Kia Soul 2010, des tonnes de copies

Points forts
  • Style distinct
  • Comportement agréable
  • Finition intérieure
  • Bonne garantie
  • Prix compétitif
Points faibles
  • Mécanique désuette
  • Moteur 1,6 litre anémique
  • Boîte automatique à quatre rapports uniquement
Évaluation complète

Le constructeur coréen Kia semble finalement sortir des limbes peu à peu. On a certes eu droit à quelques produits intéressants de la part du constructeur depuis son arrivée au Canada, mais force est d'admettre que Kia a toujours été associé à des produits plus bas de gamme, reconnu beaucoup plus pour leur bonne valeur. Est-ce que Kia réussira le même tour de force que Hyundai, soit changer la perception des consommateurs face à ses produits ? Il faut avouer que les deux derniers produits de ce constructeur, la Forte et le Soul, pourraient l'aider à y arriver.

Nouveau protagoniste dans le créneau des boîtes carrées sur roue, le Soul se joint à la Nissan Cube, au Scion xB, qui devrait être en vente cette année, ainsi qu'au Honda Element, même si ce dernier affiche des dimensions supérieures. Le Soul est cependant celui qui affiche le style le moins radical et il semble faire un peu plus l'unanimité. Malgré ses lignes plus carrées, le constructeur a su limiter l'effet « cube » du Soul grâce à son capot plongeant et de son pare-brise relativement incliné. Malgré son hayon droit, le constructeur a réussi à atténuer l'effet grâce à un porte à faux réduit. Bref, si plusieurs n'apprécient pas le style du Nissan Cube ou du Honda Element, le Soul semble adopter des lignes beaucoup plus passe-partout.

Un Kia Soul Burner ?

Le constructeur ne s'est pas contenté de s'éclater avec le design du Soul, mais l'équipe responsable s'est aussi amusée dans la dénomination des versions, Du lot, on compte le Soul 2u (to you), 4u (for you), le Soul Retro et finalement, le Soul Burner. Il faudra donc vous plonger dans les spécifications afin de connaître les distinctions majeures. Toutes ces versions partagent la même motorisation, soit un quatre cylindres de 2,0 litres développant 142 chevaux pour un couple de 137 lb-pi, le tout jumelé à une boîte manuelle à cinq rapports de série ou une automatique à quatre rapports optionnelle. Finalement, la version de base hérite de son côté d'un moteur quatre cylindres de 1,6 litre développant 122 chevaux et disposant uniquement de la boîte manuelle. Il faut avouer que le principal intérêt de ce modèle de base est son prix se situant sous les 16 000$. Cette mécanique n'a rien de très moderne alors que les performances n'ont rien à couper le souffle. Voilà une version que ne risque pas d'attirer les masses. À mon avis, vaut mieux débourser les quelque 2 000$ supplémentaires exigés pour la première version équipée du moteur de 2,0 litres. Selon le constructeur, c'est ce que la grande majorité des acheteurs fait en ce moment.

D'ailleurs, le Soul se vend comme des petits pains chauds au Québec. Il n'est pas rare d'en rencontrer sur nos routes. Voilà un véhicule qui contribue certainement aux excellents résultats de Kia ces derniers mois.

Un habitacle réussi

À l'intérieur, on remarque rapidement l'amélioration quant à la qualité et au souci de finition. Certes, le tableau de bord utilise massivement des pastiques durs, mais l'agencement des différentes composantes et leur style rehaussent son aspect. L'ergonomie est aussi excellente, alors que tout tombe bien en main. Le Soul Burner pousse d'un cran le stylisme intérieur grâce à son colori rouge omniprésent dans l'habitacle et sur le tableau de bord. Voilà qui transforme du tout au tout l'intérieur du Soul. On a même poussé l'idée jusque dans les grilles des hauts-parleurs. Un éclairage rouge à l'intérieur de grilles et sous le tableau de bord ajoute au style. Une commande située sur le tableau de bord vous permettra de faire varier le mode d'éclairage alors que vous pourrez même les faires clignoter au son de la musique. Une vraie discothèque ambulante.

Du reste, les sièges sont fermes, mais confortables, alors que leur position plus élevée assure une bonne visibilité. Les passagers arrière profitent aussi de bons dégagements alors que le large hayon dévoile un espace cargo relativement généreux pour un véhicule de cette taille, soit 546 litres avec le dossier relevé et de 1511 litres une fois le dossier de type 60/40 abaissé.

Au volant

Bien entendu, les versions équipées du moteur de 2,0 litres sont à favoriser. Ce moteur n'est pas surpuissant, mais il offre des accélérations et des reprises dans la moyenne. D'ailleurs, on n'est pas au volant d'un bolide sport. La boîte manuelle s'avère agréable et elle permet de bien exploiter la puissance disponible, mais l'automatique n'est pas inintéressante ou à proscrire. Elle pourrait hériter d'un rapport de plus mais elle offre tout de même des changements doux, sans hésitation.

C'est au volant qu''on apprécie le Soul. Son format compact le rend agréable et agile, alors que son style nous procure une bonne visibilité. Sur les routes secondaires, il permet d'enfiler les virages avec aplomb alors que sa suspension minimise bien les transferts de poids. Ses roues de 18 pouces, dans certaines versions, ajoutent non seulement au style, mais elles maximisent le dynamisme du véhicule.  Voilà qui est tout de même étonnant pour un véhicule arborant le logo Kia.

Quelques centaines de kilomètres au volant du Soul suffisent à comprendre pour quoi ce véhicule est aussi populaire depuis son introduction. Ajoutez des prix bien étudiés et un excellent programme de garantie et vous obtenez un véhicule dès plus intéressants.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Premiers contactsKia Soul 2009, la nouvelle darling du marché
Au cours des mois à venir, il y aura la Nissan Cube et d’ici quelques mois, Toyota nous proposera la Scion Xb, mais en attendant je suis persuadé que la nouvelle coqueluche du marché au cours des prochains mois sera la nouvelle Kia Soul. Non seulement sa silhouette sympathique et …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires