Ford GT 2019: Un objectif très précis

Les Ford GT homologuées pour la route sont construites dans le même esprit que les voitures de course.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

La Ford GT a été créée avec un objectif très précis, soit celui de remporter les 24 Heures du Mans, en 2016, afin de commémorer le cinquantième anniversaire de la victoire de la GT40 à cette même épreuve, en 1966. La conception de la Ford GT a donc été établi en fonction des spécificités du circuit de La Sarthe et de la stratégie à déployer pour remporter cette épreuve mythique entre toutes.

Pour réussir l’exploit, la Ford GT se devait d’être performante, cela va de soi, mais surtout très efficace en consommation de carburant et en aérodynamique. Dans un premier temps, les ingénieurs ont dû calculer la quantité de carburant nécessaire et la consommation à respecter pour compléter l’épreuve en faisant moins d’arrêts aux puits pour ravitailler que la concurrence. Le circuit des 24 Heures du Mans comportant des sections très rapides, il était aussi primordial que la Ford GT soit capable de générer un appui aérodynamique sans que celui-ci ne pénalise indûment la vitesse de pointe. Voilà pourquoi elle est animée par un moteur V6 turbocompressé, et pourquoi la Ford GT La suite est connue, Ford a remporté son pari en gagnant les 24 Heures du Mans en catégorie GTE Pro. Mission accomplie.

Née de la course

Les Ford GT homologuées pour la route sont construites dans le même esprit que celui qui anime la conception des voitures de course, permettant ainsi aux ingénieurs de la marque de peaufiner leur expertise en aérodynamique, en efficience énergétique et dans l’usage de matériaux exotiques, comme la fibre de carbone, dans le but de réduire la masse et d’optimiser les performances.

La construction de ces voitures a été confiée à la firme Multimatic, localisée en Ontario, qui a développé une solide expertise dans la production de coques en fibre de carbone pour voitures exotiques commercialisées en série limitée, comme la Aston Martin One-77. Les portières sont en élytre, le design de l’habitacle reprend la philosophie minimaliste d’une voiture de course, le volant est constitué de deux parties horizontales intégrant plusieurs boutons de contrôle, alors que les sièges peuvent recevoir un harnais de sécurité à six points d’ancrage.

Le moteur V6 est suralimenté par deux turbos dont la vitesse de rotation est maintenue à 20 000 tours/minute lorsque les modes de conduite Sport ou Piste sont sélectionnés, histoire d’éliminer le délai de réponse à la commande des gaz. C’est du sérieux. La sélection du mode Piste commande également l’abaissement de la coque sur cinquante millimètres afin de maximiser l’appui aéro en réduisant le volume d’air qui passe sous la voiture. L’aileron arrière se soulève d’une vingtaine de centimètres et se braque même à la verticale lors du freinage de façon à servir d’aérofrein, la Ford GT émulant ainsi les McLaren à ce chapitre. Sur le circuit de Calabogie en Ontario, où s’est déroulé la majeure partie de son programme de mise au point, la Ford GT, homologuée pour la route et chaussée de pneumatiques de série, est presque aussi rapide qu’une authentique voiture de course de type Radical.

Une production limitée

250 exemplaires par année pour une production totale de 1 000 voitures d’ici 2020, voilà le programme pour la Ford GT qui commande un prix de 450 000 $ US plus le coût des options. Ford propose même une version « Heritage », qui rend hommage à la GT40 Mark IV avec laquelle Dan Gurney et A.J. Foyt ont remporté les 24 Heures du Mans en 1967, et qui affiche une carrosserie de couleur rouge ornée d’ovales de couleur blanche et du chiffre 1, en noir, sur les flancs et le capot avant.

La diffusion très limitée de la GT fait en sorte que Ford « choisit » ses clients qui doivent s’engager à conserver leur voiture pendant au moins deux ans avant de pouvoir la revendre. L’un de ces clients, le lutteur professionnel John Cena, a dérogé à cet engagement en vendant sa voiture et Ford a décidé de le poursuivre devant les tribunaux. La cause n’est toujours pas entendue, et sa résolution risque d’avoir un impact sur de possibles futures transactions si le juge invalide la requête de Ford, permettant aux propriétaires de réaliser un profit faramineux en revendant leurs voitures.

Aussi convoitée qu’exclusive, la Ford GT fait la démonstration de ce qui est possible lorsqu’une marque se donne un objectif clair et précis, ainsi que des moyens permettant de le réaliser. Dans une certaine mesure, chacune des 1 000 voitures qui seront produites d’ici 2020 commémorera la victoire de Ford à l’épreuve la plus exigeante en sport automobile.

Feu vert

  • Aérodynamique très étudiée
  • Moteur très performant
  • Tenue de route fabuleuse
  • Technologies de pointe

Feu rouge

  • Habitacle austère
  • Coffre minuscule
  • Diffusion limitée
  • Accès à bord difficile

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

GoodwoodFord GT Mk II : encore plus de folie!
Ford nous avait fait miroiter une nouvelle version de sa super sportive GT la semaine dernière et voilà qu’elle se révèle dans le cadre du Festival de la vitesse de Goodwood, en Angleterre. La Ford GT Mk II est une édition limitée exclusivement conçue pour la piste et qui atteint …
Voitures anciennesFord GT40 : une histoire qui mérite d'être racontée
L’histoire de la GT40 commence par une rivalité entre deux hommes au caractère trempé : Henry Ford II et Enzo Ferrari. En 1963, le premier veut racheter la compagnie du second. L Les négociations sont très avancées, mais Enzo Ferrari se retire à la dernière seconde. Henry Ford II se …
Commentaires