Nissan Micra 2019: L’ADN d’une véritable petite voiture

Une voiture neuve pour le prix d’un modèle des années 90, mais mieux équipée.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Le créneau des voitures sous-compactes subit une baisse des ventes marquée depuis quelques années et plusieurs modèles tombent au combat. Ce sont surtout les plus coûteux qui sont boudés par les consommateurs, lesquels préfèrent se tourner vers des modèles compacts, un peu plus pratiques et à prix semblable. La Nissan Micra fait partie du trio des meilleurs vendeurs aux côtés de la Toyota Yaris et de la Hyundai Accent.

La clé du succès de la Micra? Son prix. Vendue sous les 10 000 $, elle représente parfaitement ce que devrait être une citadine : un véhicule ultra-abordable, relativement équipé, et qui pourrait remplacer l’achat d’un véhicule d’occasion. Ajoutez des primes d’assurance réduites et vous obtenez un moyen de transport accessible et fiable. Ce n’est pas étonnant que le Micra soit aussi populaire auprès des étudiants et de ceux qui s’achètent leur première voiture neuve.

Laquelle choisir?

Certes, le prix de base de la Micra S est attrayant, mais il faut être prêt à souffrir un peu. Pas de climatiseur, pas d’accès sans clé, une chaîne audio qui ne dispose que de deux haut-parleurs et un look moins stylisé avec des roues en acier de 15 pouces. Bref, cette version permet de se rendre du point A au point B – en passant par le point C si vous voulez étirer la randonnée –,et ce, à peu de frais. Heureusement, tous les équipements de sécurité passive y sont, alors qu’on a décidé de ne pas couper de ce côté, ce qui est souhaitable.

La livrée la plus intéressante, c’est la Micra SV pour sa liste de caractéristiques, comprenant notamment un climatiseur, des vitres électriques, un télédéverrouillage et surtout, une connectivité mains libres Bluetooth. Vous gagnez aussi deux haut-parleurs additionnels, un tissu de sièges plus haut de gamme et quelques accessoires rehaussant le design de cette petite citadine. Au sommet de la gamme, on retrouve la Micra SR, résolument plus sexy et mieux garnie d’équipement, mais à plus de 17 000 $, elle commence à être dispendieuse.

On se procure rarement une sous-compacte pour le style. D'ailleurs, ce n’est pas facile pour les designers de rendre ce type de voiture attrayant. Heureusement, c’est plus facile dans le cas des versions à hayon. Même si la Micra est assemblée au Mexique, on perçoit une influence européenne dans ses lignes. L’arrière est un peu moins éclatant, mais on a tenté de créer un effet de largeur en poussant les feux aux extrémités de la carrosserie.

109 chevaux qui galopent fort

Peu importe le budget accordé à la version, toutes les Micra profitent sous le capot d’un moteur quatre cylindres de 1,6 litre développant 109 chevaux et un couple de 107 lb-pi. Ce sont des chiffres qui s’apparentent plus à ceux d’une moto, mais est-ce que vous vous attendiez à profiter d’un moteur turbocompressé de 250 chevaux dans une voiture de ce prix? On pourrait rêver d’une Micra NISMO, cependant, peu d’acheteurs s’y intéresseraient; la Ford Fiesta ST, la seule petite bombe dans ce segment, en est le plus bel exemple puisqu’elle disparaît du paysage après 2019.

Quoi qu’il en soit, malgré sa modeste écurie, la Micra brille par son agrément de conduite. Sa boîte manuelle à cinq rapports – une espèce en voie de disparition – offerte de série ajoute au plaisir et surtout, elle permet de mieux extirper la puissance disponible. Vous pourrez opter pour la boîte automatique à quatre rapports, offerte en option à travers toute la gamme. Oui, oui, même dans la version de base. Toutefois, outre le fait qu’elle soit plus agréable en zone urbaine puisqu’elle accorde une pause à la jambe gauche, elle n’apporte pas grand-chose à la voiture, en plus de ne pas être un exemple de technologie moderne.

Sur la route, la vocation de la Micra n’est pas de laisser en plan les autres véhicules entre deux feux de circulation. Sa petite mécanique n’y parviendrait pas. Ce sont surtout les visites plus espacées à la station-service qui nous plaisent. La position de conduite est assez élevée, certains en seront reconnaissants, mais les sièges manquent de confort lors de longues randonnées. C’est dans ces moments que l’on se rappelle du prix payé.

La Nissan Micra peut tout de même surprendre par son dynamisme. Nous avons eu la chance de prendre le volant d’une version préparée pour la Coupe Micra, qui dispose des mêmes organes mécaniques, et il faut avouer que la voiture est capable d’en surprendre plus d’un en ce qui a trait à la tenue de route. Certes, il faut gérer efficacement la puissance, par contre, la Micra démontre une bonne dose de plaisir et d’endurance sur circuit, ce qui inspire confiance à l'égard de la longévité et de la fiabilité des modèles de production. Bref, malgré le fait que l’on opte souvent pour une Micra pour l’argument financier, elle demeure très agréable, un beau cadeau en prime.

Feu vert

  • Prix accessible
  • Très agile en ville
  • Consommation réduite
  • Bonne fiabilité

Feu rouge

  • Puissance un peu limitée
  • Version de base dégarnie
  • Colonne de direction non télescopique
  • Espace limité à l’arrière

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisNissan Micra 2019 : pari gagné
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nissan a gagné son pari : commercialiser la petite Micra sur le marché canadien, alors que les Américains la boudaient. À ce jour, un peu plus de 47 000 Micra ont trouvé preneur au pays, permettant ainsi à Nissan de se tailler …
ActualitéNissan tue sa voiture la moins chère… et la plus chère aussi
Comme vous le savez, Nissan traverse une période très difficile. Plus tôt cette année, le constructeur japonais a décidé de supprimer des milliers d’emplois dans le monde, il y a eu beaucoup de remue-ménage dans sa haute direction et sa gamme de produits est en train de subir une grande …
Commentaires