Ford Escape 2020 : la contre-attaque

DEARBORN, Michigan – Après une carrière couronnée de succès, l’actuel Ford Escape est sur le point d’être remplacé par le modèle de quatrième génération, qui sera mis en vente à l’automne de 2019. Cherchant à reprendre son titre de VUS le plus vendu au Canada, le nouvel Escape profite d’une refonte en profondeur.

Pour battre le Honda CR-V et le Toyota RAV4 au palmarès des ventes, ainsi que de distancer les Nissan Rogue, Hyundai Tucson et Mazda CX-5, l’Escape a besoin de plus qu’une carrosserie redessinée et quelques raffinements technologiques. Après avoir assisté au dévoilement du Ford Escape 2020 à Greenfield Village, on peut dire que sur papier, la compagnie a travaillé fort à concevoir un véhicule très concurrentiel.

Ça commence avec une carrosserie entièrement redessinée. Le Ford Escape 2020 n’a aucune ressemblance avec le modèle actuel avec une forme plus ronde et adoucie. Le VUS compact perd ainsi un peu d’unicité dans le segment des VUS compacts, mais s’avère toute de même joli.

Le nouvel Escape est plus aérodynamique, grâce en partie à un recouvrement de sous-carrosserie réduisant la traînée, alors que le bruit et les vibrations sont atténués par l’utilisation d’un sous-cadre arrière isolé (celui d’en avant était déjà isolé), l’amélioration des joints de porte, l’ajout de vitres latérales feuilletées acoustiques ainsi que l’adoption d’un système actif d’annulation de bruit dans certaines versions.

Au Canada, quatre déclinaisons seront proposées, soit S, SE, SEL et Titanium, toutes disponibles avec un rouage à traction ou un rouage intégral. Le poids de l’Escape a chuté d’environ 100 kilogrammes par rapport à la génération sortante, alors évidemment, on gagne en performances, en économie de carburant et en tenue de route.

Photo: Michel Deslauriers

Sous le capot, le moteur de base de l’Escape est un trois cylindres turbocompressé de 1,5 litre, produisant quelque 180 chevaux et un couple de 177 livres-pied (avec de l’essence à taux d’octane 93), assorti d’une boîte automatique à huit rapports. Ce nouveau moteur peut désactiver un piston en conduite légère afin de réduire la consommation, avec des transitions effectuées en 14 millisecondes.

Un quatre cylindres turbo de 2,0 litres est disponible en option dans les SEL et Titanium, produisant environ 250 chevaux et 275 livres-pied (avec de l’essence à taux d’octane 93), prêt à confronter les Chevrolet Equinox, Kia Sportage et Mazda CX-5 qui proposent des motorisations similaires en option. La transmission intégrale est obligatoire avec le moteur de 2,0 litres.

Une variante hybride rechargeable

L’Escape de quatrième génération marque le retour d’une option hybride, mais aussi l’introduction d’un système hybride rechargeable. Les deux consistent d’un quatre cylindres de 2,5 litres à cycle Atkinson, d’un moteur propulseur électrique, d’un moteur générateur et d’une boîte automatique électronique à variation continue. La version hybride obtient une puissance estimée à 198 chevaux, une batterie de 1,1 kWh et peut être choisie en configurations à traction ou intégrale.

La variante rechargeable profite d’environ 209 chevaux et d’une batterie de 14,4 kWh pouvant être rechargée en 10-11 heures sur une prise de courant domestique, ou en 3,5 heures sur une borne de niveau 2. Toutefois, pas de rouage intégral pour celle-ci.

Les cotes de consommation n’ont pas encore été officialisées pour le marché canadien, mais selon Ford, l’Escape hybride rechargeable peut parcourir une distance maximale de 48 kilomètres en mode 100% électrique. L’Escape hybride devrait procurer une autonomie totale de 880 kilomètres avec un plein d’essence.

Photo: Michel Deslauriers

La capacité de remorquage avec le moteur de 2,0 litres est de 1 588 kilogrammes (3 500 lb), comme c’est le cas avec l’Escape actuel. Les variantes hybride et hybride rechargeable peuvent tracter jusqu’à 680 kg (1 500 lb), et la capacité avec le moteur de 1,5 litre s’élève à 907 kg (2 000 lb).

Un peu plus gros

Le Ford Escape 2020 a l’air un peu plus petit qu’avant, mais son empattement s’est allongé de 20 millimètres, sa longueur hors tout de 62 mm et sa largeur sans rétroviseurs de 44 mm. La ligne de toit du VUS a également été abaissée de 5 mm.

L’espace intérieur total est en hausse, avec des gains notables au chapitre du dégagement pour les jambes à l’arrière (meilleur de sa catégorie, tout juste devant les CR-V et RAV4) ainsi que pour les épaules et les hanches, à l’avant comme à l’arrière. En revanche, le dégagement pour les jambes à l’avant est en recul.

Si les occupants arrière obtiennent des accommodations améliorées, c’est parce que Ford a installé des assises coulissantes. Lorsque l’espace de chargement maximal n’est pas requis, la banquette peut être poussée vers l’arrière, ou vice-versa. Cela explique également l’augmentation du volume de chargement avec les dossiers en place (1 062 litres contre 964 dans l’ancien Escape), mais la lunette arrière plongeante réduit le volume maximal, qui chute de 1 926 à 1 852 litres.

Le bloc de batteries de l’Escape hybride a beau être trois fois plus petit que celui des deux premières générations, l’espace pour les jambes à l’arrière et le volume de chargement (974 litres avec le dossier arrière en place, 1 722 lorsque rabattu) diminuent légèrement, mais demeurent tout de même concurrentiels par rapport aux autres VUS compacts.

Photo: Ford Motor Company

Ford cite avoir écouté les propriétaires actuels de l’Escape afin d’améliorer la vie à bord du VUS. L’ajustement télescopique de la colonne de direction est plus long pour accommoder des conducteurs de plus grande taille, on retrouve un nouvel affichage tête haute projeté sur une visière transparente de six pouces, alors qu’une instrumentation numérique configurable de 12,3 pouces pour le conducteur est livrable. Le système multimédia SYNC 3 intègre toujours Apple CarPlay et Android Auto, tandis que l’écran comprend les fonctionnalités de balayage et de pinçage des doigts.

Une recharge par induction, une chaîne audio B&O à 10 haut-parleurs, une borne WiFi 4G LTE (forfait de données requis) et jusqu’à quatre ports USB-A et USB-C sont également offerts.

Tous les Escape reçoivent un système à cinq modes de conduite, incluant les réglages Sport, Slippery (glissant) et Snow/sand (neige/sable), même dans les variantes à roues motrices avant.

L’Escape hybride rechargeable comprend aussi quatre modes de propulsion : Auto EV (gestion automatique), EV Now (désactivation du moteur à combustion), EV Later (conservation du niveau de charge de la batterie) et EV Charge (recharge des batteries en roulant).

Toutes les déclinaisons de l’Escape profitent de la suite de sécurité Ford Co-Pilot360. Cette dernière regroupe le freinage autonome d’urgence, la prévention de sortie de voie, la surveillance des angles morts, le régulateur de vitesse adaptatif avec arrêt et redémarrage autonome, l’assistance de direction évasive ainsi que le stationnement assisté 2.0 – qui gare le véhicule par lui-même sans intervention du conducteur.

Les prix ne sont pas encore disponibles, mais le Ford Escape 2020 redessiné sera commercialisé avant la fin de l’année. On ne l’a pas encore conduit, mais d’un point de vue technique, il semble que ses rivaux dans le segment des VUS compacts devront se préparer pour une bataille épique.

Partager sur Facebook

Plus sur le sujet

EssaisFord Escape 2019 : en attendant la relève
Si Ford a récemment lancé la serviette avec ses berlines, c’est pour mieux se concentrer sur le développement de ses véhicules utilitaires. Comme le Ford Escape, par exemple. Inchangé depuis plusieurs années, l’Escape demeure l’un des véhicules vedettes du constructeur américain. Concurrent direct avec des modèles comme le Toyota RAV4 …
ActualitéLe Ford Bronco aura un toit et des portes amovibles
Bien que Ford n’ait toujours pas dévoilé d’images officielles de son prochain Bronco ni confirmé de date de sortie, le constructeur a récemment invité des concessionnaires afin de leur montrer une version de préproduction du véhicule. Selon les informations recueillies par Automotive News , le prochain Bronco sera bel et …
ÉlectriqueLe VUS électrique de Ford promet plus d’autonomie que Tesla
Alors que le nombre de VUS et de multisegments électriques continue d’augmenter, lentement mais sûrement, Ford demeure très discret à propos du sien. On sait qu’il sera inspiré de la Mustang et lancé en 2020, possiblement sous le nom de « Mach E ». Toutefois, un détail important a été …
SurvolFord Escape 2020 : cinq choses à savoir
Après avoir été le VUS le plus vendu au Canada pendant de longues années, le Ford Escape se faisait vieillissant et le nombre de concurrents de son segment a augmenté substantiellement. Il était donc temps pour le constructeur américain de conférer à l’Escape une refonte en profondeur. Le millésime 2020 …
Nouveaux modèlesLe Ford Puma pourrait-il remplacer l’EcoSport?
Malgré le gros engouement pour les petits utilitaires, les ventes du Ford EcoSport se trouvent loin derrière celles des Escape , Edge et Explorer au Canada. Dans sa catégorie, l’EcoSport s’est avéré deux fois moins populaire que le Mazda CX-3 l’an dernier. Si on le compare avec la grande vedette …
Commentaires