Mercedes-Benz Classe CLS 2019: Un retour à la source

La toute nouvelle CLS 2019 de Mercedes est un chef-d’œuvre sur tous les plans.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

On se souviendra toujours que la deuxième moitié des années 50 ainsi que les années 60 furent dominées par le design automobile. De nos jours, les constructeurs misent sur un « département de design », mais dans ces belles années, cette même équipe bossait dans la section du style, ou styling section.

Si les années 70, 80 et 90 ont donné lieu à des voitures plus ou moins inspirées esthétiquement, nous assistons depuis le milieu de la dernière décennie à la renaissance du style. C’est en 2004 que Mercedes a introduit le concept Vision CLS et depuis, tous les constructeurs s’efforcent de nous en mettre plein la vue.

Malgré sa vision, la firme allemande s’est laissée emporter par le succès de la première CLS lors de la refonte de la voiture en 2012, avec un design complexe, bien différent de l’original. L’erreur fut remarquée, et le tir, corrigé. La CLS de 3e génération est un retour à la source. Non seulement la CLS indique le futur du design de Mercedes, mais elle introduit une nouvelle lignée de groupes propulseurs à la fine pointe de la technologie.

Non seulement elle est belle, mais…

Ce coupé quatre portes n’accuse aucune faiblesse esthétique au niveau de sa carrosserie, et ce, malgré qu’il soit plus gros que l’ancien. Chaque panneau est épuré et dépourvu de distraction visuelle. La nouvelle CLS a été dessinée pour être appréciée dans son ensemble tout comme l’était la voiture originelle.

Si la CLS 450 est élégante, c’est à l’AMG CLS 53 que revient la distinction d’être plus racée. Cette dernière arbore un bouclier différent et des ajouts aérodynamiques subtils démontrant son penchant plus sportif. Dans les deux cas, la calandre des voitures projette l’image rafraîchie de la marque.

L’habitacle de la CLS remonte d’un cran pour le millésime 2019 alors qu’il s’apparente plus à celui de la Classe S. Contrairement à la carrosserie, la planche de bord regorge d’éléments ostensibles comme les buses de ventilation qui s’illuminent, par exemple. Selon les options sélectionnées, les doubles écrans de 12,3 pouces sont étonnants. Et que dire du groupe Confort qui ajoute des sièges multicontours dynamiques extrêmement accommodants? Ah oui! Je ne peux passer sous silence les commandes du régulateur de vitesse désormais situées au volant, remplaçant finalement l’ancien et incommode levier.

Peu importe vos critères d’achat en matière de technologie, la nouvelle CLS satisfera vos attentes. L’équipement de série comporte l’intégration Apple CarPlay et Android Auto, la radio par satellite et la recharge de téléphone sans fil. Quant à la sécurité, la CLS 2019 comprend une armada de composantes active.

Elle est rapide et écolo!

Mercedes-Benz aura choisi le retour de la CLS pour annoncer l’intégration de sa technologie EQ Boost. Ce système ingénieux compose avec un alternodémarreur amalgamé à même la boîte de vitesses. Il assure non seulement une assistance électrique lors d’accélérations, mais réduit la consommation d’essence.

EQ Boost utilise un système électrique de 48 volts qui prend en charge tous les accessoires de la voiture, y compris ceux qui dépendaient autrefois de courroies. À l’aide d’un compresseur auxiliaire électrique, EQ Boost prime les turbocompresseurs des moteurs afin d’éliminer les délais d’activation des gaz. Le système peut aussi fournir un regain de puissance électrique lors de reprises, en plus de permettre à la voiture de rouler en mode Croisière sans faire appel au moteur à combustion interne.

Si cette explication semble complexe, ne vous en souciez pas, car les ordinateurs de bord de la voiture s’occupent de tout. Vous bénéficierez de nouveaux moteurs six cylindres en ligne de 3,0 litres suralimentés qui développent 362 chevaux chez la CLS 450, et 429 chevaux pour l’AMG CLS 53. Dans les deux cas, EQ Boost infuse temporairement 21 chevaux et un couple de 184 lb-pi tout en assurant une consommation d’essence raisonnable.

La voiture est singulièrement raffinée. C’est si vrai que l’impression de vitesse et des forces g sont atténuées. Les CLS sont rapides, mais la CLS 53 l’emporte côté émotions avec ses reprises plus enivrantes et par la mélodie de son système d’échappement. Les sensations fortes transmises au conducteur proviennent également de la bienveillante boîte automatique 9G-TRONIC toujours à la hauteur et de la dernière transmission intégrale 4MATIC.

Au niveau de la conduite, la suspension douée d’amortisseurs adaptatifs de série fait un boulot magistral. Si le cœur vous en dit, à l’aide des modes de conduite DYNAMIC SELECT, la CLS passe de l’auto sport arrimée au bitume à une grande berline de luxe au roulement agréable. Si j’avais des recommandations à faire, je demanderais à Mercedes de revoir le temps de réponse des freins et de recalibrer la direction, trop pressée de retourner à sa position centrale. Sinon, la toute nouvelle CLS 2019 est un chef-d’œuvre sur tous les plans.

Feu vert

  • Moteurs puissants et efficaces
  • Superbe routière
  • Boîte 9G-TRONIC
  • Technologie EQ Boost

Feu rouge

  • Ligne du toit coupe l’accès aux places arrière
  • Freinage manque de mordant
  • Direction nécessite un calibrage

Partager sur Facebook
Commentaires