Volvo S60 2019: L'effet scandinave

Une Volvo moderne typique. Elle affiche un très beau design, est confortable et adopte un comportement routier rassurant.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Les nouvelles S60 et V60 sont élaborées sur la plate-forme SPA (Scalable Product Architecture), qui sert également de base au XC60 ainsi qu’à tous les véhicules de la série 90. Cette nouvelle architecture permet au constructeur suédois de proposer deux autres modèles qui gagnent en dimensions ainsi qu’en habitabilité par rapport à ceux de la génération précédente. Fait remarquable, c’est la V60 qui a devancé la S60 sur le marché, les familiales ayant toujours fait partie de l’ADN de Volvo.

Premier constat, la V60 2019 a de la gueule et elle attire les regards. L’usage de la plate-forme SPA a permis aux designers de créer une familiale aux proportions très équilibrées et qui affiche des lignes sportives, presque athlétiques. La filiation avec la plus grande familiale V90 est évidente, mais la V60 se distingue avec ses flancs plus courbés et sa partie arrière plus verticale, histoire de bonifier l’espace de chargement et la polyvalence.

Quelques éléments de style ont été modifiés par rapport à la V90. Du nombre, on remarque que le motif de la calandre présente des angles, et que les blocs optiques sont inédits puisque le manche du « marteau de Thor » se prolonge jusque vers la calandre sur la V60. Comparée au modèle antérieur, la nouvelle V60 est plus basse, plus longue, et roule sur un empattement qui a progressé, autorisant une meilleure habitabilité.

À l’intérieur, on constate que le design de la planche de bord est conforme à celui que l’on retrouve dans le XC60, mais que celle de la familiale est amincie par rapport au VUS. Comme c’est maintenant la norme chez Volvo, l’écran central tactile en couleurs domine, et les superbes appliques en bois ainsi que les subtiles touches de chrome ont pour effet de créer une ambiance à la fois moderne et épurée, dans la plus pure tradition scandinave. Une sellerie en cuir est au programme, mais Volvo propose aussi en option sans frais une sellerie textile appelée City Weave qui est d’un très bel effet.

Comme toujours chez Volvo, les sièges avant sont très confortables et comportent des fonctions de chauffage, ventilation et de massage sur la livrée haut de gamme Inscription. Le gain en empattement signifie que les nouvelles S60 et V60 accordent plus de dégagement pour les jambes des passagers arrière, mais il faut noter qu’il est difficile, voire impossible, de loger ses pieds sous les sièges avant si ceux-ci sont abaissés au maximum. Le volume de chargement de la V60 est chiffré à 529 litres avec tous les sièges en place, ce qui permet de charger quatre valises rigides de format moyen sans problème.

Suralimentation simple ou double

Dans un premier temps, la série 60 ne sera disponible qu’en configuration T5 à traction et T6 à rouage intégral, animées par le même moteur quatre cylindres de 2,0 litres suralimenté par turbocompresseur sur la T5, et doté d’une double suralimentation sur la T6 qui ajoute un compresseur volumétrique. La version T8 Twin Engine à motorisation hybride rechargeable s’affichera au catalogue en cours d’année 2019, et il n’est pas exclu que Volvo annexe la T6 Twin Engine à la gamme par la suite, ces deux motorisations hybrides permettant aux S60/V60 de parcourir jusqu’à 45 kilomètres en mode électrique, selon le constructeur.

Un comportement rassurant

En accélération franche, la T6 est carrément surprenante et peut abattre le sprint de 0-100 km/h en moins de six secondes. À vitesse d’autoroute, la vie à bord est sereine, puisque l’insonorisation est réussie et que le niveau de confort est très bon. La voiture est également équipée du système d’assistance à la conduite Pilot Assist, qui guide la voiture dans sa voie sur l’autoroute tant et aussi longtemps que le conducteur exerce une certaine pression sur le volant, et tous les systèmes de sécurité avancée développés par le constructeur font partie de la dotation de série.

Sur les routes de montagne, la V60 essayée a fait preuve d’un très bel aplomb et se montrait bien équilibrée. On peut la conduire de façon très sportive, mais elle vous fait rapidement comprendre que ce n’est pas sa tasse de thé, sa dynamique étant un peu en retrait par rapport aux rivales allemandes. La direction est précise et directe mais ne procure pas beaucoup de ressenti et la voiture est très stable en virage, sans toutefois vous inviter à la pousser davantage. En quelques mots, la série 60 préfère une conduite souple et coulée.

En conclusion, les nouvelles S60 et V60 sont des Volvo modernes typiques. Elles affichent un très beau design, elles sont confortables et adoptent un comportement routier rassurant. Volvo est aujourd’hui sur une belle lancée, et la nouvelle série 60 devrait permettre à la marque de poursuivre sa croissance au pays.

Feu vert

  • Style réussi
  • Moteurs efficaces et performants
  • Pratique et polyvalente
  • Systèmes de sécurité avancés

Feu rouge

  • Pas aussi dynamique que certaines rivales
  • Arrivée tardive des motorisations hybrides
  • Dégagement parfois compromis aux places arrière

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires