Kia Niro 2019: Écolo et pratique

Élégant, polyvalent et doté d’une motorisation hybride économique, le Niro a plusieurs atouts plaidant en sa faveur.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

La popularité des voitures hybrides est sans cesse croissante et on ne parle pas uniquement de la Toyota Prius. En effet, de nombreux constructeurs ont développé des voitures à propulsion hybride ou hybride rechargeable quand ce n’est pas entièrement à énergie électrique. Kia suit cette tendance depuis quelques années et a même concocté un Soul totalement électrique qui connaît sa part de succès.

Mais pour intéresser les personnes à une voiture familiale à vocation plus écologique, on a créé le Niro qui partage une bonne partie de ses organes mécaniques avec la Hyundai Ioniq. Cependant, cette dernière se décline déjà en versions hybride, hybride rechargeable et enfin 100% électrique.

Kia a été plus conservateur en proposant le Niro en variante hybride seulement. Toutefois, au cours des mois à venir arrivera une version hybride rechargeable. Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’attendre pour considérer l’offre actuelle qui est vraiment fort attrayante.

Élégante et pratique

Pour se démarquer des modèles de la division Hyundai, les Kia ont des lignes plus sport, un équipement un tantinet plus complet et un comportement routier que l’on dit un peu plus pointu. Sans vouloir voler le punch, cette dernière affirmation n’est pas nécessairement un facteur important.

En tout premier lieu, les stylistes ont conçu un modèle cinq portes de type familial, ce qui permet de bénéficier de caractéristiques plus pratiques que celles des versions Ioniq. En outre, ils ne se sont pas contentés de dessiner une boîte carrée. Les formes ont été élargies, une applique en bas des parois donne du caractère, sans oublier naturellement l’incontournable grille propre à la marque. La partie arrière est vraiment dépouillée, mais quand même réussie avec des feux horizontaux à DEL tandis qu’en partie inférieure, une section centrale est réservée à la plaque d’immatriculation qui rompt l’uniformité.

Comme dans tous les produits de ce constructeur, l’habitacle est d’une bonne finition et sa présentation est raffinée. De plus, il faut souligner que l’équipement de série – selon les déclinaisons – est plus généreux que celui de la concurrence. Et contrairement à la tendance actuelle, l’écran d’affichage n’est pas en relief sur la planche de bord, mais intégré à celle-ci. Mesurant sept pouces, celui-ci est un peu juste.

Les moutures dotées d’un siège du conducteur à réglage électrique permettent d’optimiser la position de conduite. Par contre, comme tous les véhicules de cette catégorie, les places arrière sont réservées à des personnes de taille moyenne tout au plus.

Le coffre à bagages est passablement généreux avec une capacité de 635 litres quand les dossiers arrière sont relevés et de 1 789 litres lorsqu’ils sont abaissés.

Le juste milieu

En attendant l’arrivée de la version hybride rechargeable, une seule motorisation est disponible, celle combinant un moteur quatre cylindres 1,6 litre de cycle Atkinson avec un moteur électrique pour une puissance totale de 139 chevaux et un couple de 195 livres-pied. Et contrairement à la majorité des modèles concurrents, ce n’est pas une boîte de vitesses à rapports continuellement variables qui est utilisée, mais une boîte automatique classique à double embrayage qui se fait apprécier en tout temps.

Il faut souligner également que les batteries sont placées sous le siège arrière, ce qui favorise un espace de chargement arrière très généreux. On n’est pas handicapé par une batterie mal logée. Détail d’importance, le système hybride a été développé dans les laboratoires de Kia-Hyundai. Autre détail, afin d’alléger le poids, on a fait appel à des matériaux légers et de l’acier de haute qualité, produits dans les usines de ce constructeur.

On peut qualifier l’insonorisation de bonne tandis que le comportement routier se veut dans la moyenne. Le Niro n’est pas un véhicule sport, mais il est capable d’affronter des conditions routières qui nous obligeraient à lever le pied si l’on était au volant d’un autre véhicule. Néanmoins, sur certaines surfaces, la suspension risque de paraître sèche et la direction pourrait être plus précise.

La consommation de carburant enregistrée a été légèrement inférieure à 5,0 L/100 km, ce qui n’est pas à dédaigner compte tenu du caractère pratique du véhicule. Et lorsque la version hybride rechargeable sera disponible, ses 42 km d’autonomie seront un autre atout plaidant en sa faveur.

Feu vert

  • Silhouette élégante
  • Équipement complet
  • Consommation intéressante
  • Intégration Apple CarPlay et Android Auto
  • Boîte à double embrayage agréable

Feu rouge

  • Puissance un peu juste
  • Version électrique en attente
  • Écran d’affichage petit
  • Traction seulement
  • Version de base un peu dépouillée

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ÉlectriqueEn studio : plus d'autonomie pour la Chevrolet Bolt 2020
Avec le journaliste du Guide de l'auto Antoine Joubert accompagné de Daniel Melançon, il est question aujourd’hui de la Chevrolet Bolt EV 2020 . On fait le tour de ses avantages face aux modèles concurrents et il y en a plusieurs… Vous y retrouvez-vous sur le marché des voitures 100% …
Los AngelesLe Kia Niro 2020 gagne en style et en sécurité
Le multisegment sous-compact hybride Kia Niro a vu le jour il y a trois ans, donc l’heure est venue de lui donner une mise à jour de mi-mandat. C’est exactement ce qu’a dévoilé la compagnie au Salon de l’auto de Los Angeles 2019 cette semaine. « C’est difficile d’améliorer une …
Commentaires