Porsche Panamera 2019: Le choix des armes

La Panamera propose une certaine conception du luxe et de la performance dans la poursuite de sa mission d’allier sportivité et confort.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

La Panamera propose une certaine conception du luxe et de la performance dans la poursuite de sa mission d’allier sportivité et confort. Elle a délaissé le physique ingrat de sa première génération lors de la refonte en profondeur d’il y a deux ans, pour devenir plus élancée et plus athlétique. L’arrivée des Sport Turismo l’an dernier a aussi permis à Porsche d’étoffer sa gamme avec ces déclinaisons présagées par le concept du même nom présenté au Mondial de l’automobile de Paris en 2012.

Côté look, les deux configurations de la Panamera sont très similaires, et ce n’est qu’à partir des portes arrière que les Sport Turismo marquent leur différence avec une ligne de toit se prolongeant à l’horizontale et une partie arrière moins inclinée, gage d’une polyvalence plus affirmée avec quelque cinquante litres de plus d’espace de chargement. Elles sont également disponibles avec une banquette arrière offrant trois places, celle du centre chevauchant le tunnel de transmission, et fractionnable dans une proportion de 40/20/40.

Les Sport Turismo ont en plus un aileron de toit mobile, qui remplace celui fixé à la base du hayon de la berline, lequel se déploie et s’incline selon trois positions, histoire d’affiner l’aérodynamique ou de réduire la déportance à haute vitesse. Les goûts ne se discutent pas mais, à mon humble avis, les Sport Turismo sont les plus réussies sur le plan du style, et la bonification de la polyvalence leur permet de marquer des points des deux côtés de l’échiquier. Par contre, si le dégagement pour les jambes des passagers arrière est un critère important pour vous, les versions Executive, à empattement allongé, ne sont disponibles que sur la Panamera.

Peu importe la configuration, la palette des motorisations V6 et V8 est large, et les variantes à motorisation hybride, qui associent le V6 ou le V8 biturbo à un moteur électrique alimenté par des batteries, permettent de rouler sur près de 50 kilomètres sur la seule énergie des électrons. Toutefois, même si ces variantes souffrent d’un excès de poids en raison de la masse des batteries, les performances ne sont pas en retrait, la Panamera Turbo S E-Hybrid se permettant d’abattre le 0-100 km/h en 3,4 secondes, malgré son poids de plus de deux tonnes métriques, grâce à une puissance totale combinée de 680 chevaux et un couple maximal impressionnant de 626 livres-pied. C’est lourd, mais ça décolle assez furieusement, merci.

C’est un peu pareil pour ce qui est de la dynamique, où la masse élevée fait en sorte que les Panamera à motorisation hybride n’ont pas l’agilité d’une 911 Carrera, mais ces grandes voitures tirent tout de même leur épingle du jeu en étant plus performantes en tenue de route que leurs rivales.

En montant à bord, le conducteur doit prendre le temps d’apprivoiser l’interface à écran de la Panamera. Exit la myriade de boutons que l’on retrouvait sur le modèle antérieur : aujourd’hui, ce sont des commandes tactiles et de superbes écrans couleur avec menus déroulants. En s’assoyant à l’arrière d’une Panamera Executive à empattement allongé, il est possible d’apprécier le confort souverain et la vie à bord très sereine de cette voiture qui fait le plein d’équipements et d’accessoires. Connectivité Wi-Fi et Bluetooth, Apple CarPlay, chaîne audio Burmester, stores à commandes électriques, sièges chauffants et ventilés avec fonction de massage étant au nombre des fonctionnalités et équipements de notre voiture d’essai.

Qu’il s’agisse d’une Panamera ou d’une Sport Turismo, le prix demandé et les tarifs des options frisent parfois l’indécence, Porsche étant passé maître dans l’art de maximiser les profits. La seule lecture du catalogue des options suffit d’ailleurs à flanquer le vertige! Elles sont belles et performantes, mais elles sont loin d’être données, ces Panamera…

Une troisième Panamera en approche?

À l’heure actuelle, on compte plus de vingt déclinaisons de la 911 Carrera qui représentent autant de variations sur un même thème. Sans être aussi prolifique, la gamme Panamera, qui s’est étoffée avec la Sport Turismo, pourrait s’enrichir de nouvelles variantes de style coupé à moteur avant selon les rumeurs actuelles. Cette éventuelle Panamera à deux portes pourrait reprendre le label 928, évoquant ce modèle disparu il y a longtemps, et permettre à Porsche d’opposer une rivale directe à la nouvelle BMW de Série 8. Histoire à suivre.

La Panamera, c’est la 911 des familles. Elle n’est pas aussi iconique que la Carerra, et sa dynamique est en retrait par rapport aux authentiques sportives de Porsche, mais elle se présente comme une solution beaucoup plus stylée et tout aussi polyvalente au VUS Cayenne, surtout dans le cas des déclinaisons Sport Turismo qui sont les plus réussies. On aime. Beaucoup.

Feu vert

  • Silhouettes réussies
  • Motorisations performantes
  • Dynamique remarquable
  • Consommation bonifiée des hybrides

Feu rouge

  • Prix élevés
  • Options nombreuses et chères
  • Dynamique moins relevée des hybrides
  • Poids très élevé des hybrides

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéUne édition spéciale pour les 10 ans de la Porsche Panamera
La Porsche Panamera a vu le jour en 2009 et, pour souligner l’occasion, le constructeur lance une édition spéciale 10e anniversaire arborant des éléments de design exclusifs et un équipement bonifié. Elle est disponible au Canada avec les versions Panamera 4 et Panamera 4 E-Hybrid. Les premières livraisons sont attendues …

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires