Toyota Avalon 2019: Diminuer l’âge moyen de l’acheteur

L’Avalon a maintenant de quoi offrir aux moins de 85 ans. Un essai, et vous serez convaincus… si vous magasinez une grosse berline, bien entendu.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

L’ère de la berline tire à sa fin et bien honnêtement, ça m’indiffère. Le format tricorps de la berline n’a plus le panache qu’on pouvait lui attribuer il y a quelques décennies. Règle générale, selon moi, l’achat d’une quatre portes aujourd’hui semble plutôt un manque d’imagination de la part du propriétaire et une opportunité manquée de se procurer un véhicule doté d’un hayon plus pratique. À l’exception de la Toyota Avalon, ou de sa sœur non identique, la Camry, par contre.

Moi aussi, je suis un peu décontenancé par mes propres dires. Cependant, la nouvelle Camry, l’hybride tout particulièrement, est une excellente voiture en tous points. L’Avalon est une Camry+, alors imaginez le produit! Malheureusement, on ne retrouve l’Avalon hybride que chez nos voisins du Sud et je suis convaincu que la cause de cette omission est la nouvelle Lexus ES, le Canada n’étant pas suffisamment populeux pour justifier la cohabitation des deux véhicules.

Sobre, élégante et belle

La catégorie des grosses berlines perd du terrain au même titre que le Prince William perd ses cheveux. Malgré la baisse marquée de l’intérêt pour ce genre de voitures, Toyota s’efforce d’en offrir une qui dépasse les attentes. En réalité, le constructeur n’a pas à fournir un effort particulier pour mettre en valeur la nouvelle Avalon, car elle représente en soi l’excellence chez Toyota.

Contrairement aux Lexus, les Toyota n’ont pas à faire de bousculades visuelles pour qu’on les remarque. Voilà pourquoi les Avalon sont moins criardes, malgré le fait que la nouvelle carrosserie se démarque beaucoup de l’ancienne. Les calandres des XSE et Limited ont plus de gueule, mais nous sommes loin de la grille excessive et protubérante des Lexus.

L’arrivée de la XSE me laisse légèrement perplexe, car « Avalon » et « sportive » sont des oxymores. Toyota s’attend à ce que 40% des acheteurs de l’Avalon 2019 optent pour cette version. Son prix de 5 000 $ de moins que la Limited sera probablement l’élément déclencheur. Elle se démarque par une grille de calandre sport, un aileron arrière, des jantes de 19 pouces et quatre embouts d’échappement. La Limited se satisfait de phares et feux à DEL ainsi que de roues de 18 pouces.

L’accueillant habitacle de l’Avalon n’a rien à envier aux Lexus, à l’exception possible de fauteuils massants. Le volant et les sièges, très confortables à l’avant comme à l’arrière, de la Limited essayée étaient revêtus de cuir semi-aniline de couleur cognac d’une beauté remarquable. L’espace abonde dans cette voiture tout comme les accessoires technologiques et de confort. L’Avalon inclut de série Toyota Entune 3.0 App Suite, un système audio JBL de 14 haut-parleurs, la radio satellite, Apple CarPlay, des sièges électriques avant chauffants, un écran de neuf pouces et un écran multifonctions de sept pouces, entre autres..

Il n’y a aucun doute, l’Avalon 2019 est une voiture de luxe. Toutefois, puisque tout ne peut être parfait, j’ai trouvé les commandes des sièges chauffants/ventilés et de l’ajustement de la température de moins bon goût et d’allure bon marché.

La plate-forme TNGA qui rend tout possible

Normalement, on ne parle pas de performances ou de châssis lorsqu’on décrit une grosse berline de luxe, mais dans le cas de l’Avalon, on en fait une exception. La nouvelle architecture globale de Toyota rend la voiture capable d’être à l’aise sur des routes en mauvais état tout comme sur des chemins de campagne sinueux.

La suspension à jambes de force MacPherson est de conception simple, bien que calibrée à perfection pour un agrément de conduite idéal, dans un confort sans faille, sans pour autant endormir le conducteur. J’ai eu un plaisir inattendu au volant de la version Limited. Les amortisseurs jonglaient avec brio les déplacements des masses tout en gardant le caoutchouc bien en contact avec le bitume. La direction répondait aisément à mes apports, tout comme la pédale de frein. À savoir, la XSE propose une suspension calibrée sport et des palettes montées au volant. Encore plus de plaisir? Est-ce possible?

Pendant ce temps, l’accélérateur relié au moteur V6 de 3,5 litres livrait la marchandise. Les gains en puissance du nouveau moteur sont évidents et bien exploités par la boîte automatique à huit rapports contemporaine. Les accélérations sont franches et les dépassements, alors que le moteur révolutionne à plus haut régime, sont vifs.

La priorité de la Toyota Avalon, peu importe sa nouvelle plate-forme et ses performances, demeure le confort et la sérénité. La grande nouveauté pour cette cinquième génération est le plaisir de la conduire. Pour toutes ces raisons, elle s’avère la grosse berline à considérer dans la catégorie.

Feu vert

  • Roulement doux et sportif
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Gamme de prix et équipement
  • Design moderne

Feu rouge

  • Pas de version hybride comme aux É.-U.
  • Quelques commandes bon marché
  • Toujours pas de transmission intégrale

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires