Audi A5 2019: Une gamme pléthorique

Dans le paysage automobile, la A5 se démarque avec sa silhouette singulière qui a fait école.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

C’est une gamme pléthorique que celle composée par la A5 avec ses variantes coupé, cabriolet, et même à cinq portes, dans le cas des déclinaisons de type Sportback. On ajoute les sportives S5 et RS 5 et ça complète le portrait pour cette Audi dont le style émule celui des A7, S7 et RS 7 de plus grande taille.

Dans le paysage automobile, la A5 émerge du lot avec sa silhouette singulière qui a fait école, puisque même des marques plus généralistes comme Honda et Kia ont adopté ce look avec ligne de toit fuyante vers l’arrière pour les récentes Accord et Stinger. Côté style, la gamme A5 affiche des lignes fluides, ainsi qu’un souci évident de qualité comme en témoigne la justesse de l’assemblage des panneaux de la carrosserie. La filiation entre les diverses déclinaisons de la gamme saute aux yeux, peu importe la configuration, et même les variantes Cabriolet font preuve d’une rare élégance, la toile souple de la capote émulant parfaitement le style des Coupés.

L’ADN Audi

Au cours des dernières années, Audi a fait la part belle aux plus récentes technologies, notamment en ce qui a trait à la télématique, et la gamme A5 ne fait pas exception à la règle avec son cockpit virtuel Audi qui remplace le traditionnel bloc d’instruments. Même constat concernant les motorisations, puisque le moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres adopte à la fois la double injection et le contrôle variable des soupapes pour déballer 252 chevaux et un couple maximal livré en continu de 1 600 à 4 500 tours/minute.

Les variantes S5 sont animées par un V6 aussi performant que docile mais, bien que la dynamique des S5 soit relevée d’un cran par rapport aux A5, il ne faut pas les considérer comme des rivales directes aux modèles BMW M3/M4 ou Mercedes-AMG C 63, puisque ce sont plutôt les RS 5 du constructeur d’Ingolstadt qui ont comme mission d’en découdre avec ces concurrentes survitaminées.

De leur côté, les variantes Cabriolet font preuve d’un très bon confort acoustique, avec leur toit souple bien isolé, qui peut être replié en 20 secondes même lorsque la voiture est en mouvement, pourvu que la vitesse ne dépasse pas 50 km/h. Règle générale, la rigidité structurelle des voitures décapotables pose parfois problème, mais pas dans le cas des A5 et S5 Cabriolet qui sont dotées d’un châssis fort résistant à la torsion et la flexion.

Le seul handicap des modèles Cabriolet, par rapport aux Coupé et Sportback, se présente sous la forme d’un surpoids affectant légèrement les performances et la dynamique. Il faut également souligner que le dégagement accordé aux passagers arrière des variantes Cabriolet est forcément plus limité. Pour ce qui est de la polyvalence, la A5 Sportback se distingue avec sa configuration à cinq portes.

RS 5 en Coupé et Sportback

Sur notre marché, les plus récentes variantes de la gamme A5 sont les RS 5 disponibles en configuration Coupé ou Sportback à cinq portes, celle-ci ayant connu sa première mondiale au dernier Salon de l’auto de New York. Sur le plan technique, ces deux RS 5 sont identiques, mais la Sportback présente un profil plus dynamique que celui du Coupé. La génération précédente était animée par un V8 atmosphérique, mais l’actuelle a fait l’objet d’un redimensionnement de sa motorisation en héritant un V6 biturbo de 2,9 litres.

Par rapport au V8, le V6 biturbo s’exprime avec moins d’autorité, la sonorité étant étouffée par les turbocompresseurs, mais il permet au Coupé RS 5 d’abattre le sprint de 0-100 km/h en 3,9 secondes, son couple maximal étant livré sur une large plage qui s’étend de 1 900 à 5 000 tours/minute. On perd peut-être en sensations auditives avec le V6 biturbo, mais la poussée soutenue vers l’avant en accélération franche témoigne de la force de ce moteur suralimenté.

La RS 5 est dotée d’un rouage intégral qui envoie 40% du couple au train avant et 60% à l’arrière, en temps normal. Aussi, la RS 5 est livrable avec un différentiel arrière à répartition vectorielle du couple qui est d’une efficacité remarquable en conduite sportive, puisqu’il accélère plus rapidement la roue extérieure en courbe, ce qui permet des sorties de virage très vives. Aussi, la RS 5 fait preuve d’un aplomb prodigieux grâce à ses liaisons au sol paramétrables.

En terminant, il faut souligner le bilan de fiabilité de la gamme A5, qui mérite une note de huit sur dix, et le fait que Audi s’est classée au deuxième rang du palmarès des meilleures marques automobiles selon la revue spécialisée Consumer Reports. Le style est évocateur, les performances sont au rendez-vous de même que la qualité d’assemblage et la fiabilité. Pas étonnant que les ventes de Audi soient en forte progression.

Feu vert

  • Silhouette élégante
  • Qualité d’assemblage et de finition
  • Performances relevées (RS 5)
  • Polyvalence des versions Sportback
  • Très bonne fiabilité

Feu rouge

  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Dégagement aux places arrière (Cabriolet)
  • Moteur V6 biturbo moins sonore (RS 5)

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Nouveaux modèlesL’Audi A5 2021 s’inspire de la A4 redessinée
Quelques mois après le dévoilement de l’ Audi A4 2020 redessinée , que nous avons brièvement essayée plus tôt cet été, la marque aux quatre anneaux nous présente l’Audi A5 2021. Initialement lancée pour l’année-modèle 2018, la deuxième génération des Audi A5 , A5 Sportback et A5 Cabriolet présente maintenant …
Commentaires