Lincoln MKC 2019: Celui qui devait renverser la vapeur

Le MKC souffre non pas de faiblesses particulières, mais bien d’une crise d’identité puisqu’il porte un écusson Lincoln.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Le secret du succès dans le domaine de l’automobile en 2019 est d’offrir un véhicule utilitaire. Plus précisément, en offrir plusieurs. Lincoln adhère pleinement à cette idée puisqu’il en propose quatre sur les six véhicules (le MKT étant désormais réservé aux flottes) en concession. Malgré ceci et que le produit soit plus intéressant que jamais, Lincoln a toujours du mal à voler la vedette aux marques de luxe allemandes.

Celui qui avait la charge de malmener les Audi Q5, BMW X3 et Mercedes-Benz GLC a reçu une sérieuse leçon tandis qu’il se fait décimer année après année par ces derniers. En fait, en 2017, il n’a réussi qu’à se faire considérer plus souvent que l’ancien – et, à l’époque, très vieux – Infiniti QX50 et sur un pied d’égalité avec le Volvo XC60, lui aussi plus âgé et dispendieux. Pourtant, le MKC fait belle figure. Qu’en est-il alors?

Sur papier, c’est un gagnant

Et pourtant, si l’on vous demandait d’énumérer vos besoins et désirs concernant votre prochain véhicule utilitaire de luxe, le MKC vous comblerait, nous en sommes convaincus.

Commençons avec les groupes propulseurs. Les deux moteurs à quatre cylindres, assortis à une transmission intégrale de série, livrent beaucoup de puissance et réalisent des accélérations fort intéressantes. Le 2,3 litres n’a pas vraiment d’avantage particulier en conduite de tous les jours, donc il vaut mieux considérer le 2,0 litres. La boîte automatique à six rapports fait un bon boulot, que ce soit dans le trafic du mardi matin ou sur la route menant au chalet.

Sur la route justement, le Lincoln MKC se comporte à merveille. Il ne présente aucun défaut majeur qui nous pousserait à ne pas recommander ce véhicule. Les suspensions sont souples, bien en mesure de maintenir un bon niveau de confort sans toutefois compromettre la tenue de route. Le comportement des amortisseurs adaptatifs est modifiable à l’aide des modes Confort, Normal et Sport.

Le raffinement du MKC est assuré en partie par la présence d’un contrôle actif du bruit dans l’habitacle. Du fait que l’on ne remarque rien, démontre à quel point le système est efficace. Le petit utilitaire sport de Lincoln n’a rien à envier à son grand frère, le Nautilus, lorsqu’il s’agit d’accessoires, non plus.

SYNC 3, l’intégration Apple CarPlay et Android Auto ainsi que la radio satellite sont tous de série et accessibles à l’aide de l’écran tactile de huit pouces. Parmi les options sur la version de base figurent un système audio certifié THX, la navigation et un volant chauffant. Le volet sécurité est bien garni. Dans le lot des éléments disponibles, on retrouve un système de stationnement assisté avec aide au recul, un régulateur de vitesse adaptatif et un avertisseur de collision avec assistance de freinage. Comme vous pouvez le constater, il ne manque rien au Lincoln MKC.

La nouvelle face de Lincoln

La grande nouveauté pour 2019 sur le MKC, c’est qu’il adopte la calandre des Navigator et Continental. Elle est de loin plus élégante que la terne et chétive grille qu’elle remplace. Les phares à DEL ont évolué quelque peu, cependant l’ensemble de la carrosserie demeure identique. Les jantes d’origine de 18 pouces manquent de mordant, mais des options se présentent à vous. Justement, si vous sélectionnez le moteur de 2,3 litres, de jolies jantes de 19 pouces se joignent à la fête.

L’habitacle quant à lui est inchangé. Le temps aura rapidement rattrapé la planche de bord qui jadis était originale. L’ergonomie demeure bonne, en revanche, la présentation et certains des matériaux ne sont pas du calibre de la berline MKZ…

L’espace abonde pour quatre passagers, mais il est possible d’en accueillir trois sur la banquette arrière. Les sièges avant sont confortables pour les longues randonnées pendant que les occupants à l’arrière naviguent sur Internet grâce à Lincoln Connect et sa connectivité Wi-Fi 4G LTE de série.

Lincoln se vante que près d’un acheteur sur deux de MKC est une vente dite « de conquête ». Ces consommateurs délaissent leur Mercedes-Benz ou Lexus en faveur d’un Lincoln. Nous ne doutons pas de la véracité des dires de la marque de luxe de Ford, par contre, les ventes du MKC sont généralement à la baisse depuis 2017.

Ford a entrepris plusieurs démarches pour mousser l’attrait du produit et de la gamme. Il a introduit un service de conciergerie pour vous assister avec des solutions pour votre véhicule Lincoln, ainsi qu’un service de ramassage et de livraison de véhicule lors des entretiens. Lincoln et le MKC ont de tout pour plaire et satisfaire, et pourtant… Est-ce que l’identité de Lincoln est toujours en question? Est-ce que le nouveau Nautilus sera celui qui renversera la vapeur? Car les consommateurs, eux, ne sont pas convaincus par le MKC.

Feu vert

  • Moteurs turbo performants
  • Bonnes aptitudes routières
  • Nouvelle calandre
  • Habitacle silencieux

Feu rouge

  • Consommation élevée
  • Absence de prestige de la marque
  • Habitacle vieillot
  • Espace restreint aux places arrière

Partager sur Facebook
Commentaires