Audi Q3 2019: Table de multiplication

L'actuel Q3 ne profite pas de toutes les avancées technologiques, néanmoins, il a le mérite d'utiliser des composantes éprouvées.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Les véhicules à hayon se multiplient comme des lapins chez Audi. Le constructeur allemand compte déjà trois multisegments à son actif, portant la désignation Q, et bientôt d'autres modèles s'intercaleront dans la gamme. On retrouve le Q3, le Q5 et le Q7. À ce nombre, il faut ajouter le tout nouveau Q8, lequel devrait être suivi par le Q4. Quant au multisegment urbain Q2, Audi le réserve au marché européen et à certains pays d'Afrique, d'Amérique du Sud et d’Asie.

Du côté des voitures à hayon, l'inventaire comprend également l'A3 Sportback, l'A4 allroad, l'A5 Sportback et l'A7 Sportback. En résumé, aucun autre constructeur ne propose une telle concentration de véhicules à cinq portes! On comprend donc que le Q3 sera obligé de jouer du coude pour conserver ses parts de marché. Cela dit, le défi du petit Audi ne s'arrête pas là puisqu'il doit au surplus braver de grandes pointures comme le BMW X1 et les nouveaux Volvo XC40, Cadillac XT4 et Lexus UX.

Conscient que le Q3 aura besoin de fourbir ses armes pour affronter cette meute, Audi dévoilera, au cours des prochains mois, une deuxième génération. Lancé en 2011 sur le continent européen (et au Québec en 2015), le premier Q3 avait été élaboré sur une vieille plate-forme limitant des avancées technologiques comme l'hybridation et la propulsion entièrement électrique. Or, le nouveau Q3 sera basé sur la plate-forme MQB sur laquelle repose l'ensemble des véhicules compacts produits par le Groupe Volkswagen, dont fait partie Audi.

La nouvelle génération

Sans être dans le secret des dieux, on sait que l'empattement et la longueur du Q3 s'étireront d'une dizaine de centimètres – comme le veut la tendance actuelle – afin d'agrandir l'espace aux places arrière, tandis que le volume du coffre demeurera sensiblement le même. Le design de la carrosserie adoptera un look plus agressif avec une calandre octogonale et des épaules avant et arrière plus musclées. Le hayon de type enveloppant, qui inclut des feux arrière pleine largeur comme le Q5 et le Q7, devrait être supprimé au profit d'un hayon plus mince et rectiligne, dans le but de réduire les coûts de fabrication. À l'intérieur, les occupants découvriront une planche de bord épurée avec un immense écran tactile dont le design s'inspirera des nouvelles A6, A7 et A8.

Sous le capot, un moteur 100% électrique fait partie des rumeurs. Même si cette motorisation ne saurait tarder suite au délaissement par Audi (et Volkswagen) du diesel en Amérique du Nord, il est déjà établi qu'une version e-tron hybride rechargeable sera au programme. Le moteur de série sera vraisemblablement un nouveau quatre cylindres TFSI à essence de 1,5 litre. Quant à la venue du bouillant RS Q3 de 400 chevaux, on peut toujours rêver à 2020 ou 2021, car il serait logique qu'il remplace la berline RS 3 à cause de la popularité croissante des VUS et multisegments en territoire nord-américain.

Une valeur sûre

D'ici le dévoilement du nouveau Q3, qui devrait s'effectuer en début d'année lors des salons automobiles, jetons un coup d'œil au modèle actuel. Peu importe la déclinaison (Komfort, Progressiv ou Technik) ou l'ensemble d'équipement choisi (Sport ou S line Competition), le moteur demeure le vaillant quatre cylindres de 2,0 litres et 200 chevaux qu'on retrouvait dans l'ancien Volkswagen Tiguan. De base, la boîte automatique Tiptronic à six rapports transmet la puissance uniquement aux roues avant tandis que l'option quattro (de 2 500 $) divise et redirige le couple vers les quatre roues. Par rapport à la concurrence, la boîte à six rapports semble désuète et l'absence d'un septième et d'un huitième rapports augmente la consommation. En contrepartie, cette boîte mécanique a fait ses preuves et sa rapidité d'exécution permet d'effectuer des dépassements vifs et sécuritaires.

Sur la route, le comportement du Q3 se compare à celui d’une A3, profitant de bons réglages du châssis, de la suspension et de la direction – une recette qu'Audi maîtrise à la perfection grâce aux conseils de Volkswagen qui s'y connaît en matière de véhicules compacts. Le seul bémol concerne le diamètre de braquage qui est plus grand que celui du Q5. Mais n'ayez crainte, vous n'aurez aucune difficulté à vous faufiler dans la circulation dense; seuls les stationnements étroits vous donneront du fil à retordre.

Malgré ses dimensions réduites, le Q3 offre suffisamment d'espace pour quatre adultes. Les sièges avant offrent un bon soutien latéral. Toutefois, l'étroitesse des portes arrière oblige les personnes de grand gabarit à faire quelques contorsions pour s'extirper de la cabine. L'apparence du tableau de bord n'est pas à la dernière mode malgré ses appliques métallisées et le gros boudin du volant, néanmoins, la finition est minutieuse et l'ergonomie respecte le bon sens.

Feu vert

  • Comportement routier
  • Moteur performant et éprouvé
  • Rouage quattro efficace
  • Finition intérieure minutieuse
  • Tarifs raisonnables

Feu rouge

  • Places arrière étriquées
  • Tableau de bord tristounet
  • Volume du coffre
  • Long diamètre de braquage
  • Options trop nombreuses

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesAudi dévoile le Q3 Sportback aux allures de coupé
Un moyen que les constructeurs automobiles ont trouvé afin de capitaliser encore plus sur l’appétit grandissant des consommateurs pour les véhicules utilitaires est d’ajouter des versions coupés. Audi a d’abord tenté sa chance avec le Q8 , qui est essentiellement un Q7 plus sportif, et voilà qu’elle nous refait le …
Commentaires