Enquêtes ouvertes après des plaintes concernant des voitures Hyundai et Kia qui s'enflamment

NEW YORK | Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir ouvert deux enquêtes séparées sur Kia et Hyundai après avoir reçu plus de 3100 plaintes sur des incidents concernant des départs de feu inopinés dans des voitures des deux constructeurs sud-coréens.

Ces incidents intervenus hors collision sont liés à un décès et à environ 103 blessés recensés à ce jour, a indiqué NHTSA, le régulateur des transports routiers.

Près de 3 millions de véhicules Kia et Hyundai pourraient être rappelés au terme des enquêtes qui ont démarré le 29 mars, selon l’autorité.

Dans le détail, environ 1,3 million de Hyundai Sonata et Santa Fe années modèles 2011-2014 sont concernées.

Chez Kia, c’est près de 1,7 million de Optima et Sorento années modèles 2011-2014 et Soul (2010-2015) qui sont affectées. Le décès mentionné par NHTSA concerne une voiture Kia, le groupe comptant aussi le plus grand nombre de blessés (77) et de plaintes (1784).

Selon des documents publiés par NHTSA, les plaintes reçues portent sur des départs de feu inopinés au niveau du compartiment du moteur notamment.

Alerté en juin 2018 par une association des usagers de la route, le régulateur a demandé des documents aux deux constructeurs deux mois plus tard pour savoir comment surviennent ces incendies et leurs conséquences.

« Cela a pris du temps pour que le gouvernement fédéral décide de trouver des réponses à la question de savoir pourquoi des milliers de véhicules Kia et Hyundai sont impliqués dans des incendies hors collision », a réagi Jason Levine, un des responsables de cette association, le Center for Auto Safety (CAS).

« Espérons que cette décision va conduire à un rappel (des voitures) le plus tôt possible », a-t-il ajouté.

Contactés par l’AFP, ni Kia ni Hyundai n’ont répondu dans l’immédiat.

Ce n’est pas la première fois que des voitures Kia et Hyundai présentent un problème de départ inopiné de feu, explique NHTSA.

Depuis 2015, environ 6 millions de leurs véhicules combinés connaissent ces difficultés et seulement environ 2,4 millions ont déjà été rappelés pour des réparations.

Les deux groupes automobiles ont également lancé récemment aux États-Unis une campagne dont l’objectif est d’installer un logiciel sur 3,7 millions de véhicules au total pour avertir les conducteurs de possibles défauts du moteur.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

BuzzIncendie mystérieux pour plus de 400 Hyundai et Kia
Plus de 400 véhicules des marques Hyundai et Kia ont pris feu, et ce, sans qu’un accrochage en soit à l’origine. C’est ce que prétend l’organisation Center For Auto Safety qui fait pression auprès de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour émettre un rappel. Dans un article publié …
Commentaires