Kia Sorento, si vos besoins l’exigent

Tel que publié dans le Guide de l'auto 2010

Il est toujours difficile pour un constructeur automobile de prévoir l’avenir. Remanié plutôt légèrement il y a maintenant trois ans, le Kia Sorento, un VUS relativement traditionnel, n’a pas changé à temps pour affronter la tourmente d’une hausse sauvage du prix du pétrole suivie d’une récession sans précédent qui a vu le marché de cette catégorie de véhicules diminuer radicalement. Malgré ses qualités inhérentes, ce Kia tout terrain est moins populaire qu’avant. Une refonte est prévue pour l’an prochain, mais en attendant, il possède d’indéniables attributs qui sauront remplir les besoins de plusieurs.

Et il faut toujours prendre en considération la popularité d’un modèle sur tous les marchés avant d’y aller d’une condamnation sans équivoque en le qualifiant de dépassé ou peu intéressant. Un véhicule est le meilleur qui soit pour autant qu’il réponde aux besoins de son propriétaire. Et sans être le véhicule de monsieur Tout-le-monde, le Sorento a des atouts qui jouent en sa faveur. S’il est vrai qu’il jouit d’une plus grande popularité ailleurs qu’au Québec, il trouve quand même preneur ici.

Belle allure

Force est d’admettre que les stylistes de Kia ont le coup de crayon heureux. Même si ce modèle est avec nous depuis plusieurs années, il n’a pas l’air vieillot. Il est vrai qu’une légère révision des parties avant et arrière en 2007 lui a permis de se maintenir au goût du jour. Mais un fait demeure, la silhouette générale a été lancée en 2003 et elle est toujours élégante. Son secret : une fenestration latérale qui donne de l’élan à la silhouette. Le fait que le pilier B soit de la même couleur que les glaces élimine la sensation de lourdeur. Ajoutez un pilier C incliné vers l’avant et une glace latérale arrière triangulaire et vous obtenez un résultat intéressant. Des appliques de bas de caisse ainsi que des protecteurs avant et arrière accentuent le côté tout terrain de ce modèle. Et si vous avez vu le film Millenium, oui, le héros roule en Sorento!
Si la silhouette a bien vieilli, le tableau de bord a toutefois plus de difficulté à masquer son âge, bien qu’il soit correct avec sa console centrale encadrée de buses de ventilation. Le système audio est contrôlé par un centre de gestion placé au-dessus des commandes de climatisation.

Cette dernière est de série sur tous les modèles, et à gestion électronique sur la version LX-Luxe à moteur V6 de 3,8 litres. Comme sur la plupart des véhicules Kia, le système audio est doté de prises auxiliaires et USB. Le Sorento ne peut être livré avec un système de navigation par GPS dans la planche de bord. Et c’est probablement tant mieux.

L’habitabilité aux places avant et arrière est bonne tandis que l’espace réservé aux bagages est dans la moyenne de cette catégorie. En fait, cinq personnes et leurs bagages y trouveront leur compte, bien qu’un passager de moins améliorera le niveau de confort à l’arrière. La lunette du hayon s’ouvre indépendamment, ce qui permet de transporter des objets longs, une échelle par exemple, en toute quiétude. Par ailleurs, les tissus des sièges se sont attirés des commentaires divergents tandis que la sellerie de cuir des modèles LX-Luxe a été appréciée. Il faut souligner au passage que certains plastiques sont durs, mais que la qualité de l’assemblage et de la finition est impeccable.

Un costaud

Lorsque le Sorento a été dessiné, il se voulait un véhicule tout-terrain capable de rouler sur de fort mauvaises routes sans priver ses occupants de confort. Cette philosophie a toujours été respectée depuis. Pour la vocation de véhicule costaud, les ingénieurs ont fait appel à un châssis indépendant de type échelle relié par neuf longerons transversaux, de quoi assurer toute la rigidité nécessaire. Toujours dans la section coureur des bois, tous les modèles Sorento sont des 4X4. La version propulsée par le moteur V6 de 3,3 litres est pourvue d’un rouage intégral à temps partiel tandis que le modèle LX-Luxe avec moteur V6 de 3,8 litres de 262 chevaux, 20 de plus que le 3,3 litres, possède un rouage 4X4 permanent de type « couple sur demande ». Les deux offrent une démultipliée afin d’affronter des conditions de sentiers plus difficiles.

Ces deux moteurs sont couplés à une boîte automatique à cinq rapports manumatique. Quant à la capacité de remorquage, l’utilisation d’un châssis autonome permet d’obtenir des chiffres intéressants pour un VUS intermédiaire à moteur V6. La version avec moteur 3,3 litres est capable de tracter une charge de 1 590 kg (3 500 livres) tandis que le V6 de 3,8 litres peut remorquer 2 268 kg ou 5 000 livres. Ces caractéristiques techniques et cette capacité de remorquage, associées à un comportement hors route tout au moins dans la bonne moyenne, font de ce Kia tout-terrain et tout usage un choix intéressant pour les amateurs de chasse et de pêche par exemple.

La présence d’un essieu arrière rigide s’explique par sa vocation de véhicule hors route et ses intéressantes capacités de remorquage. À ses débuts, cet essieu arrière était maintenu sur la route par des ressorts elliptiques qui ont été remplacés par des ressorts hélicoïdaux par la suite. Détail intéressant, la calibration de la suspension originale a été effectuée avec l’aide de Porsche et les ingénieurs coréens ont réussi à la peaufiner au fil des années.

La position de conduite est bonne. Le volant réglable permet de trouver sa position individuelle avec assez de facilité, bien qu’un réglage télescopique du volant aurait facilité les choses. Le moteur 3,3 litres se tire assez bien d’affaire et le 3,8 optionnel se démarque surtout par des reprises plus incisives et une plus grande capacité de remorquage. Il faut souligner que la consommation de l’un et de l’autre est assez élevée.

Bien que parfois lente, la boîte automatique fonctionne sans problème. Quant à la tenue de route, elle est dans la moyenne de la catégorie, mais la direction est vague tandis que le roulis en virage est assez important. Sur une note plus positive, tous les modèles Sorento sont livrés avec freins ABS et système antipatinage et de stabilité latérale.

Feu vert

Silhouette élégante
Choix de moteurs
Châssis rigide
Équipement complet
Rouage 4X4 efficace

Feu rouge

Modèle en sursis
Consommation élevée
Cote de sécurité faible
Direction engourdie

Partager sur Facebook

À lire aussi

Et encore plus

Commentaires