Les coûts de remplacement des phares en forte hausse

Selon une enquête menée en juin par la firme Mitchell aux États-Unis, les coûts de remplacement des phares automobiles s’accroissent à un rythme alarmant.

En effet, le prix moyen pour remplacer les phares sur un véhicule a grimpé de 307,73 $US en 2015 à 418,36 $US jusqu’ici en 2019, une hausse de 36% en seulement quatre ans.

L’augmentation est encore plus marquée (55%) si l’on se concentre sur les véhicules de l’année-modèle en cours : de 499,20 $US en 2015 à 773 $US en 2019.

Les données recueillies par Mitchell, notamment d’après les réclamations d’assurance, concernent le marché américain, mais il est raisonnable de croire que la situation au Canada est similaire.

Les phares produits par les manufacturiers d’origine ou refabriqués sont ceux dont la hausse des coûts de remplacement est la plus forte. Les phares recyclés ou achetés ailleurs que chez le concessionnaire connaissent une augmentation de prix plus modérée.

Photo: Germain Goyer

Sans surprise, le rapport nous apprend que les constructeurs de véhicules de luxe monopolisent le top 10 des coûts de remplacement de phares cette année. Toutefois, la croissance la plus importante s’observe du côté des marques de General Motors et de FCA, notamment Dodge (137,8%).

Comme vous le savez, les compagnies automobiles adoptent de plus en plus des phares à DEL. Même des modèles d’entrée de gamme comme la Toyota Corolla et la Mazda3 en sont aujourd’hui équipés de série. D’autres innovations, comme les DEL organiques, la technologie au laser, les feux de route automatiques et l’éclairage adaptatif, sont également responsables des coûts de remplacement à la hausse.

N’oublions pas non plus les tests plus rigoureux des agences de sécurité. Aux États-Unis, l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) tient compte de la performance et de la force des phares pour attribuer ses prix Top Safety Pick+, la plus haute distinction possible pour les véhicules.

« La tendance vers des systèmes d’éclairage plus sophistiqués ne fera que s’amplifier avec la venue des véhicules autonomes, peut-on lire dans le rapport de Mitchell. La visibilité accrue qu’ils procurent sera essentielle au bon fonctionnement des capteurs et des composants qui permettent à ces véhicules de garantir le plus haut niveau de sécurité possible sur la route, surtout quand il n’y a pas de conducteur à bord. »

Partager sur Facebook
Commentaires