieux
  • Bonne visibilité latérale
Points faibles
  • Boîte automatique à six rapports lente
  • Qualité des matériaux perfectible
  • Insonorisation à améliorer
Évaluation complète

Au rayon des berlines compactes, la Hyundai Elantra figure parmi les plus populaires, et ce depuis 2011. Un essai permet de constater pourquoi.

En juin 1991, une nouvelle voiture compacte faisait son apparition au Canada : la Hyundai Elantra. Une conception moderne et une construction soignée, pour l’époque du moins, la distinguaient radicalement de la populaire Pony et de l’antédiluvienne Stellar qui l’avaient précédée. Si bien que vingt-cinq ans plus tard, le 22 mars 2016, Hyundai Auto Canada livrait sa 500 000e Elantra, à un Québécois de surcroît.

Depuis, environ 150 000 autres Elantra ont trouvé preneurs au pays, principalement dans la Belle Province où le tiers de ces compactes a abouti ces dernières années. Après tout, l’Elantra est devenue populaire. Très populaire. Depuis 2011, elle compte parmi les trois autos les plus vendues au Canada, avec la Honda Civic et la Toyota Corolla qu’elle talonne.

Cette berline est aussi devenue le produit le plus vendu de la marque coréenne, plus encore que le Tucson et le Kona, deux utilitaires de taille compacte qui occupent le deuxième et le troisième rang du palmarès des ventes. Pour le moment du moins. Car l’engouement des consommateurs à l’égard de ce type de véhicule croît sans cesse. Les ventes en baisse de la berline compacte, qui ont chuté de 9,4% au terme du premier semestre comparativement à 2018, le confirment — une tendance partagée par la Civic (-8,8%) et la Corolla (-2,2%). D’ailleurs, durant cette période, les ventes du Tucson ont augmenté (+6,3%) et celles du Kona ont littéralement explosé (+110,5%).

Ces tendances du marché sont importantes pour le consommateur, car, lorsque les ventes d’un modèle diminuent ainsi, il devient généralement plus négociable. À bon entendeur...

Photo: Hyundai Canada Inc.

Version modernisée

Après tout, l’Elantra demeure désirable pour bon nombre d’acheteurs. Le modèle 2019 bénéficie d’une silhouette modernisée, d’un habitacle vaste et confortable, d’une dotation concurrentielle et d’un comportement routier plutôt agréable.

Les retouches esthétiques, concentrées principalement à l’avant de la carrosserie, donnent un air différent à cette Elantra de sixième génération, introduite en février 2016. Le modèle 2019 se démarque donc par ses nouveaux blocs optiques d’allure triangulaire mis en valeur par des diodes électroluminescentes en forme de flèche. Pour la version haut de gamme Ultimate, celle dont nous avons fait l’essai, ils recèlent quatre puissants projecteurs à DEL.

Cette version occupe la position supérieure d’une gamme réunissant trois autres versions appelées (en ordre croissant de luxe) Essential, Preferred et Luxury. Chacune partage un 4-cylindres de 2,0 L produisant 147 ch et 132 lb-pi de couple. Ces cotes sont peu inspirantes lorsqu’on les compare à celles des modèles rivaux de Honda, Toyota et même Mazda (pour la Mazda3), qui offrent des motorisations plus puissantes rendant leurs compactes d’autant plus vives.

Photo: Hyundai Canada Inc.

PRrix de base attrayant

Pour les deux versions les moins coûteuses, Hyundai jumelle ce 4-cylindres à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Cet équipement permet à l’Elantra d’afficher un des prix de base parmi les plus bas de sa catégorie (16 999 $). Seules la Nissan Sentra (16 698 $) et la Kia Forte (17 195 $) paraissent aussi attrayantes avec leur version d’entrée de gamme à boîte manuelle, celles des autres marques (Corolla, Civic, Mazda3, Impreza et Jetta) étant nettement plus coûteuses.

Hyundai propose également une boîte de vitesse automatique, cela va de soi. Pour les deux versions les moins chères, cette boîte à six rapports constitue une option (valant 1 700 $ pour l’Elantra Essential et 1 300 $ pour la Preferred). Pour les deux versions plus luxueuses, elle fait partie de la dotation de série.

Par ailleurs, Hyundai a déjà annoncé que cette boîte automatique sera remplacée par une boîte à variation continue pour l’Elantra 2020 (qui n’était pas disponible au moment de faire cet essai). Voilà un changement qui paraît bienvenu à doubles égards. D’abord, si l’on se fie aux chiffres publiés par le constructeur, elle contribuera à rendre l’Elantra encore plus avare en carburant, sa consommation moyenne ayant diminué de 8% et sa consommation sur autoroute de 12,5%. Puisque notre voiture d’essai nous a permis de réaliser une moyenne de 7,1 L/100 km pour un parcours dépassant 1 000 km, ce changement semble prometteur.

Photo: Hyundai Canada Inc.

Cette boîte à variation continue corrigera peut-être aussi (du moins, nous l’espérons) un irritant de l’Elantra 2019 : la paresse de sa boîte automatique. En effet, le petit moulin de 147 ch pourrait convenir si cette boîte de vitesses réagissait plus vite aux sollicitations. Malheureusement, on a beau écraser l’accélérateur au plancher, le passage des rapports tarde systématiquement à se faire, même lorsqu’on a sélectionné le mode Sport du système de gestion de la motorisation. Avec cette voiture, une manoeuvre de dépassement ou d’évitement paraît donc interminable et peu rassurante !

Et c’est dommage, car, cette motorisation mise à part, l’Elantra est agréable à conduire. Sa servodirection est précise et légère, et son rayon de braquage limité la rend très manoeuvrable. De plus, malgré la présence d’une humble poutre de torsion à l’arrière, la suspension, quoiqu’un peu ferme, n’impose ni roulis, ni comportement sous-vireur en courbe. Enfin, le freinage se module aisément.

Intérieur accueillant

L’Elantra est également pratique et spacieuse. Son habitacle convient à quatre adultes de taille moyenne. De grandes portières et un seuil de châssis très bas facilitent d’ailleurs beaucoup l’accès aux places avant. De plus, le coffre a un volume utile comparable à celui de ses concurrentes, en plus d’être modulable grâce aux dossiers rabattables « 60/40 » de la banquette arrière (de série). L’automobiliste familier avec les nouvelles Corolla et Mazda3 notera toutefois que l’insonorisation de l’habitacle reste perfectible.

Photo: Hyundai Canada Inc.

Sa dotation se compare favorablement à celle de la concurrence. Ainsi, l’Elantra d’entrée de gamme est livrée, entre autres, avec un climatiseur, des lève-vitres électriques, une caméra arrière et même des sièges avant chauffants. Cependant, les systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto sont réservés aux trois versions les plus coûteuses, alors que les freins à disque à l’arrière sont l’apanage des Elantra Luxury et Ultimate.

Les systèmes d’aide à la conduite se démocratisent peu à peu. Des systèmes de détection d’obstacles dans l’angle mort et d’alerte de collision transversale arrière sont désormais standards pour les trois versions les mieux équipées, mais il faut opter pour l’Ultimate pour avoir des dispositifs comme le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance à l’évitement de collisions frontales avec détection des piétons et l’alarme « antiemportiérage ». Oui, la sécurité demeure le privilège des bien nantis...

Rappelons, enfin, qu’à l’instar des autres produits Hyundai, cette berline compacte bénéficie d’une garantie générale et d’un service d’assistance routière de plus longue durée que la plupart de ses concurrentes.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéHyundai Accent 2020 : adieu berline!
Une autre voiture sous-compacte s’apprête à nous quitter. En plus des Ford Fiesta et Nissan Versa Note , on vient d’obtenir la confirmation officielle de Hyundai Canada que la berline Accent ne sera pas de retour pour 2020. Le modèle à hayon, plus populaire, demeurera toutefois sur le marché. Étrangement, …
EssaisHyundai Santa Fe 2019 : grimper d’un échelon
Le Hyundai Santa Fe a grandement évolué depuis son introduction sur notre marché en 2000. Profitant d’une refonte majeure, la quatrième génération est en vente depuis environ un an, il est plus gros et plus raffiné que jamais. Le nouveau design rapproche le Hyundai Santa Fe 2019 de son populaire …
Hybride/hybride rechargeableLa Hyundai Sonata hybride 2020 aura un toit solaire
Quelques mois seulement après la première mondiale de la Hyundai Sonata 2020 de nouvelle génération, à laquelle nous avons eu un accès exclusif sur les routes de Séoul, le constructeur coréen dévoile aujourd’hui la nouvelle Sonata hybride, équipée d’une technologie avancée de contrôle des changements de rapport et même d’un …
EssaisHyundai Elantra 2019 : saveur de vanille
Les marchands de crème glacée peuvent essayer de concocter de nouvelles saveurs tant qu’ils veulent, et bien sûr, les gens curieux les essaieront. Toutefois, on peut dire que vanille demeurera la saveur la plus populaire. Outre son goût, on peut facilement mélanger la vanille avec une autre saveur ou l’ajouter …
Commentaires