Chevrolet Silverado 2019: Nouveaux moteurs et encore plus de fonctionnalités

Avec cette nouvelle génération de camionnettes, GM force encore la concurrence à réagir.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

En jumelant les ventes du Chevrolet Silverado et du GMC Sierra, on obtient le second véhicule le plus vendu au Canada toutes catégories confondues, tout juste derrière la Série F de Ford. Ce duo de camionnettes pleine grandeur est non seulement le meilleur vendeur de GM, mais sa profitabilité remplit les coffres et permet de dégager les ressources financières nécessaires au développement de véhicules verts, notamment les Chevrolet Volt et Bolt EV.

L’année-modèle 2019 n’est pas un « copier-coller » pour le duo alors qu’une toute nouvelle génération débarque. On a droit à un véhicule plus léger, mais aussi plus imposant avec son empattement et sa longueur supérieurs. Le tout se traduit principalement par un espace de chargement accru dans la caisse avec plus de dégagement pour les passagers, surtout à arrière.

Côté style, on conserve les lignes carrées et plus musclées de l’ancienne génération. Certains préfèrent le design plus classique du Silverado, d’autres la sportivité du Sierra. Tandis que Ford a adopté l’aluminium dans la conception de la carrosserie du F-150, GM demeure fidèle à l’acier, sauf dans le cas de quelques composantes, dont le capot, les portes et le hayon.

Un nouveau hayon Multipro

Parlant du hayon, dans cette guerre ouverte, on ne cesse de se creuser les méninges dans le but de maximiser ses fonctionnalités. Cette année, les ingénieurs de GM ont accouché d’un hayon baptisé MultiPro qui peut être configuré de six manières différentes, notamment pour allonger la caisse ou créer un escalier afin de faciliter l’accès à bord. Un plateau en fibre de carbone (CarbonPro) est aussi disponible, une autre première dans l’industrie.

Trois cabines sont proposées : la classique, que l’on ne voit presque jamais et qui n’a qu’une banquette à trois places; la double qui comprend des demi-portières à l’arrière; et la multiplace, la plus pratique si vous devez fréquemment transporter plusieurs passagers. Viennent ensuite les trois longueurs de caisse et ce qu’il faut retenir, c’est que toutes les combinaisons ne sont pas possibles. Une caisse longue signifie une cabine plus petite, et vice-versa.

On retrouve également une multitude de versions. Chez GMC, le Sierra se décline en livrées SLT, Elevation, Denali – la plus cossue – ainsi que AT4 – l’ancienne All Terrain – qui s’adresse aux amateurs de hors route. Dans le cas du Silverado, c’est huit versions qui sont offertes, assez pour y perdre son latin. Notons toutefois l’ajout des versions Custom Trailboss et LT Trailboss, préparés pour la conduite hors route, et le retour des luxueuses LTZ et High Country.

Moteurs turbo et diesel au menu

Le moteur d’entrée de gamme demeure le six cylindres de 4,3 litres, qui risque de disparaître à terme, mais l’une des deux nouveautés mécaniques, c’est l’arrivée d’un quatre cylindres de 2,7 litres turbocompressé, proposé de série dans les versions de milieu de gamme. Il est tout aussi capable, mais beaucoup plus puissant avec ses 310 chevaux et son couple de 348 lb-pi développés à un régime plus bas. Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports et, comme vous le devinez, on l’a introduit afin de réduire la consommation d’essence. On suit ainsi les traces de Ford avec ses mécaniques EcoBoost.

La majorité des versions des Silverado 1500 et Sierra 1500 seront équipés du V8 atmosphérique de 5,3 litres, un classique. Mais pour 2019, il intègre un nouveau système de gestion dynamique du carburant qui permet au moteur d’opérer avec un seul des huit cylindres sous certaines conditions, optimisant ainsi l’économie de carburant. Lorsque muni de ce système, il est marié à une boîte automatique à huit rapports plutôt qu’à six. Quant au V8 de 6,2 litres, il est toujours réservé aux versions plus huppées.

Le duo sera aussi offert avec un nouveau moteur V6 3,0 litres turbodiesel, ce qui lui permettra de rivaliser avec Ford et Ram. Cette fois, la boîte est une automatique à dix rapports. Avec son prix plus corsé, il s’adresse à ceux qui font beaucoup de route ou qui remorquent régulièrement de lourdes charges, car l’avantage d’une mécanique diesel, c’est sa faible consommation lorsqu’elle travaille fort, tout le contraire d’un moteur à essence.

La guerre est plus que féroce entre les camionnettes pleine grandeur. On a souvent mentionné que le F-150 est l’ultime camionnette de travail, le Ram le plus sportif du lot et les modèles GM, les plus économes en carburant et confortables sur la route. Avec cette nouvelle génération, les Sierra et Silverado profitent pratiquement d’autant de fonctionnalités et côté style, ils sont loin d’être trop sobres.

Feu vert

  • Nouveau moteur diesel
  • Une version pour tous les besoins
  • Habitacle plus spacieux
  • Hayon MultiPro astucieux (Sierra)

Feu rouge

  • Le choix d’une version force les choix de moteurs
  • Les versions plus huppées seront dispendieuses
  • Consommation élevée du V8 de 6,2 litres

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéBientôt un Silverado ZRX pour s’attaquer au F-150 Raptor?
Même après avoir complètement redessiné son Silverado 1500 pour 2019 et apporté diverses améliorations pour 2020 , Chevrolet n’a toujours pas de camionnette hors-route pour rivaliser de près avec le Ford F-150 Raptor , sans oublier le Ram Rebel TRX attendu l’an prochain. Toutefois, les choses pourraient changer à moyen …
Commentaires