Exclusif La Porsche 718 T sera vendue au Canada et on l’a essayée!

Points forts
  • Plaisir de conduire indéniable
  • Boîte manuelle bien étagée
  • Design intemporel
Points faibles
  • Différence minime avec le modèle régulier
  • Prix encore inconnu
Évaluation complète

De passage en Allemagne, le Guide de l’auto a appris que la Porsche 718 T sera finalement commercialisée au Canada.

Présentée par Porsche en décembre dernier en Europe, la 718 T est une version allégée des 718 Cayman et Boxster régulières.

Pensée pour une conduite plus sportive, la T est notamment équipée d’une suspension abaissée de 20 millimètres, d’un levier de vitesses raccourci et de jantes de 20 pouces.

Le poids est légèrement revu à la baisse, notamment grâce à l’élimination de quelques accessoires superflus. Même les poignées de porte intérieures sont remplacées par un bout de tissu, comme c’est le cas avec la Porsche 911 Carrera T!

En ce qui a trait à la motorisation, la 718 T utilise le même moteur que la 718 « de base », tant avec la Cayman à toit rigide qu’avec la Boxster convertible. On a ainsi affaire à un moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres placé en position centrale, entre les deux essieux du véhicule. Celui-ci développe une puissance de 300 chevaux et un couple de 280 livres-pied. Une boîte manuelle est offerte de série, mais il est également possible d’opter pour une automatique à double embrayage (PDK).

Photo: Porsche AG

Les performances de la 718 T demeurent sensiblement les mêmes que celles de la 718 régulière. Porsche assure une accélération de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes avec la boîte manuelle et en 4,7 secondes avec la PDK. La vitesse de pointe est établie à 275 km/h.

Pour ceux qui voudraient un peu plus d’adrénaline, rappelons qu’il est également possible d’opter pour les 718 Boxster S et 718 Cayman S. Avec celles-ci, la cylindrée du moteur passe à 2,5 litre et la puissance à 350 chevaux.

Sur la route

Nous avons eu l’occasion de mettre la main sur une première 718 Boxster T dans le cadre d’un programme de conduite organisé par Porsche pour célébrer les 50 ans de ses voitures à moteur central.

Sur la route, la différence entre cette variante et une 718 régulière est à peu près impossible à déceler. Mis à part quelques détails comme ces poignées de portes en tissu et quelques légères différenciations esthétiques, c’est du pareil au même.

En prenant le volant d’un modèle équipé d’une boîte manuelle, toutefois, on remarque tout de suite que les rapports sont plus courts qu’avec le modèle d’entrée de gamme. Une raison de plus pour choisir cette version à trois pédales, même si la PDK à double embrayage effectue elle aussi un travail irréprochable.

Photo: Porsche AG

Grâce à son moteur central, la 718 bénéficie d’une répartition du poids à peu près parfaite entre ses trains avant et arrière. En conduite sportive, cela se traduit par un réel sentiment de contrôle qui nous donne l’impression de ne faire qu’un avec la voiture.

Des bagnoles procurant un tel plaisir de conduire, il y en a très peu dans l’industrie automobile. Et la 718 en fait partie.

La nouvelle version T en vaut-elle la peine? Difficile à dire, puisque Porsche Canada n’a pas encore confirmé son prix. Cela dit, si l’on se fie à sa facture de 63 000 Euros sur le marché allemand, on peut s’attendre à quelque chose d’assez salé chez nous. Pour vous donner une idée, la 718 Cayman et la 718 Boxster sont respectivement offertes à partir de 63 700 $ et 66 100 $ en 2019 au Canada.

Si le prix de cette 718 T est trop élevé, aussi bien opter pour la 718 S, ou même la 718 de base, qui est une voiture tout aussi compétente.

De toute façon, peu importe la version choisie, vous ne vous tromperez pas avec la Porsche 718. Il s’agit d’un véhicule bien construit, fiable et dont le comportement routier est tout simplement exceptionnel.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

guideauto.tvSur la route : Porsche Cayenne Coupé 2020
Porsche est reconnue pour ses voitures sport comme la 911 et la 718 Cayman , mais c’est plutôt grâce à ses véhicules utilitaires que le constructeur est aussi prospère. Le Cayenne, premier VUS de l’histoire de la marque, a vu le jour en 2003. Après s’être attiré quelques critiques à …
Nouveaux modèlesUne version GT4 de 414 chevaux pour la Porsche 718
Bonne nouvelle pour les passionnés de voitures sport et de sensations fortes au volant : Porsche vient de lancer une nouvelle version plus puissante et racée de ses sportives d’entrée de gamme. La 718 Spyder et la 718 Cayman GT4 2020 possèdent pour la première fois la même base technique.
Événements spéciauxDans les coulisses de la série Porsche GT3 Cup Challenge
Cette année, le Grand Prix du Canada était rempli de surprises et bourré d’action, tant de la part des formules 1 que des courses de soutien. L’une d’entre elles, c’est la série Porsche GT3 Cup Challenge. Elle se déroulera au Circuit Gilles Villeneuve, la deuxième destination de son calendrier de …
Premiers contactsPorsche 911 2020 : pari réussi
Chaque fois que l’on dévoile une nouvelle génération de la 911 chez Porsche, on sait que l’on marche sur des œufs. Bien sûr, le constructeur a le devoir de faire évoluer le produit pour que celui-ci demeure actuel, à l’avant-garde. Les refontes sont donc inévitables. Sauf qu’en même temps, l’ …
Premiers contactsPorsche 718 Spyder et Cayman GT4 2020 : les joueurs étoiles
KNOCK HILL, Écosse – Pour tout dire, il n'y a pas de meilleures voitures sport, dollar pour dollar et catégorie pour catégorie, que la décapotable Boxster et le coupé Cayman à moteur central de Porsche. Point final. En tenue de route, surtout, ces deux-là sont les références incontestées depuis l’apparition …
Voitures anciennesPorsche 914 : un essai routier pas comme les autres
Dans le cadre des célébrations entourant les 50 ans de modèles à moteur central chez Porsche , Le Guide de l’auto a eu l’opportunité de prendre le volant d’un modèle important dans l’histoire du constructeur : la 914. Pourquoi est-ce un modèle important? D’abord parce qu’il s’agit du premier modèle …
Commentaires