Hyundai Sonata 2019: Déjà 30 ans

Une récente balade au volant d’une Sonata Sport à moteur turbo m’a prouvé que cette berline pouvait se montrer non seulement amusante, mais presque sportive. Une belle surprise.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Il y a de cela 30 ans, la Sonata débarquait au pays, en remplacement de la mémorable Stellar. Élégante et volumineuse, cette voiture a tranquillement fait sa marque dans le segment des intermédiaires, et ce, malgré quelques creux de vague rencontrés à la fin des années 90. Il s’agit aujourd’hui du plus vieux modèle Hyundai vendu en sol nord-américain, prouvant qu’il s’est finalement bien établi dans le marché.

Hélas, l’intérêt pour les berlines intermédiaires est en chute libre, et ce, même si elles n’ont jamais été aussi efficaces et compétentes. Avec ce type de voiture, le défi pour les constructeurs est donc de se tenir la tête hors de l’eau pendant que certains autres sont en train de couler. Après la disparition de la Chrysler 200 et de la Ford Fusion, laquelle sera prochainement condamnée? Voilà qui est inquiétant. D’ailleurs, Hyundai vendait l’an dernier seulement 140 000 Sonata sur le marché nord-américain, soit 105 000 unités de moins qu’en 2012. Ouch! Mais non, Hyundai n’a heureusement pas l’intention de jeter l’éponge. Il faut dire que la Sonata est un produit vendu mondialement, notamment du côté de la Chine où elle est très populaire.

10 versions… et quatre motorisations
Jamais la gamme Sonata n’a été aussi complète. Avec un choix de quatre motorisations, Hyundai parvient à satisfaire tout acheteur susceptible de s’y intéresser. D’entrée de jeu, le quatre cylindres de 2,4 litres propose une bonne fiabilité, un bon rendement énergétique ainsi qu’une puissance plus que convenable. Si l’on préfère, on peut opter pour une version Sport à moteur turbo de 2,0 litres et 245 chevaux, pour des sensations franchement surprenantes. Maintenant, l’hybride demeure à mon sens la version la plus intéressante.

D’abord, parlons consommation, le temps de dire qu’elle nécessitera en moyenne entre 5 et 5,5 litres pour franchir 100 kilomètres. Or, à l’inverse des autres berlines intermédiaires hybrides du marché, cette dernière consomme encore moins sur route qu’en milieu urbain. Un argument de taille pour ceux qui effectuent beaucoup de kilométrage. Pourquoi en est-il ainsi? Notamment parce que la Sonata Hybrid fait appel à une boîte automatique conventionnelle plutôt qu’à une CVT. Cela contribue aussi à une conduite plus intéressante, quoiqu’à ce chapitre, la nouvelle Toyota Camry Hybrid a fait de gros progrès.

Générant une puissance combinée de 193 chevaux, la Sonata Hybrid possède de surcroît le muscle nécessaire pour une conduite des plus agréables. Il en va de même pour la version hybride rechargeable, laquelle propose encore un peu plus de puissance, mais pour une masse majorée d’un peu plus de 100 kilos, en raison d’un bloc de batterie de 9,8 kWh. Avec une autonomie 100% électrique d’environ 40 kilomètres, cette dernière n’est hélas offerte que dans sa version la plus luxueuse, ce qui porte la facture à près de 45 000 $. Heureusement, un rabais gouvernemental de 4 000 $ est applicable au Québec, amenuisant ainsi la facture. Sachez également qu’il vous faudra prévoir environ trois heures pour une recharge sur le 240 volts, et près de huit heures sur le 120 volts.

Très confortable, stable et bien insonorisée, la Sonata est une berline que l’on apprécie davantage chaque jour. Il est vrai que les montes pneumatiques de certaines versions sont un brin bon marché et que la direction n’est pas des plus communicatives. En revanche, le confort, la position de conduite et l’ergonomie sans faille du poste de conduite vous feront oublier ces petits éléments.

Une mise à jour qui fait du bien
Aujourd’hui plus élégante que jamais grâce aux retouches esthétiques apportées l’an dernier, la Sonata est l’une des plus aérodynamiques de son segment, avec un coefficient de traînée de seulement 0,24. À bord, l’intégration Apple CarPlay/Android Auto est bienvenue, tout comme la technologie BlueLink, vous permettant de localiser votre véhicule, de le démarrer à distance et même de consulter quelques données techniques le concernant, via votre appareil mobile. C’est cependant le poste de conduite et son aménagement qui parviennent à séduire l’acheteur moyen. Ici, tout a été finement étudié pour un souci optimal d’efficacité, ce qui inclut bien sûr la longue liste de caractéristiques de série.

Avec une facture variant entre 25 000 $ et 45 000 $, la Sonata en offre pour tous les goûts. Non, elle ne possède pas de rouage intégral ni de moteur V6. Et il est clair que son taux de dépréciation sera plus important que celui de la plupart des autres produits de la marque, conséquence d’un marché de moins en moins populaire. Cela dit, voilà une berline qui mérite d’être considérée sérieusement et qui pourrait vous surprendre par ses incitatifs financiers, particulièrement si vous optez pour l’achat plutôt que pour la location.

Feu vert

  • Équipement complet
  • Confort et aménagement intérieur
  • Version hybride efficace
  • Garantie convaincante

Feu rouge

  • Forte dépréciation (faible valeur résiduelle)
  • Version Plug-In Hybrid chère (Limited seulement)
  • Volume du coffre (Plug-In Hybrid)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Hybride/hybride rechargeableLa Hyundai Sonata hybride 2020 aura un toit solaire
Quelques mois seulement après la première mondiale de la Hyundai Sonata 2020 de nouvelle génération, à laquelle nous avons eu un accès exclusif sur les routes de Séoul, le constructeur coréen dévoile aujourd’hui la nouvelle Sonata hybride, équipée d’une technologie avancée de contrôle des changements de rapport et même d’un …
Commentaires