Land Rover Range Rover 2019: Dans le collimateur

La mission du Range Rover : rester dans le coup face à une concurrence tous azimuts qui ne se gêne pas pour venir chasser sur ses terres.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Le créneau des VUS de grand luxe a longtemps été la chasse gardée de Land Rover avec son modèle Range Rover qui a atteint le statut d’icône de l’automobile. La marque anglaise s’est cependant retrouvée avec une sérieuse concurrence lorsque les constructeurs allemands se sont lancés dans le créneau des VUS, et voilà maintenant que des marques de très grand luxe comme Bentley avec le Bentayga et Rolls-Royce avec le Cullinan veulent se tailler une part de ce marché très lucratif.

Plus que jamais, le Range Rover est dans le collimateur des marques rivales alors que Land Rover célébrait son 70e anniversaire en 2018. Pour souligner l’occasion, et rappeler à tous la primauté du Range Rover qui existe depuis 1948, Land Rover a décidé de présenter en première mondiale au Salon de l’auto de Genève une nouvelle déclinaison SV de style coupé qui rend hommage au tout premier Range Rover qui avait lui aussi une configuration à trois portes. Les dimensions du SV Coupé sont identiques à celles des autres déclinaisons, mais le nouveau venu affiche une carrosserie inédite, chacun des panneaux ayant été modifié à l’exception du capot et de la partie inférieure du hayon.

Afin de rivaliser avec les Bentayga et Cullinan, l’habitacle du Range Rover SV Coupé fait la part belle aux boiseries composées d’essence de noyer et de palissandre, entre autres, et adopte une configuration à quatre sièges avec teintes différentes à l’avant et à l’arrière selon quatre combinaisons, quoique l’acheteur puisse aussi opter pour un habitacle de facture plus conventionnelle avec sellerie monochrome. Le Range Rover SV Coupé emprunte la console centrale à écran tactile du Range Rover Velar, mais le reste de la planche de bord est identique à celle du Range Rover. Quatre couleurs extérieures sont au catalogue, et l’acheteur peut même personnaliser son véhicule en fournissant un échantillon de la couleur souhaitée pour la carrosserie.

La production sera limitée à 999 exemplaires, et tous seront animés par le moteur le plus puissant de la marque, soit le V8 de 5,0 litres suralimenté par compresseur et développant 557 chevaux, que l’on retrouve sous le capot du Range Rover SVAutobiography.

Au volant du SVAutobiography Dynamic

Jusqu’à l’arrivée sur le marché du SV Coupé, les variantes SVAutobiography trônent au sommet de la gamme Range Rover et se déclinent en deux versions, soit avec un empattement allongé mettant l’accent sur le confort ou avec un empattement ordinaire priorisant la dynamique et qui adopte la nomenclature Dynamic. Cette plus récente variante s’adresse à la clientèle qui veut conduire plutôt que se faire conduire, et c’est la raison pour laquelle sa carrosserie a fait l’objet de quelques retouches afin de lui donner un air plus sportif.

Lors d’une prise en main de ce modèle en Californie, le SVAutobiograhy Dynamic s’est comporté avec un aplomb remarquable, malgré un poids de plus de deux tonnes et demie métriques, grâce à des suspensions aux calibrations plus fermes et une direction un peu plus rapide. La sonorité du V8 suralimenté par compresseur n’est pas aussi affirmée que celle d’un Range Rover Sport SVR, mais demeure très satisfaisante, et l’accélération à pleine charge permet d’atteindre 100 km/h en cinq secondes et des poussières. Évidemment, la consommation de carburant en souffre avec une moyenne qui va jouer entre 15 et 20 L/100 km, selon le style de conduite.

Une motorisation hybride rechargeable

Avec le Range Rover P400e, Land Rover se met à la motorisation hybride rechargeable, histoire de composer avec les normes toujours plus strictes, dont celles qui tarifent le mouvement des véhicules dans les grands centres urbains et dont les hybrides rechargeables sont exemptés. La motorisation est composée du bloc thermique quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé et d’un moteur électrique, développant l’équivalent de 114 chevaux, alimenté par une batterie lithium-ion de 13,1 kWh. La puissance totale est chiffrée à 398 chevaux et le couple maximal à 472 livres-pied.

Comme le moteur électrique est logé dans la boîte automatique à huit rapports, le Range Rover P400e peut se déplacer en ne consommant que des électrons jusqu’à une vitesse maximale de 137 km/h, alors que le constructeur annonce une autonomie de 51 kilomètres en mode électrique tout en précisant qu’il est également possible de piloter le P400e en conduite hors route dans le silence le plus complet avec la mobilité électrique. Le conducteur peut décider lui-même de prioriser le mode de conduite souhaité ou de laisser le véhicule déterminer s’il est préférable de rouler en mode électrique ou essence.

Avec ces nouvelles déclinaisons, le Range Rover élargit sa gamme afin de rester dans le coup face à une concurrence tous azimuts qui ne se gêne pas pour venir chasser sur ses terres.

Feu vert

  • Style intemporel
  • Moteur V8 suralimenté puissant
  • Habitacle luxueux
  • Confort et silence de roulement

Feu rouge

  • Prix élevé
  • Fiabilité perfectible
  • Gabarit imposant
  • Poids élevé

Partager sur Facebook
Commentaires