Ford Transit Connect 2019: Si seulement on voulait en vendre…

Le Transit Connect est plus amusant et tout aussi spacieux qu’une fourgonnette, tout en étant drôlement moins gourmand. Mais oui, la facture est passablement salée…

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Histoire vraie. Une amie à moi, aujourd’hui en fauteuil roulant, se cherchait un véhicule adapté pour ses déplacements personnels. Âgée de 40 ans et ayant grandi avec les Ford Aerostar/Plymouth Voyager du paternel, elle n’avait que du dédain pour la Dodge Grand Caravan. La solution? lui dis-je. Le Transit Connect de Ford! Amusant à conduire, différent et surtout, aussi pratique qu’une Dodge Grand Caravan.

Ainsi, elle se rendit chez le concessionnaire, qui lui annonça sur-le-champ d’oublier le projet, ce véhicule étant impossible à obtenir. Étonnée, elle se rendit chez un second concessionnaire, qui lui répéta la même chanson, le vendeur tentant de lui faire comprendre qu’un Ford Escape pourrait probablement convenir à ses besoins. Parce que oui, certains sont prêts à tout pour boucler leur fin de mois, en vendant n’importe quoi à n’importe qui. Conséquemment, cette amie roule aujourd’hui dans une Grand Caravan qu’elle déteste. Pourquoi? Parce que chez Dodge, des Grand Caravan, on en a!

Vous aurez bien sûr compris par cette courte anecdote que le Transit Connect constitue pour moi un véhicule d’une grande efficacité. Or, il ne faut pas s’étonner que les ventes soient aussi symboliques. Ford ne fait aucun effort pour le promouvoir, probablement parce que les coûts de fabrication et d’importation sont élevés. Comprenez aussi que des 2 651 unités vendues l’an dernier au pays, plus de 90% étaient des versions utilitaires destinées à une utilisation commerciale.

Chicago, février 2018
C’est lors du dernier Salon de Chicago que Ford annonçait d’importants changements pour le Transit Connect. Dans une présentation endiablée qui impliquait même l’acteur et blues man James Belushi, on nous annonçait quelques retouches esthétiques, l’arrivée de nouvelles motorisations, de plusieurs technologies récentes et d’une gamme encore plus complète de versions, visant à satisfaire un très large éventail d’acheteurs. Prenons ainsi en considération que Ford sera désormais en mesure de livrer la marchandise, et analysons le produit de plus près.

D’abord, l’espace. Il est génial, et facilement exploitable. Évidemment très généreux dans les versions commerciales, il l’est aussi sur les modèles munis de trois rangées de sièges, lesquels se rabattent pour former un plancher plat, quoi que surélevé. Même le siège du passager avant est repliable à plat, une astuce parfois très appréciable. Confortable pour six ou sept occupants (selon la version), ce fourgon procure également une excellente position de conduite à celui qui s’installe au volant. En fait, cette dernière est non seulement agréable, mais apporte ce petit je-ne-sais-quoi qui ne se retrouve chez aucune autre fourgonnette. Assurément, le poste de conduite bien sculpté, la grande qualité de finition ainsi que le caractère plus européen du véhicule y sont pour quelque chose.

Pour 2019, certains changements sont apportés à bord, notamment au niveau du poste de conduite. On remarque entre autres une planche de bord repensée, qui intègre cet écran tactile de 6,5 pouces où s’immisce une foule d’applications incluant la connexion Wi-Fi et la navigation par Waze.

Place au diesel
Avec les scandales des dernières années les impliquant, les moteurs diesel n’ont pas la cote. Pourtant, plusieurs constructeurs incluent de nouvelles motorisations de ce genre afin bien sûr de diminuer massivement la consommation de carburant de leur véhicule. Ford est l’un de ceux-là, intégrant cette année le diesel au F-150 ainsi qu’au Transit Connect. Dans le cas qui nous concerne, ce moteur de petite cylindrée (1,5 litre) promet un rendement énergétique combiné inférieur à 8 litres aux 100 km. Jumelé à une nouvelle boîte automatique à huit rapports, il sera aussi pourvu de la technologie arrêt/redémarrage. Puis, même chose en ce qui concerne le second nouveau moteur offert, un quatre cylindres de 2,0 litres à injection directe de carburant, qui fera office de moteur de série.

N’ayant pu faire l’essai de ces mécaniques au moment de rédiger cet article, il est évidemment difficile de se prononcer sur leur rendement. Toutefois, le comportement du véhicule déjà très convaincant ne pourra que s’améliorer, ne serait-ce qu’en raison de l’adoption de cette nouvelle boîte à huit rapports. Solide, stable et nettement plus amusant à conduire que n’importe quelle fourgonnette traditionnelle, le Transit Connect est également très robuste. L’utilisation exhaustive des flottes commerciales de ce produit prouve d’ailleurs sa qualité, et ce, même si les premières moutures n’ont pas été exemptes de pépins de jeunesse.

Retenez ainsi que ce véhicule est une sérieuse solution de rechange à la fourgonnette, qu’il ne se fait pas plus pratique pour l’économie d’essence obtenue (sauf Pacifica PHEV) et que la facture passablement élevée est en partie justifiée par sa qualité de fabrication. En espérant seulement que vous puissiez vous le procurer…

Feu vert

  • Qualité de fabrication
  • Comportement routier surprenant
  • Confort et volume intérieur

Feu rouge

  • Disponibilité problématique
  • Facture salée
  • Options nombreuses

Partager sur Facebook
Commentaires