BMW Série 3 2019: La septième génération

La Série 3 est la voiture qui représente l’âme de la marque bavaroise et celle dont la diffusion est la plus étendue.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

2019 marquera l’arrivée de la septième génération de la Série 3, qui répond au nom de code G20, et dont le style est nettement calqué sur celui de la plus grande Série 5. Même si les ventes de berlines, ainsi que des coupés et cabriolets qui en sont dérivés, sont en décroissance par rapport aux VUS et autres multisegments, il n’en demeure pas moins que des voitures comme la Série 3 sont d’une importance stratégique pour les constructeurs qui les produisent.

BMW a beau faire flèche de tout bois et multiplier ses modèles de VUS en proposant de nouvelles variantes, la Série 3 représente l’âme du constructeur, même si le prestige et le rayonnement de la marque sont aujourd’hui assurés par des voitures au style spectaculaire comme le nouveau Coupé de Série 8. Chez BMW, la Série 3, née en 1975 au départ de la 2002, est la voiture la plus emblématique de la marque et celle dont la diffusion est la plus étendue, atteignant la barre des dix millions d’exemplaires produits en 2015.

Plusieurs prototypes de cette Série 3 ont été photographiés sur le vif au cours de l’été 2018, alors que les ingénieurs roulaient à bord de voitures camouflées pour une dernière phase d’essais menée avant le dévoilement du nouveau modèle. Ce sont ces photos prises à la dérobée qui permettent de déterminer que la partie avant de la nouvelle Série 3 adopte un design très similaire à celui de la Série 5, avec des naseaux qui viennent maintenant rejoindre les blocs optiques. La Série 3 conserve aussi les codes stylistiques propres à BMW avec son long capot avant plongeant, ses porte-à-faux courts et son pilier C qui intègre le fameux Hofmeister Kink, si cher aux stylistes de la marque. La nouvelle Série 3 n’annonce donc pas une révolution, mais plutôt une évolution côté style.

Un habitacle plus techno

C’est dans l’habitacle que la métamorphose est la plus prononcée puisque les cadrans circulaires du bloc d’instruments sont troqués pour un grand écran couleur dont l’affichage est personnalisable, tout comme dans le nouveau coupé de Série 8 et le nouveau VUS X5. La toute dernière génération du système de télématique iDrive est au programme, avec écran tactile doublé du traditionnel sélecteur rotatif, à l’instar de la Série 8.

Sur le plan technique, la Série 3 de septième génération est élaborée sur la plate-forme CLAR, partagée avec la récente Série 5 et le VUS X3, et c’est pourquoi elle est plus longue que le modèle antérieur. Cette plate-forme permet à la Série 3 d’être plus légère, grâce à un usage étendu d’éléments réalisés en aluminium, ce qui devrait être un gage d’agilité bonifiée et d’une dynamique légèrement plus relevée. Côté motorisations, la Série 3 est toujours animée par une véritable palette de moteurs comptant trois, quatre ou six cylindres et carburant au diesel ou à l’essence en fonction des marchés où elle est commercialisée.

M3 et motorisation électrique en approche

Une déclinaison à motorisation hybride rechargeable est au programme, et on s’attend à ce qu’une Série 3 à motorisation électrique voie le jour en 2020, soit à peu près en même temps que la variante Gran Turismo à motorisation conventionnelle. Entretemps, la M3 fera son entrée, avec un moteur six cylindres biturbo associé à un dispositif d’hybridation légère alimenté par un système électrique de 48 volts.

D’ici à l’arrivée de la septième génération, les modèles actuels de la Série 3 poursuivent leur route dans ce qui sera chez nous une année de transition pour ce modèle phare de la marque bavaroise. Avec ses configurations de type berline et familiale, et ses moteurs variés comprenant un bloc diesel ainsi qu’une motorisation hybride rechargeable en plus du fabuleux six cylindres en ligne de la 340i et du six cylindres turbocompressé de la M3, la Série 3 actuelle peut répondre aux goûts d’une vaste panoplie d’acheteurs. Face à des rivales directes plus récentes comme l’Audi A4 et la Mercedes-Benz de Classe C, l’actuelle Série 3 accuse cependant un certain retard, particulièrement au niveau de la qualité des matériaux utilisés dans l’habitacle ainsi que de l’intégration des systèmes de sécurité avancés.

Idem pour la dynamique qui est maintenant en retrait par rapport à une concurrence plus relevée. Cependant, BMW est encore et toujours une marque reconnue pour l’excellence de ses moteurs à six cylindres en ligne, qui sont aussi souples que performants. Si Mercedes-Benz a décidé récemment de délaisser les moteurs V6 pour adopter une architecture de moteurs à six cylindres en ligne, c’est en grande partie à cause du succès obtenu par le constructeur bavarois qui est toujours demeuré fidèle à ce type de moteur.

Feu vert

  • Excellent comportement routier
  • Gamme étendue de variantes
  • Style réussi
  • Moteurs six cylindres performants

Feu rouge

  • Dégagement accordé aux places arrière
  • Prix corsés
  • Tarif des options
  • Roulement très ferme (M3)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Pleins feux surAudi A4 2020 : à l'essai cette semaine
Le Guide de l’auto est en route vers Bolzano en Italie pour un premier contact avec l’Audi A4 qui fait peau neuve pour 2020. Bien qu’elle ait été entièrement renouvelée il y a trois ans, la quatrième génération de la A4 doit maintenir le rythme face à une concurrence toujours …
Commentaires