Essai à long terme, Honda Fit, égale à elle-même

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Lorsque j’ai pris le volant de la Honda Fit pour la première fois afin d’en faire l’essai à long terme, j’ai eu exactement ce à quoi je m’attendais pour une voiture de cette catégorie, qui vise une clientèle plus jeune que celle de la Civic ou de l’Accord.

De l’extérieur, la plus petite des Honda offre un look dynamique et agressif, grâce à des phares avant dont la forme est unique et des courbes dans la carrosserie qui rehaussent l’image du véhicule.

L’habitacle pourrait bénéficier d’une meilleure ergonomie au niveau du rangement. En effet, très peu d’espaces de rangement sont disponibles. Les deux porte-gobelets situés derrière le levier de vitesses sont presque inutilisables pour un véhicule à transmission manuelle et ont de toute façon un diamètre beaucoup trop gros pour pouvoir accueillir un gobelet de café sans qu’il ne se renverse à la première occasion. La finition intérieure est comparable aux autres produits de la gamme Honda. Sans être extraordinaires, les matériaux sont corrects.

Sur une route cahoteuse, les fenêtres, qu’elles soient ouvertes ou fermées, vibrent et produisent des bruits qui mettent en doute la qualité du mécanisme et l’herméticité des fenêtres à long terme. Une déception que j’ai eue concernant ce véhicule vient de la piètre qualité du système audio. Autant j’ai été fier de constater qu’une prise USB était offerte dans le véhicule et qu’elle acceptait mon iPod, autant j’ai été déçu par le manque de vigueur et de puissance des haut-parleurs.

Les sièges offrent un bon confort et un aussi bon soutien. La visibilité est très bonne, étant donné la grosseur du véhicule. Par contre, avec un passager assis au milieu sur la banquette, il devient difficile de voir quoi que ce soit à l’arrière du véhicule. Concernant les sièges arrière, ils se baissent pour former un plancher plat, agrandissant ainsi le coffre. Et ce siège se relève à la verticale pour permettre de transporter des objets assez imposants comme une bicyclette par exemple.

C’est sur la route que la Fit se démarque réellement de ses concurrentes. Sans offrir de performances spectaculaires, elle propose des accélérations convenables qui sont par contre bruyantes. Le modèle à l’essai était équipé de la transmission manuelle. L’embrayage est « mou », mais le changement de rapports se fait très bien. J’ai eu à l’occasion des difficultés à embrayer le véhicule sur la marche arrière, mais seulement à quelques reprises pendant la période d’essai. Le freinage se fait efficacement sur une bonne distance; cependant, les freins ABS sont très bruyants et très sensibles.

En virage, la voiture est facile à manier et à contrôler même si elle a tendance à sous-virer un peu à des vitesses plus élevées. La suspension est plus ferme que celle des autres sous-compactes et la direction offre un meilleur rendu de la route. Soulignons aussi la grande sensibilité de la voiture aux vents latéraux.

Notre essai de la Fit s’est déroulé sur une période de près de quatre mois et aucun pépin n’est venu nous contrarier. Durant tout ce temps, nous avons maintenu une moyenne de 7,4 l/100 km, ce qui est plus qu’acceptable, d’autant plus que nous n’avons pas hésité à la « brasser ».

En résumé, la Honda Fit, malgré un intérieur dont l’ergonomie laisse parfois à désirer et une finition qui pourrait être meilleure, est une bonne petite voiture agile en ville comme sur la grand route et qui a tout pour plaire à un public jeune ou de personnes désirant un deuxième véhicule. En ce qui nous concerne, nous connaissons un couple qui parcourt plus de 50 000 km par année au volant de leur Fit 2007 (il s’agit de l’ancienne génération) et monsieur comme madame en sont ravis.

Partager sur Facebook
Commentaires