Chevrolet Spark 2019: Parlons portefeuille

La clientèle de la Spark est la plus jeune de la catégorie et 65 % des acheteuses sont des femmes, soit le taux le plus élevé du segment.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Force est d'admettre que les petites voitures n'ont jamais eu la vie facile chez Chevrolet. Il suffit de jeter un coup d'œil aux anciens modèles pour constater que les défuntes Chevette, Sprint et Aveo (j'en oublie?) ne passeront pas à l'histoire.

Qu'à cela ne tienne, Chevrolet s'est retroussé les manches au cours des dernières années pour confectionner la Spark et la Sonic, une citadine et une sous-compacte, qui se livraient une guerre fratricide en courtisant la même clientèle – comme la Micra et la Versa Note chez Nissan. Contre toute attente, la Spark et la Micra sont devenues plus populaires auprès des acheteurs que les Sonic et Versa Note lesquelles sont pourtant plus confortables mais à l'opposé plus chères à l'achat. Comme on dit, le portefeuille aura toujours le dernier mot en matière de voitures économiques!

Pour les amateurs de géopolitiques, la Spark est construite en Corée du Sud à l'usine de Changwon de General Motors tandis que la Sonic, retirée du marché après le millésime 2018, sortait de l'usine américaine de Lake Orion au Michigan – la même chaîne de montage que la Bolt EV. Dévoilée il y a trois ans, la deuxième génération de la Spark est beaucoup mieux aboutie que la génération précédente. Tout d'abord, la structure a gagné en rigidité et l'empattement a été étiré de 10 millimètres. On peut dire que les bruits de caisse, les « couic, couic » du tableau de bord et les vibrations du volant sont maintenant choses du passé. La présentation de l'habitacle a également fait des progrès.

Face à la concurrence

Comme ses rivales Nissan Micra et Mitsubishi Mirage, la Spark est une voiture cinq portes à hayon. Quant aux Fiat 500 et smart fortwo, elles comptent trois portes tandis que la Mitsubishi Mirage G4 est la seule berline de la catégorie. Pour soutenir la comparaison avec la concurrence, la Spark profite de quelques changements esthétiques en 2019. L'apparence de la nouvelle calandre avec des garnitures chromées s'inspire de ses sœurs Cruze et Malibu dont le look a aussi été revampé. On retrouve des phares de type projecteur et des diodes électroluminescentes qui embellissent l'apparence des feux de jour et des antibrouillards. À l'arrière, les feux à éléments portent la nouvelle signature visuelle de Chevrolet. En complément, les jantes ont été redessinées.

Sous le capot, le moteur à quatre cylindres de 1,4 litre et 98 chevaux a fait ses preuves. La boîte manuelle à cinq rapports est précise, mais les acheteurs optent volontiers pour l’automatique à variation continue qui convient mieux à une utilisation urbaine.

Même si la Spark mesure seulement 3,6 mètres de long, les personnes de grande taille accèdent facilement aux places avant grâce à la largeur et la hauteur des portières. Cependant, l'ouverture pour se rendre à la banquette arrière est assez étriquée – l'exercice pour entrer ou sortir du véhicule demande donc de l'habileté, sinon gare à un lumbago. Cela dit, la Spark s'adresse principalement aux automobilistes qui recherchent une voiture amusante à conduire pour circuler dans le trafic et se stationner en deux temps trois mouvements.

À bien y penser, c'est le véhicule idéal pour faire du covoiturage avec un collègue de travail, mais il faudra y penser à deux fois avant d'inviter des personnes additionnelles à faire le trajet. D'autant plus qu'il n'y a que deux ceintures de sécurité à l'arrière. La Micra et la Mirage – qui mesurent 3,8 mètres de long – comptent chacune une ceinture de plus à l'arrière. Malgré tout, l'espace accordé aux jambes, aux hanches, aux épaules et à la tête dans les deux autos japonaises est à peine plus grand que dans la Spark. Du côté du coffre, le volume varie de 313 à 771 litres selon que la banquette soit relevée ou rabattue. On convient que seuls des sacs d'épicerie cordés en rang d'oignons pourront y prendre place quand le dossier est remonté.

Équipée comme une grande voiture

En ce qui concerne les accessoires, Chevrolet ne refuse que très peu à la Spark LS d'entrée de gamme : 10 sacs gonflables, système Bluetooth mains libres, écran couleur tactile de sept pouces, intégration Apple CarPlay et Android Auto. Quant à la caméra de recul, elle équipe obligatoirement de série tous les véhicules vendus au Canada depuis le mois de mai 2018.

Par ailleurs, il ne manque rien aux versions plus luxueuses, 1LT et 2LT, lesquelles peuvent être équipées au choix d'un climatiseur, d’un toit ouvrant, d'une sellerie en similicuir, d'un système de prévention de collision, d'un avertisseur de sortie de voie et d'un tout nouveau système de freinage autonome à basse vitesse. Sauf que pour en avoir pour son argent lors de la revente de la voiture dans quelques années, un consommateur averti optera pour la version 1LT dont le prix est plus réaliste pour une voiture de ce segment. Mais, si vous en avez les moyens financiers, vous pouvez toujours vous gâter avec la 2LT toute équipée!

Feu vert

  • Voiture passe-partout en ville
  • Conduite enjouée
  • Équipement de base complet
  • Structure solide
  • Prix concurrentiel

Feu rouge

  • Coffre minuscule
  • Habitacle pour quatre passagers
  • Emplacement des poignées de portes arrière
  • Version 2LT dispendieuse

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisNissan Micra 2019 : pari gagné
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nissan a gagné son pari : commercialiser la petite Micra sur le marché canadien, alors que les Américains la boudaient. À ce jour, un peu plus de 47 000 Micra ont trouvé preneur au pays, permettant ainsi à Nissan de se tailler …
Commentaires