Audi A8 2019: Projetée dans l'avenir

Véritable vitrine technologique, la A8 est équipée d’un arsenal de dispositifs innovants dont certains lui permettront de se conduire toute seule.

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2019

À la fine pointe de la technologie, l’Audi A8 de quatrième génération est équipée d’un véritable arsenal de dispositifs innovants dont certains lui permettront même de se conduire toute seule.

La nouvelle Audi A8 s’est démarquée dès son lancement comme étant la première voiture de série capable de la conduite autonome de niveau 3, ce qui signifie qu’elle peut prendre complètement en charge ses mouvements lorsqu’elle roule à moins de 60 km/h sur l’autoroute quand le Traffic Jam Pilot est engagé par le conducteur. Nous avons fait l’expérience de ce système avancé à bord de cette Audi en pleine heure de pointe dans la région de Dusseldörf. La voiture se conduisait par elle-même

Le Traffic Jam Pilot est un système très élaboré qui fait appel à 12 capteurs ultrasoniques à l’avant, à l’arrière et sur les côtés de la voiture, à quatre caméras 360 degrés localisées à l’avant, à l’arrière et sur les rétroviseurs latéraux, à une caméra avant montée au sommet du pare-brise, à quatre radars de portée moyenne situés à chaque coin de la voiture, à un radar de longue portée monté à l’avant, à un détecteur laser de type Li-DAR, ainsi qu’à une caméra intégrée à la planche de bord qui est braquée vers le conducteur, ce qui permet de s’assurer que celui-ci est alerte.

L’ensemble achemine ses données au contrôleur central, appelé zFAS par Audi, logé sous le siège du conducteur et qui est à lui seul plus puissant que tous les autres systèmes intégrés à la génération précédente de l’Audi A8. C’est ce contrôleur qui permet de créer le portrait à 360 degrés de l’environnement dans lequel la voiture évolue. Tous les éléments décrits ci-haut font partie de la dotation de série des A8 vendues chez nous, mais le Traffic Jam Pilot ne pourra pas être activé puisque notre cadre législatif n’autorise pas l’utilisation légale de ce système. On s’attend cependant à ce que plusieurs pays adaptent prochainement leurs lois pour en autoriser l’utilisation. Voilà donc un autre exemple d’un domaine où la loi doit rattraper la technologie.

Le grand confort

Deux moteurs sont au programme, soit un V6 et un V8, tous deux dotés de l’hybridation légère par le biais d’un alternateur à courroie (BAS) et d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 10 Ah. Ce système bonifie la consommation de 0,7 litre aux 100 kilomètres, selon le constructeur. Avec le V6, la A8 est capable d’atteindre la barre des 100 km/h en 5,7 secondes grâce à l’étendue de sa plage de couple.

Le V8 retranche une seconde sur ce chrono et le fait sans bruit, car cette déclinaison de la A8 est équipée d’un système d’annulation des sons – ça permet de réduire le niveau sonore dans l’habitacle – qui s’est avéré remarquablement efficace même en conduite sportive sur des routes secondaires. Le moteur W12 est disponible en commande spéciale, mais pas pour longtemps puisque Audi compte le retirer du catalogue d’ici 2021.

Parmi les options, on compte sur une direction aux quatre roues, qui fait des merveilles pour la maniabilité de la voiture, ainsi que sur une suspension électromécanique active qui permet un contrôle optimal des mouvements de la caisse et qui compose efficacement avec les imperfections de la chaussée. Nous avons fait l’expérience de croiser deux bosses de formes différentes avec le système désactivé et le système en fonction, et la différence s’est avérée notable concernant le confort.

Cette suspension bonifie également la sécurité passive puisque la A8 sera soulevée jusqu’à 80 millimètres en une demi-seconde si elle détecte qu’elle sera percutée sur le côté par un autre véhicule. Comme la caisse de la A8 est soulevée, cet autre véhicule entrera en contact avec le bas de caisse qui est un élément structurel plus solide que la portière.

Un nouveau look

L’Audi A8 2019 est le premier modèle affichant le nouveau langage visuel de la marque avec une calandre Singleframe plus grande qui se prolonge sous les blocs optiques. Cette élégante sobriété se reflète dans l’habitacle où l’on retrouve deux écrans tactiles haute définition, en couleur, et paramétrables avec touches haptiques.

Tous les sièges sont chauffants, ventilés et dotés de fonctions de massage. Le passager du fauteuil arrière droit peut même se faire masser les pieds en déployant l’ottoman intégré au siège du passager avant!

Avec la A8 de quatrième génération, Audi signale clairement son intention d’être reconnue comme un leader en intégration de nouvelles technologies et de fonctionnalités avancées.

Feu vert

  • Technologie de pointe
  • Excellent comportement routier
  • Habitacle luxueux et confortable
  • Moteurs avec hybridation légère
  • Capable de la conduite autonome de niveau 3

Feu rouge

  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Style conservateur
  • Poids élevé

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

Commentaires