Kia Sedona 2019: Le choix de la famille

Malgré une concurrence renouvelée, la Sedona demeure dans le coup avec des améliorations apportées chaque année.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

Pour 2019, Kia a apporté des retouches et des améliorations à la Sedona, y compris une partie avant rafraîchie. Toutefois, seul un œil averti pourra différencier l’édition 2019 de celles des années précédentes. Déjà fort élégante, elle n’avait justement pas besoin d’un changement majeur.

On a revu la calandre, le pare-chocs avant, les feux arrière et le design des jantes en alliage. Par contre, d’autres changements notables ont été apportés à la Sedona. Et pas seulement des changements, mais des améliorations, puisque la Kia est la moins populaire des fourgonnettes en ce moment au Canada. Évidemment, le marché de ce type de véhicule familial n’est pas ce qu’il était il y a 20 ans, et le nombre de modèles disponibles a grandement diminué, mais depuis un bout de temps, les ventes se maintiennent.

Un trompe-l’œil

Lors de la conception de la génération actuelle de la Sedona, les stylistes de Kia ont décidé de rapprocher son apparence extérieure le plus près possible de celle du VUS Sorento. Et en jouant avec les proportions, tout en réduisant la taille des vitres latérales arrière, ils ont réussi à camoufler légèrement la taille de la fourgonnette. Lorsque l’on croise une Sedona sur la route, notre premier coup d’œil nous fait croire qu’il s’agit d’un VUS. Bonne idée.

Une fois à bord, c’est une fourgonnette à l’état pur. La Sedona propose un aménagement pour huit passagers dans les déclinaisons les plus abordables, et pour sept dans les versions luxueuses. Dans le cas des SXL et SXL+, on a même droit à des sièges dotés de repose-pieds rabattables. Les enfants seront gâtés…

Kia n’a pas lésiné côté équipement, si l’on est prêt à allonger les dollars... Sièges chauffants à la deuxième rangée, sièges avant ventilés, sellerie en cuir nappa, volant chauffant, climatiseur automatique à trois zones, toit ouvrant à deux panneaux, système multimédia avec écran tactile de cinq, sept ou huit pouces ainsi qu’intégration Apple CarPlay et Android Auto sont tous disponibles.

Pour 2019, on a ajouté un nouveau système de divertissement aux places arrière avec deux écrans tactiles de 10,1 pouces et, à l’avant, une recharge sans fil pour téléphones compatibles. En outre, la chaîne haut de gamme Infinity a été remplacée par un système Harman/Kardon – quoique les deux marques appartiennent à la même compagnie, alors la différence est négligeable. Il ne manque qu’un aspirateur intégré, que l’on retrouve en option dans certaines concurrentes de la Sedona.

La Kia n’est pas la plus logeable des fourgonnettes, mais l’écart avec la Toyota Sienna, la plus spacieuse, n’est que d’environ 200 litres. La banquette de troisième rangée se rabat facilement dans le plancher, mais ceux de la deuxième rangée – à l’exception du siège amovible du milieu dans les versions à huit passagers – n’ont pas été conçus pour être retirés aisément. Évidemment, avec des enfants, les portes coulissantes à commande électrique s’avèrent bien pratiques, et sont disponibles sur la plupart des déclinaisons.

Une mécanique musclée

Bien sûr, on s’achète une fourgonnette pour faire les courses et non pour faire la course, cependant il faut avouer que les modèles actuellement sur le marché sont drôlement puissants, et la Sedona ne fait pas exception à la règle. Son V6 de 3,3 litres développe 276 chevaux, permettant des décollages vifs, et en 2019, il est maintenant jumelé à une boîte automatique à huit rapports qui rend les accélérations plus linéaires tout en aidant à réduire la consommation. Tant mieux, car la Sedona n’était pas très économique à la pompe...

Sur la route, la fourgonnette Kia affiche un comportement routier sain, les bruits de la route sont bien filtrés, et tous les occupants apprécieront également le bon confort de roulement. Toutefois, en conduite plus sportive, la Sedona ne peut cacher son poids aussi bien que son design extérieur, et l’on sentira rapidement les forces de la gravité jouer contre nous. Mais ça, ça s’applique à toutes les fourgonnettes.

Non seulement la Sedona est polyvalente en matière d’espace pour les passagers et leurs bagages, mais sa capacité de remorquage est de 1 588 kilogrammes (3 500 livres), dans la moyenne de son segment. Pas de problème donc pour tirer une tente-roulotte et partir en voyage avec les enfants.

Côté sécurité, les versions les mieux équipées de la Sedona font appel, entre autres, à un régulateur de vitesse adaptatif, un avertissement de précollision frontale et une prévention de sortie de voie. L’édition 2019 ajoute un système de détection de somnolence, qui émettra un signal sonore s’il juge que le conducteur s’endort ou n’est plus alerte au volant.

Malgré l’arrivée il y a deux ans de la Chrysler Pacifica, y compris sa version hybride rechargeable, et la refonte de la Honda Odyssey l’an dernier, la Sedona tient le coup avec de petites améliorations ici et là. Elle n’est pas la plus économique des fourgonnettes, et sa valeur de revente n’est pas aussi élevée que celle de la Sienna. En revanche, elle est la plus abordable des fourgonnettes sur le marché. La version LX+ est celle à privilégier pour son prix et son niveau d’équipement.

Feu vert

  • Longue liste d’équipements disponibles
  • Belle polyvalence
  • Design extérieur intéressant

Feu rouge

  • Consommation toujours un peu élevée
  • Sièges de deuxième rangée ne peuvent être retirés
  • Prix élevé des versions SXL et SXL+

Partager sur Facebook
Commentaires