Toyota Camry 2019: Sérieuse ou givrée?

La Camry a maintenant un dédoublement de personnalité, avec laquelle vivrez-vous?

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

C’est l’année dernière que Toyota a introduit la huitième génération de sa berline intermédiaire, la Camry, un modèle qui aura fait rayonner la marque durant des années. Jadis reconnue pour son confort et son extrême fiabilité, la Camry n’avait cependant rien de très sexy ou de dynamique, sa principale faille, mais cela n’en faisait pas moins un succès au palmarès des ventes. La nouvelle Camry a fait un pas de géant vers l'avant et laisse derrière elle toutes ses anciennes étiquettes.

Côté style, il devait certainement y avoir discorde chez Toyota quant à la stratégie à adopter. Demeurer conservateur ou y aller avec un design beaucoup plus éclaté, au risque de mettre en jeu les acquis? On a misé sur les deux. La Camry adopte depuis l’an passé deux personnalités bien distinctes, l'une plus sérieuse, l’autre plus givrée. Rien de mieux pour satisfaire tout le monde. Les livrées « L » (LE, XLE et XLE V6) disposent d’un style plus en ligne avec les traditions, alors que les versions « S » (SE, XSE, XSE V6) sont beaucoup plus éclatées visuellement, notamment en raison d’un fascia plus agressif et d’un ensemble aérodynamique.

Une Camry qui fait tourner les têtes?

Certains trouvent les versions « S » un peu trop tape-à-l’œil, mais de notre côté, on ne peut que saluer l’audace dont a fait preuve le constructeur, surtout dans le cas de la Livrée XSE qui a de quoi faire tourner les têtes, des mots qu'on n'aurait jamais employés jadis pour décrire une Camry. Roues de 19 pouces, échappement sport, lignes sportives à souhait, carrosserie deux tons, la recette employée par Lexus se transpose chez Toyota.

Même constat à bord de la Camry XSE, notre véhicule d’essai, où l’on retrouvait des sièges habillés de rouge, une belle touche. Du reste, le tableau de bord profite d’une bonne ergonomie, les commandes sont assez grosses et distancées, ce qui en facilite l’utilisation sur la route. Tout est également bien orienté vers le conducteur. On a rehaussé l’effet de luxe en ajoutant des matériaux plus souples aux bons endroits et il est possible d'opter pour des garnitures argentées qui ajoutent au style.

Toyota a introduit son système multimédia Entune 3.0 à bord de la Camry. Ce dernier, qui comprend un écran tactile de sept pouces au centre du tableau de bord, permet de contrôler pratiquement tout, du bout des doigts. On a conservé les commandes plus couvrantes hors de ce système et l’autre bonne nouvelle, cette année, c’est que l’on retrouve maintenant la compatibilité avec Apple CarPlay, mettant fin à un irritant important.

Une hybride, oui! Pas rechargeable, ha…!

Côté mécanique, la voiture est offerte avec un choix de deux moteurs, celui à essence ou l’hybride. Réglons tout d’abord le cas de ce dernier. Il est plus difficile de recommander une hybride non rechargeable, qui perd selon nous beaucoup d’intérêt, même si le système de Toyota est fort efficace. On a l’impression d’avoir tous les désavantages sans profiter d'une réelle économie puisque les déplacements en mode « 100% électrique » sont très réduits. L’ensemble offre en revanche une puissance équivalente à celle d'un V6, sans la consommation élevée, et dans le cas de la Camry, on propose la motorisation hybride dans des versions un peu plus dégarnies.

La motorisation la plus populaire est, sans aucun doute, le quatre cylindres de 2,5 litres à injection directe qui développe un peu plus de 200 chevaux et qui est marié à l’unique boîte de vitesses proposée, une automatique à huit rapports. Ce que ce moteur délaisse en matière de performance, il le gagne en économie de carburant, son principal avantage. Plus léger, il offre une meilleure maniabilité et la boîte réussit très bien à en extirper toute la puissance. Le comportement est aussi favorisé par un couple plus élevé que par le passé.

Si d’autres constructeurs ont jeté l’éponge dans le cas des V6, Toyota persiste et continue de livrer sa Camry avec un six cylindres de 3,5 litres. Il déploie 301 chevaux, ce qui en fait maintenant le plus puissant de sa catégorie depuis le retrait de la Ford Fusion Sport.

Au cœur du comportement plus dynamique de la Camry, on retrouve une plate-forme améliorée, ce qui a permis d’élargir l’empattement tout en rapprochant du sol le toit et le capot, abaissant par conséquent le centre de gravité. La table ainsi mise, notre version XSE équipée du V6, ajoute des barres stabilisatrices et une suspension aux réglages plus dynamiques, ce qui se traduit par une impression de contrôle rehaussée et une meilleure connexion avec la route. Jamais une Camry n’aura été aussi performante et agréable à conduire.

La Toyota Camry est certainement la meilleure jamais vendue, il est simplement dommage que ce soit à une époque où les ventes du segment fondent à vue d’œil.

Feu vert

  • Style beaucoup plus dynamique
  • Plaisir de conduite rehaussé
  • Moteur V6 toujours offert
  • Excellente fiabilité

Feu rouge

  • Pas de rouage intégral
  • Le prix grimpe rapidement
  • Version hybride non rechargeable

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

ActualitéPlus d'attitude pour la Toyota Camry 2020
La Toyota Camry 2020 vient de débarquer chez les concessionnaires canadiens et elle propose deux nouvelles versions disponibles en quantité limitée ainsi que des systèmes multimédias améliorés. D’abord, il y a la Camry TRD à moteur V6, offerte au prix de 35 990 $. Plus sportive que les versions SE …
Commentaires